faire, faire, faire !

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mar. 08 déc. 2015, 12:41

Je ne puis vous suivre : le bien-être peut être individuel, tandis que le vivre-ensemble n'a de sens que collectif.

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mar. 08 déc. 2015, 13:16

André (G., R.) a écrit : L'infinitif substantivé (le manger, le rire, le savoir...) n'est pas rare en français, mais je ne connais pas d'autre exemple de son association avec un adverbe.
Je n'ai pas été assez prudent, oubliant au moins le mal-vivre, le bien-dire et le bien-être (que vous venez de mentionner, Leclerc92). Il va devenir difficile de refuser le vivre-ensemble !

Leclerc92
Messages : 2328
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » mar. 08 déc. 2015, 14:48

André (G., R.) a écrit :Je ne puis vous suivre : le bien-être peut être individuel, tandis que le vivre-ensemble n'a de sens que collectif.
Vous l'aurez compris, je ne donnais pas un synonyme de "vivre-ensemble" mais un autre exemple d'association infinitif et adverbe. J'ajoute le pis-aller.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7706
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » mar. 08 déc. 2015, 14:54

En existe-t-il d'autres que vivre-ensemble dans le même ordre verbe-adverbe ?
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Leclerc92
Messages : 2328
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » mar. 08 déc. 2015, 15:54

Il en existe autant qu'on en fabrique, mais ils ne sont pas -- Dieu merci ! -- tous retenus pas l'usage. Ils ne sont d'ailleurs pas tous formés avec un trait d'union. Je relève par exemple sur la Toile :
LE MOURIR DIGNEMENT : QUELLES ALTERNATIVES? Compte-rendu du colloque dans le cadre des Carrefours gérontologiques de l'AQG, Québec.
Le mourir digne est la conclusion logique du vivre ensemble, un vivre ensemble qui n’admet d’ailleurs pas les personnes lourdement handicapées.
(dans ce dernier exemple, l'adjectif "digne" est employé adverbialement)
Dernière modification par Leclerc92 le mar. 08 déc. 2015, 18:56, modifié 1 fois.

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mar. 08 déc. 2015, 18:36

Leclerc92 a écrit :
André (G., R.) a écrit :Je ne puis vous suivre : le bien-être peut être individuel, tandis que le vivre-ensemble n'a de sens que collectif.
Vous l'aurez compris
Non, précisément ! Excusez-moi. Si je vous avais compris, ma remarque aurait frisé l'impolitesse !
Le mourir(-)digne et le mourir(-)dignement me paraissent bien inutiles : pourquoi pas la mort digne ?

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1109
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » mar. 08 déc. 2015, 18:51

Le mourir est un instant et la mort un état.

Leclerc92
Messages : 2328
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » mar. 08 déc. 2015, 18:55

André (G., R.) a écrit :Le mourir(-)digne et le mourir(-)dignement me paraissent bien inutiles : pourquoi pas la mort digne ?
La raison de ces créations me semble bien être un effet de mode chez les parleurs en sciences sociales, psychologie, publicité, etc., qui affectionnent particulièrement ces constructions. Une formule qui change de l'ordinaire leur paraît préférable, plus marquante, plus originale, qu'une façon de s'exprimer trop classique.
Autre exemple sur la Toile, le manger mieux :
Le manger mieux n'est pas tout beau tout bio...
Fleury Michon va parler du manger mieux avec Publicis Consultants
On se dirige vers le manger mieux et le manger plus sainement
En susbtantivant ainsi à outrance, on donne à penser qu'il y a une réelle philosophie derrière tout ça !

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mar. 08 déc. 2015, 20:00

Yeva Agetuya a écrit :Le mourir est un instant et la mort un état.
La première définition que donne le Petit Larousse est : Cessation complète et définitive de la vie.

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mar. 08 déc. 2015, 20:01

Leclerc92 a écrit :En susbtantivant ainsi à outrance, on donne à penser qu'il y a une réelle philosophie derrière tout ça !
C'est également ce que je ressens.

Leclerc92
Messages : 2328
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » mer. 09 déc. 2015, 9:33

Trois d'un coup dans cette phrase : Le terme grec "parrhêsia" signifie le tout-dire, le dire-vrai, le franc-parler,[...]
Dire-vrai est assez commun, avec ou sans trait d'union.
Ajoutons le bien connu parler-vrai, avec une intéressante étude sur cette expression :
http://www.persee.fr/doc/mots_0243-6450 ... _22_1_1578
Naturellement on use et abuse de ce genre de formules, qui se répandent comme la peste sur la Toile, par exemple celle-ci :
Le penser droit, le sentir droit et l'agir droit sont sans aucun doute les meilleures des négociations.

Pautard
Messages : 142
Inscription : dim. 25 sept. 2011, 18:37
Localisation : Saint-Maur-des-Fossés (France)

Message par Pautard » lun. 27 mars 2017, 16:06

Pour faire débat, on peut dire susciter le débat, prêter à débat, faite l'objet de débat, être sujet à débat.
La véritable école du commandement est la culture générale (Charles de Gaulle).

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 27 mars 2017, 17:20

On mettrait peut-être plus facilement « débat » au pluriel dans « faire l'objet de débats », tandis que le singulier demande l'article indéfini, me semble-t-il : « faire l'objet d'un débat ».

Répondre