Anonymiser

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7946
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Anonymiser

Message par Perkele » jeu. 04 janv. 2018, 8:48

Mon ami a reçu la lettre d'actualité de la CPAM lui faisant part de "la possibilité d'anonymiser les feuilles de maladie pour que les données sensibles ne viennent pas sous forme nominative à la connaissance des assurances complémentaires".

Après recherche, j'ai vu que ce verbe avait produit également anonymisation.

Ces termes ne me semblent ni mal formés, ni superflus. Qu'en pensez-vous ?
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4058
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » jeu. 04 janv. 2018, 10:10

Pourquoi pas, puisque la formation est régulière ? Et si « rendre anonyme » suffit pour exprimer le verbe, il est plus difficile de lui faire correspondre un nom sans passer par une périphrase.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » jeu. 04 janv. 2018, 14:15

Il me semble que l'on parlait d'anonymer, et non d'anonymiser, les copies du diplôme national du brevet lorsque j'exerçais mon métier. Aucun de ces verbes ne figure dans le Larousse de 1996. Le second et le nom anonymisation se trouvent dans l'édition de 2016. Sur Wikipédia, on rend compte des deux et l'on considère qu'ils signifient l'un comme l'autre « rendre anonyme », mais « de manière irréversible » pour le premier, « de manière réversible » pour le deuxième. Peut-être aurions-nous dû dire alors, mes collègues et moi, que nous anonymisions les copies du brevet. Je n'ai pas davantage l'impression que l'opération soit définitive en ce qui concerne les feuilles de maladie.

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1109
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » sam. 06 janv. 2018, 12:56

André (G., R.) a écrit :Il me semble que l'on parlait d'anonymer, et non d'anonymiser
"Anonymiser" est sans doute un calque de l'anglais "anonymize".

Leclerc92
Messages : 2328
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » sam. 06 janv. 2018, 14:05

C'est possible, mais ce n'est pas forcément mauvais, dans la mesure où le suffixe "-iser- (et "-isation") est un suffixe devenu courant et productif en français depuis le XVIe siècle.
https://fr.wiktionary.org/wiki/-iser
Il n'y a rien d’infamant à calquer sur l'anglais un mot qui ne contrevient pas aux règles morphologiques, phonétiques et sémantiques du français. On dit ainsi "minimiser" et non "minimer".
Entre "anonymer" et "anonymiser", la compétition existe depuis longtemps, et je ne peux pas affirmer lequel fut employé d'abord*. Je ne sais pas non plus lequel finira par s'imposer, et je doute que la nuance introduite parfois entre les deux termes soit retenue à l'avenir.

*J'ai en relisant un doute sur la grammaticalité de cette fin de phrase. Qu'on me corrige si nécessaire.

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mar. 16 janv. 2018, 12:55

Leclerc92 a écrit :Entre "anonymer" et "anonymiser", la compétition existe depuis longtemps, et je ne peux pas affirmer lequel fut employé d'abord*. Je ne sais pas non plus lequel finira par s'imposer, et je doute que la nuance introduite parfois entre les deux termes soit retenue à l'avenir.

*J'ai en relisant un doute sur la grammaticalité de cette fin de phrase. Qu'on me corrige si nécessaire.
La sémantique est peut-être davantage en cause que la grammaire ! Et l'on dirait que vous souhaitez illustrer un autre fil d'actualité sur FNBL ! « Lequel fut employé d'abord » est une subordonnée interrogative indirecte, qui ne peut pas dépendre d'un verbe comme affirmer, suivi normalement d'une complétive conjonctive et incompatible avec l'idée d'interrogation :
• je ne peux pas affirmer que tel ou tel fut employé d'abord.
Si l'on veut utiliser lequel, une proposition principale marquant l'incertitude me paraît nécessaire :
• je ne peux pas répondre à la question de savoir lequel fut employé d'abord.

Leclerc92
Messages : 2328
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » mar. 16 janv. 2018, 13:38

Je serais assez disposé à vous suivre, comme le montraient mes propres hésitations, mais en creusant le sujet, je m'aperçois que l'usage est plus varié que vous ne le dites et "affirmer" a souvent été suivi d'une interrogation indirecte avec "lequel", et ce, depuis l'époque classique.
"On ne peut affirmer lequel des deux viscères, du cœur ou du foie, a été primitivement affecté, pour agir morbidement sur l'autre", [Portal, Instit. Mém. scienc. t. IX, p. 519]
https://www.littre.org/definition/morbidement
Autres exemples anciens :
-vous n'avez pas de règle certaine pour affirmer lequel des deux traits de dessous ou de dessus auroit été fait le premier.
-Il faudrait une différence entre les deux poids bien supérieure à 100 grammes pour que vous soyez à même d'affirmer lequel des deux pèse le plus lourd.
-Mais il seroit bien difficile d'affirmer lequel des trois est le plus conforme à la veritë.

Exemples récents :
-Dans l'impossibilité où nous sommes d'affirmer lequel a été rédigé le premier (d'ailleurs, ils n'ont pas nécessairement été écrits sur-le-champ), nous avons pris en considération la décision éventuelle de G. Sand de faire paraître d'abord Voyage chez M. Blaise.
-[...]témoin de ces deux drames, dont on ne peut affirmer lequel est le moins tragique.

Il me semble donc que les dictionnaires ont omis d'enregistrer ce tour, mais il est connu et je ne crois pas qu'il ressortisse au mauvais usage.

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mar. 16 janv. 2018, 14:13

Ah, l'usage ! Pas d'« affirmer lequel » pour moi ! Les deux mots sont trop contradictoires.

Répondre