Tee-shirt

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4058
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » mar. 03 oct. 2017, 9:59

La célèbre marque au crocodile ?
Une de mes arrière-grand-mères parlait de camisoles pour les sous-vêtements féminin qui couvraient le torse. Dorénavant, ce mot est associé à de force.
Un échafaud désignait autrefois ce qu'on appelle maintenant un échafaudage, etc.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Leclerc92
Messages : 2328
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » mar. 03 oct. 2017, 10:35

Mais parfois un nouveau nom s'impose, même quand l'objet ne change pas fondamentalement. Je parle de pull ou de pull-over, quasiment jamais de chandail ou de tricot.

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mar. 03 oct. 2017, 14:31

Je pensais effectivement, Jacques-André-Albert, à la marque dont vous parlez.
La camisole n'était pas réservée aux filles quand j'étais enfant : ma mère m'en faisait parfois porter une. Il me semble me souvenir d'assez nombreux petits boutons devant, mais c'était bien un sous-vêtement.
Dès cette époque je portais aussi ce que l'on appelait un pull-over – et non encore un pull – et, sans doute comme pour vous, Leclerc92, « chandail », que j'entendais parfois, était ressenti comme beaucoup moins naturel. Je n'ai découvert que nettement plus tard l'origine anglaise de « pull-over » et ne dis plus guère que « pull » aujourd'hui. Je n'ai jamais entendu sa prononciation [pul] ailleurs que dans la chanson, où le mot rime avec « maboule ».

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4058
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » mar. 03 oct. 2017, 16:03

André (G., R.) a écrit :Je n'ai jamais entendu sa prononciation [pul] ailleurs que dans la chanson, où le mot rime avec « maboule ».
Je l'ai entendu dans la bouche d'un monsieur né en 1899 et élevé à Paris.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Leclerc92
Messages : 2328
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » mar. 03 oct. 2017, 17:22

Mais ce monsieur n'a pas appris le mot dans son enfance parisienne, puisque le mot complet "pull-over" est daté par le Robert des anglicismes de 1925, et l'abréviation "pull" de 1947. Le Robert écrit, à propos de "pull" : « S'est longtemps prononcé [pul] mais aujourd'hui [pyl]. » Il cite précisément la chanson de Léo Ferré. Je n'ai pas moi-même le souvenir d'avoir entendu cette prononciation dans le mot abrégé, mais dans le mot complet, oui.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7706
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » mar. 03 oct. 2017, 18:35

Sachez qu'un pull-over est un tricot et par voie de conséquence un pull sans over est un tricostéril.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mar. 03 oct. 2017, 19:15

Je n'ai jamais douté que vous pansiez beaucoup...
Bon, je me mets au vert !

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7706
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » mar. 03 oct. 2017, 20:37

:lol:
Je panse donc j'essuie.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4058
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » mar. 03 oct. 2017, 22:26

Leclerc92 a écrit :Mais ce monsieur n'a pas appris le mot dans son enfance parisienne, puisque le mot complet "pull-over" est daté par le Robert des anglicismes de 1925, et l'abréviation "pull" de 1947. Le Robert écrit, à propos de "pull" : « S'est longtemps prononcé [pul] mais aujourd'hui [pyl]. » Il cite précisément la chanson de Léo Ferré. Je n'ai pas moi-même le souvenir d'avoir entendu cette prononciation dans le mot abrégé, mais dans le mot complet, oui.
Vous pouvez écrire « ce monsieur n'avait pas appris le mot dans son enfance parisienne », vous doutant bien que ce monsieur est décédé. Je l'ai connu dans les années 80, et il n'était pas du genre à écouter Léo Ferré. C'était peut-être une prononciation strictement familiale.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mer. 04 oct. 2017, 8:16

Claude a écrit ::lol:
Je panse donc j'essuie.
En latin : Cogito, Urgo sum !

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7706
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » mer. 04 oct. 2017, 8:21

C'est une plaie que de ne pas avoir les derniers maux.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Avatar de l’utilisateur
Monsieur Pogo
Messages : 214
Inscription : ven. 08 août 2014, 14:32
Localisation : Trois-Rivières (Québec)

Re: Tee-shirt

Message par Monsieur Pogo » lun. 11 déc. 2017, 6:36

Manni-Gédéon a écrit :De nos jours, on est tellement habitué au tee-shirt qu'on peut se demander comment on appelait ce genre de vêtement avant l'arrivée de cet anglicisme. Car on l'utilise aussi fréquemment pour un vêtement de coton à manches courtes dont la forme ne rappelle pas le T.
Dans un film traduit de l'anglais, j'ai entendu chandail. Ce terme m'a surprise car je croyais que le chandail correspondait au pull-over. J'aurais dit chandail pour un vêtement plus épais, qu'il soit en laine, en coton ou en matière synthétique.
Le TLF dit que le tee-shirt est une sorte de maillot, mais selon divers dictionnaires, le maillot colle au corps, ce qui n'est pas le cas du tee-shirt.
Le mot chemise m'évoque un vêtement fermé devant par des boutons. Mais c'est peut-être parce que je suis suisse.
Alors comment dire ?
Le chandail, comme nous disons chez-nous, correspond au pull-over. Quant au tee-shirt, nous appelions cela une camisole.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7946
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » lun. 11 déc. 2017, 7:45

J'ai souvent entendu appeler les vêtements qui se portent sur le thorax par la matière qui les compose : "mettre sa flanelle, sa finette... une petite laine" ou par leur marque : "un Damart", "un Lacoste"...
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 11 déc. 2017, 10:15

Perkele a écrit :J'ai souvent entendu appeler les vêtements qui se portent sur le thorax par la matière qui les compose : "mettre sa flanelle, sa finette... une petite laine" ou par leur marque : "un Damart", "un Lacoste"...
Qu'il est difficile de faire l'unanimité ! Pour moi, la « petite laine » ne saurait être portée directement sur le thorax.
Quel dommage que nous n'ayons pas gardé en France le « chandail », dont on sait qu'il a le même sens que « pull-over » ou « pull », mais que l'on trouve peut-être un peu connoté « haute société » !

« Quant au tee-shirt, nous appelions cela une camisole » : votre imparfait signifie-t-il, Monsieur Pogo, qu'au Québec on ne dit plus guère que « tee-shirt » ? En France et sans doute dans les autres pays francophones européens, « camisole » évoque, je crois, un vêtement très démodé, dont j'ai parlé plus haut, ou, sous les formes non démodées camisole de force ou camisole chimique, des moyens de calmer certains malades.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7946
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » lun. 11 déc. 2017, 11:56

Eh bien la camisole dont parlaient mes grand-mères se portait par dessus la chemise...

Je suis d'accord avec vous. En employant thorax je pensais à "haut du corps" et pas précisément à "à fleur de peau".

Et le vêtement à bretelles, fait de tissu fort et boutonné devant que nous portions enfant s'appelait, chez moi, un corset.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Répondre