Disrupter

Leclerc92
Messages : 1828
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Disrupter

Message par Leclerc92 » mar. 12 mars 2019, 15:02

"François Ruffin disrupte l'opposition".
https://www.franceculture.fr/emissions/ ... -mars-2019

Voilà un néologisme dont il le semble qu'on pourrait se passer aisément. Ici, bouscule, divise ou perturbe ne rendent-ils pas plus clairement le sens désiré ?

https://fr.m.wiktionary.org/wiki/disrupter
https://www.daf-mag.fr/Definitions-Glos ... 309392.htm

oliglesias
Messages : 237
Inscription : jeu. 27 oct. 2011, 17:45

Message par oliglesias » mar. 12 mars 2019, 15:55

On pourrait s'en passer, d'autant que je ne suis pas sûr qu'il soit employé avec le sens que pourrait avoir le verbe formé sur "disruptif" (qui lui, existe bel et bien et depuis longtemps).

Mais il s'agit probablement d'un gros titre qui vise uniquement à réutiliser le terme remis au gout du jour par le Président, avant qu'il ne le soit, pour montrer que celui qui est le plus disruptif c'est Ruffin, du fait du changement radical dans la manière de faire opposition en France.

Donc oui, on pourrait s'en passer, mais si avec le seul titre de l'article j'ai réussi à comprendre cela sans avoir à le lire entièrement, c'est probablement qu'il a été judicieusement choisi : "bouscule, divise, perturbe" ne m'auraient pas permis de comprendre cela, d'autant que ce n'est pas ce que voulait dire le journaliste. Donc, finalement, je trouve que comme néologisme il a toute sa place ici puisqu'il permet de dire beaucoup en très peu de mots.

Leclerc92
Messages : 1828
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » mar. 12 mars 2019, 16:25

Mais alors, qu'est-ce que ça veut dire, car moi, je n'ai pas vraiment compris ?

oliglesias
Messages : 237
Inscription : jeu. 27 oct. 2011, 17:45

Message par oliglesias » mar. 12 mars 2019, 19:35

Dans le titre, d'après moi, ça ne veut pas dire grand chose. "Disruptif" est défini par le TLFi comme "qui tend à une rupture". Notre président se disait "disruptif" dans le sens où il prétendait faire une politique différente, en rupture avec la "vieille politique".
J'imagine qu'en écrivant que Ruffin disruptait l'opposition, le journaliste voulait dire qu'il représentait une rupture certaine avec la façon de faire opposition.
Comme je le disais dans mon premier commentaire, si "disrupter" existait, je ne crois pas qu'on pourrait l'utiliser de cette manière. Mais là où je trouve le procédé judicieux c'est qu'en très peu de mots, le journaliste est parvenu à résumer son article, si tant est qu'on le comprenne.

Leclerc92
Messages : 1828
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » mar. 12 mars 2019, 20:20

Tout le problème est dans ces derniers mots : si tant est qu'on le comprenne !
En somme, si je vous suis bien : X bouscule les codes de l'opposition ?

Avatar de l’utilisateur
abgech
Messages : 316
Inscription : lun. 02 oct. 2006, 17:43
Localisation : Genève, Suisse

Message par abgech » mer. 13 mars 2019, 5:51

Les gens de qualité savent tout sans avoir jamais rien appris.

Les précieuses (et précieux) ridicules sévissaient avant Molière et sévissent encore.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7521
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » mer. 13 mars 2019, 14:27

S'agit de vocabulaire hérité du domaine de l'électricité, ou d'un anglicisme ?

N'aurait-on pas pu employer "disjoncter" ? C'est disjoindre, interrompre le courant, suspendre le fonctionnement.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Leclerc92
Messages : 1828
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » mer. 13 mars 2019, 15:04

Je crains que ni "François Ruffin disjoncte l'opposition" ni "François Ruffin disjoncte", tout court, ne rendent l'idée probablement voulue par le journaliste.

Répondre