Anglicismes inutiles

Avatar de l’utilisateur
Islwyn
Messages : 1492
Inscription : sam. 16 févr. 2013, 12:09
Localisation : Royaume-Uni (décédé le 9 mars 2018)

Message par Islwyn » mar. 30 mai 2017, 12:14

Ah oui, excusez-moi ! En fait, André avait déjà fourni une explication (« le baquet que l'on pousse des pieds »). L'expression comporte le sens plus général que vous signalez (ou « casser sa pipe »). L'anglais, comme le français, dispose de beaucoup de ces expressions imagées pour donner l'idée de « mourir », comme « to pop one's clogs » = apporter ses sabots au mont-de-piété !
Quantum mutatus ab illo

Leclerc92
Messages : 1846
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » mar. 30 mai 2017, 15:45

Je connais bien l'expression "to kick the bucket", mais je ne connaissais pas l'expression "bucket list", ni en anglais, ni -- si l'on peut dire -- en français. Elle semble très récente même en anglais (2006 ou 2007 selon les sources) et il est amusant de constater à quel point une expression, surtout anglaise, peut se trouver rapidement à la mode dans les magazines et sites "branchés" français. Il est possible que ce ne soit qu'un feu de paille ; l'avenir nous le dira.

Avatar de l’utilisateur
Islwyn
Messages : 1492
Inscription : sam. 16 févr. 2013, 12:09
Localisation : Royaume-Uni (décédé le 9 mars 2018)

Message par Islwyn » mar. 30 mai 2017, 16:23

« Bucket list » est le plus souvent traduit par liste
http://context.reverso.net/translation/ ... ucket+list
Littéralement, c'est une liste de choses à faire avant de mourir. Comme vous dites, il est de formation récente.
Quantum mutatus ab illo

André (G., R.)
Messages : 6527
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mer. 31 mai 2017, 7:58

Islwyn a écrit :« Bucket list » est le plus souvent traduit par liste
Il ne s'agit pas de n'importe quelle liste, il me semble que le mot demande à être complété en français authentique.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 6924
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » mer. 31 mai 2017, 9:02

Islwyn a écrit :Ah oui, excusez-moi ! En fait, André avait déjà fourni une explication (« le baquet que l'on pousse des pieds »). L'expression comporte le sens plus général que vous signalez (ou « casser sa pipe »). L'anglais, comme le français, dispose de beaucoup de ces expressions imagées pour donner l'idée de « mourir », comme « to pop one's clogs » = apporter ses sabots au mont-de-piété !
Merci !
À propos de la mort, j'ai retenu ce que disait Pierre Dac : « La mort est un manque de savoir-vivre ». :wink:
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Leclerc92
Messages : 1846
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » mer. 31 mai 2017, 9:15

Difficile à traduire car l'expression "bucket list" est très concentrée et n'a pas de sens propre si l'on ne connait pas l'expression originale complète. Certains proposent la périphrase "liste des choses à faire avant de mourir ". Outre la longueur de cette expression, on peut lui reprocher d'être idiote : les choses à faire sont évidemment à faire avant de mourir ; après, c'est trop tard ! Liste des choses qu'il faut absolument faire, liste des choses indispensables, liste de l'indispensable, liste prioritaire, liste ante mortem,... en vérité rien de cela n'est bien satisfaisant. Il faut une expression qui accroche, une expression courte. Je serais même tenté de parler de liste du condamné, voire de liste-seau, ce qui n'a aucun sens mais je crois que "bucket list" n'en avait guère plus quand elle a été lancée. Reste à trouver qui a assez d'influence dans les médias français pour lancer une telle ineptie. Mais en avons-nous vraiment besoin ?

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7524
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » jeu. 01 juin 2017, 11:50

Ne s'agirait-il pas des "choses à faire avant de mourir" précisément quand on sait qu'on n'a plus guère de temps à vivre ?
Dernière modification par Perkele le jeu. 01 juin 2017, 13:21, modifié 1 fois.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

André (G., R.)
Messages : 6527
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » jeu. 01 juin 2017, 12:59

Si, me semble-t-il. Une fois de plus c'est la brièveté de l'expression anglaise qui pourrait contribuer à son succès.

Avatar de l’utilisateur
Islwyn
Messages : 1492
Inscription : sam. 16 févr. 2013, 12:09
Localisation : Royaume-Uni (décédé le 9 mars 2018)

Message par Islwyn » lun. 26 juin 2017, 9:02

Oh, quand même !
http://www.paris.fr/actualites/une-appl ... moins-4903
Excellente idée, mauvais slogan. Si l'intention en est de mobiliser la population contre le gaspillage alimentaire, il faut un slogan qu'elle comprend.
Quantum mutatus ab illo

André (G., R.)
Messages : 6527
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 26 juin 2017, 10:32

C'est bien triste. Je crois que too good to go signifie trop bon pour partir. S'agit-il d'un slogan ou du nom de la jeune entreprise ? Une petite justification de l'anglicisme réside peut-être dans le fait qu'elle a été créée au... Danemark !

Je relève cette phrase : ... repérez depuis votre téléphone mobile les produits, vous les payez en ligne avant de les récupérer dans le commerce concerné (mots mis en gras par moi). Une discussion avait eu lieu sur FNBL à propos de « depuis » amenant un complément de lieu, qui continue de me gêner. Je crains toutefois qu'il n'y ait pas grand-chose à faire. Peut-être serai-je un peu moins pessimiste à propos du détournement de sens de « récupérer », qui ne signifie pas entrer en possession, prendre livraison..., mais entrer à nouveau en possession. Quant au « téléphone mobile », l'anglomanie y est probablement aussi en cause, de manière un peu moins nette, toutefois, que dans « Smart Food Paris » et « Food tech ». Désolant. Je modifierais volontiers ainsi (et dans le sens de la brièveté !) le passage en bleu ci-dessus : ... sur votre portable, choisissez les produits, puis payez-les en ligne et prenez-en livraison dans le magasin concerné.

Avatar de l’utilisateur
Islwyn
Messages : 1492
Inscription : sam. 16 févr. 2013, 12:09
Localisation : Royaume-Uni (décédé le 9 mars 2018)

Message par Islwyn » lun. 26 juin 2017, 10:51

Je comprends en fait (mais je suis anglophone) « trop bon pour jeter », c'est-à-dire que certains aliments apparemment avariés restent quand même parfaitement utilisables.
« Portable » pour « téléphone portable » m'a plus d'une fois laissé perplexe.
Quantum mutatus ab illo

André (G., R.)
Messages : 6527
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 26 juin 2017, 11:01

Disons que je comprends « trop bon pour partir au rebut »... et nous sommes d'accord !
« Mobile », dans son sens français habituel, me déplaît au moins autant, sinon plus, que « portable » quand il s'agit du téléphone. Or pour ledit téléphone il s'agit de surcroît d'un anglicisme. À tout prendre je me réjouis donc de voir que l'usage semble imposer « portable ».

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3940
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » lun. 26 juin 2017, 15:13

« Portatif » aurait été bien meilleur.
[En parlant d'un objet concr.] Qui, généralement en raison d'un volume et d'un poids réduits, est fait pour être porté, le plus souvent avec soi, et aisément transporté.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1006
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » mar. 27 juin 2017, 0:30

Tombant sur le mot "babysitteur", je le ressens masculin.

Je ne dois pas être le seul car il y aurait des babysitteuses ou des babysittrices....

https://fr.wiktionary.org/wiki/babysitteur

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 6924
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » mar. 27 juin 2017, 7:35

Pour information, dans la Gendarmerie une distinction est faite :
- émetteur-récepteur portatif : c'est l'équivalent du talkie-walkie ;
- émetteur-récepteur portable : plus lourd, plus puissant, qui se porte en bandoulière et sur lequel est raccordé un combiné radio-téléphonique.
PS : c'était la minute « Engagez-vous dans la Gendarmerie ». :lol:
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Répondre