Classification des anglicismes

embatérienne

Message par embatérienne » jeu. 12 mai 2011, 10:41

Perkele a écrit :Ce n'est pourtant pas un nouveau sens donné à un mot anglais connu. C'est une report du sens anglais sur un mot français y ressemblant.
J'ai signalé hier que la définition et l'exemple donnés hier ne sont pas corrects.
Au lieu de :
l’anglicisme sémantique (un nouveau sens est donné au mot anglais : star = personne connue).
il faudrait par exemple lire ceci :
l’anglicisme sémantique (un nouveau sens est donné au mot français sous l'influence de l'anglais : étoile sous l'influence de star = personne connue).
Comme je l'ai déjà dit, il suffit de s'entendre sur les définitions ! Les plus courantes pour l'anglicisme sémantique incluent les faux-amis :
l'anglicisme sémantique : c'est l'attribution à un mot d'une acception qu'il n'a qu'en anglais (faux-amis), ou la traduction littérale d'un idiotisme anglais ;
vol domestique pour vol intérieur ; définitivement pour definitely (« certainement ») ; « je suis désolé » pour excusez-moi ; « votre honneur » pour « monsieur (ou madame) le juge ».
(Wikipedia)
Dans le cas d’un anglicisme sémantique, on donne un sens anglais à une forme déjà existante en français.
(Banque de dépannage linguistique)

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4058
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » jeu. 12 mai 2011, 11:56

Desiderius a écrit :N'est-ce point de la planète qui connaissait déjà pétrole ?
Je ne l'avais pas envisagé sous cet angle ; je pensais que c'était une adaptation de gas oïl.
Oïl vient d'ailleurs de l'ancien français oile, huile, du latin olea, olive. Oleum, huile d'olive, et huile en général, a donné la forme uil, à l'origine de notre huile.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7946
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » jeu. 12 mai 2011, 14:42

Desiderius a écrit : J'ai signalé hier que la définition et l'exemple donnés hier ne sont pas corrects.
Au lieu de :
l’anglicisme sémantique (un nouveau sens est donné au mot anglais : star = personne connue).
il faudrait par exemple lire ceci :
l’anglicisme sémantique (un nouveau sens est donné au mot français sous l'influence de l'anglais : étoile sous l'influence de star = personne connue).
J'ai plutôt constaté que c'est la forme "star" qui s'est introduite en remplacement du mot "vedette".

La métaphore "étoile" existe depuis longtemps en français sans jamais avoir été d'un emploi courant, me semble-t-il.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7706
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » jeu. 12 mai 2011, 15:17

Perkele a écrit :...La métaphore "étoile" existe depuis longtemps en français sans jamais avoir été d'un emploi courant, me semble-t-il.
À part la piste aux étoiles et les danseurs étoiles...

embatérienne

Message par embatérienne » jeu. 12 mai 2011, 15:59

Perkele a écrit :J'ai plutôt constaté que c'est la forme "star" qui s'est introduite en remplacement du mot "vedette".
La métaphore "étoile" existe depuis longtemps en français sans jamais avoir été d'un emploi courant, me semble-t-il.
Comme c'est vous qui parliez de "star", j'ai simplement tenté de rétablir la définition bancale et indiqué que "star" ne répondait pas à la définition usuelle d'anglicisme sémantique ; s'il y en avait un en rapport avec "star", ça ne pouvait être que "étoile".
En vérifiant les dates d'apparition des sens concernés, je vois que "étoile" et "vedette" sont effectivement antérieurs à l'introduction de "star" en français (1919 quand même !). C'est d'ailleurs ce qu'écrivait bien Jacques : Jadis on employait le mot étoile pour désigner une vedette du cinéma ou de la chanson devenue une célébrité exceptionnelle ; aujourd'hui on le remplace par l'anglais star de même sens. Dans ce cas, "star" est, selon votre terminologie, un anglicisme intact et ni "star" ni "étoile" n'ont à être cités dans les anglicismes sémantiques.
Mais vous trouverez de bons exemples d'anglicismes sémantiques dans les liens que je vous ai indiqués plus haut.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7946
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » jeu. 12 mai 2011, 16:48

Oui, merci pour votre patience Desiderius. :)

"Etoile" me fat tout de même penser à la traduction du film "A star is born" = "Une étoile est née". Et il me semble me souvenir avoir entendu, quoique rarement, une "étoile d'opérette" sur un ton plutôt ironique.

Quant à "star" actuellement on l'entend pour qualifier d'illustres inconnus qui ont fait une simple apparition à la télévision.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4058
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » jeu. 12 mai 2011, 17:29

Étoile : nom vulgaire de tous les astres, à l'exception du soleil et de la lune.
- Par anal. Objet qui présente quelque ressemblance avec une étoile.
- Par ext. et fig. Personne qui brille d'un vif éclat dans un genre quelconque, notamment au théâtre : Les étoiles du ciel romantique. Une étoile chorégraphique.
(Nouveau Larousse illustré, 1898)

Littré écrit seulement : « personne éminente ou chère », et cite Lamartine
Quand.... Je demande à mon coeur tous ceux qui ne sont plus, Et que, les yeux flottants sur de chères empreintes, Je pleure dans mon ciel tant d'étoiles éteintes, LAMART. Harm. IV, 10
Et le dictionnaire de l'Académie, dans sa neuvième édition :
« Artiste ou sportif qui se distingue par un talent et une réputation hors de pair. Une étoile de la chanson, du cinéma. Une étoile du patinage artistique. En apposition. Danseur, danseuse étoile, au sommet de la hiérarchie d'un corps de ballet. »

Donc, dans tout ce qui précède, rien qui n'empêche d'employer étoile au lieu de star.

Avatar de l’utilisateur
TSOS
Messages : 519
Inscription : ven. 04 févr. 2011, 13:22
Localisation : Duché de Bretagne / Nordrhein Westfalen /S'la,sk

Message par TSOS » jeu. 12 mai 2011, 20:05

Étoile : nom vulgaire de tous les astres, à l'exception du soleil et de la lune.
Étrange: j'ai souvent vu, et lu dans des ouvrages scientifiques de bon niveau des référence à notre Soleil en tant qu'étoile.
En outre, a contrario, si l'on n'excepte que la Lune, il restera encore un bon nombre d'astres n'étant ni notre Soleil, ni la Lune, mais que l'on ne qualifiera tout de même pas d'"étoile".
Le système solaire - et l'univers entier - fourmillent d'objets célestes, d'astres de toutes catégories...

Leclerc92
Messages : 2328
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Classification des anglicismes

Message par Leclerc92 » sam. 15 déc. 2018, 17:16

Perkele a écrit :Je viens de jeter un coup d'oeil sur une étude des anglicismes de Maurice Pergnier (PUF – 1989). Il distingue :
- l’anglicisme intact (forme et sens conservés : week-end, pull-over, snack-bar...),
- l’anglicisme tronqué (living pour living-room),
- l’anglicisme de signifiant, où seule la forme a été empruntée à l’anglais (ex. interview) :?: :roll:
- l’anglicisme francisé (durabilité, dangerosité...),
- le calque (haute-fidélité)
- l’anglicisme sémantique (un nouveau sens est donné au mot anglais : star = personne connue).
Où classer les anglicismes de syntaxe ? On a rappelé récemment le cas de enjoindre.
J'ai l'impression que infuser est aussi en train de subir l'influence de l'anglais. J'ai entendu à la télévision que les idées des Gilets jaunes infusaient diverses couches de la population.
Voilà quelques autres exemples tirés de la Toile :
... n'avons fait que continuer à reculer dans les urnes et que nos idées n'ont pas plus efficacement infusé la population du fait de ces alliances.
....Comprise comme une catégorie sociale, elle infuse la population globale en s'affichant comme une réalité générationnelle.
...si l'énergie exceptionnelle attribuée à la Belle Époque à quelques pugilistes noirs avait infusé la population sportive des États-Unis tout entière, Wasps inclus.

Leclerc92
Messages : 2328
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Classification des anglicismes

Message par Leclerc92 » mer. 11 mars 2020, 7:32

Dans quelle catégorie d'anglicismes va-t-on classer la superbe perle trouvée dans l'Opinion :
Image
·
Au Royaume-Uni (321 contaminés), le Premier ministre Boris Johnson semble suivre la même stratégie : « Plus le pic est délayé, plus le système sanitaire national sera capable de l'affronter. »
https://www.lopinion.fr/edition/economi ... lie-214078
Visiblement, on a "traduit" l'anglais "delayed", qui signifie "retardé", par le mot le plus proche en français "délayé" qui n'a rien à voir.
Je n'ai pas retrouvé la phrase originale de Boris Johnson, mais d'autres phrases semblables, comme :
The Government’s planning document explained: “The benefits are that if the peak of the outbreak can be delayed until the warmer months, we can reduce significantly the risk of overlapping with seasonal flu and other challenges, societal or medical, that the colder months bring.
https://www.expressandstar.com/news/uk- ... or-the-uk/

Répondre