Français de Suisse

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Islwyn a écrit :Ce que je me permets d'appeler un « astérixisme ». :o
Terme non reconnu dans les usuels.
À proposer à notre chef archiviste Claude pour le lexique du forum.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Marinette Kohler
Messages : 1
Inscription : jeu. 14 oct. 2021, 16:32

Re: Français de Suisse

Message par Marinette Kohler »

Concernent l'expression "être sur Soleure "il semblerait que les bateliers n'étaient pas payés quand ils transportaient du vin mais avaient le droit de boire ce qu'ils voulaient pendant le trajet. D'où des camphrées mémorables !
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8987
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Français de Suisse

Message par Perkele »

Merci beaucoup pour cette précision qui rejoint l'explication d'abgech.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
abgech
Messages : 468
Inscription : lun. 02 oct. 2006, 17:43
Localisation : Genève, Suisse

Re: Français de Suisse

Message par abgech »

Soleure, la vieille ville est un exemple de ville baroque. Je conseille de ne pas oublier de la visiter lors d'un voyage en Suisse (et d'y venir dans un meilleur état que les bateliers).
Appelée aussi la ville des ambassadeurs. Il y a un peu plus de 150 ans, la Suisse n'avait pas de ville fédérale, les autorités siégeaient, alternativement à Zurich, Berne ou Lucerne. Alors les ambassadeurs étrangers résidaient un peu n'importe où, mais Soleure remportait la palme. C'était une ville riche, elle a donc pu soigner son architecture.
Après la constitution de 1848, Berne est devenue la ville fédérale (et non pas la capitale) de la Suisse. Dès lors, les ambassades sont à Berne (jolie ville également).
Marinette Kohler a écrit : jeu. 14 oct. 2021, 16:41 ... D'où des camphrées mémorables ! ...
On peut aussi parler de gonflées mémorables. Une chanson de Gilles s'appelle justement la gonflée : https://www.letras.mus.br/gilles-jean-villard/1338690/, la prise de son n'est pas très bonne, mais c'est un lien qui affiche également le texte, truculent, ce sont Gilles et Urfer qui l’interprètent.
Répondre