"à ce que" et "que"

Répondre
Jean-Luc

"à ce que" et "que"

Message par Jean-Luc » mer. 13 mars 2019, 13:48

Bonjour, voici deux phrases du dictionnaire Reverso :
a) Le gouvernement s'attend "à ce que" les syndicats réagissent vivement.
b) Le gouvernement s'attend que le syndicats réagissent vivement.

Partagez-vous avec moi que dans la phrase a) "à ce" sans le "que" est égal à "les syndicats réagissent vivement"?
**Je n'aime pas la phrase a) car il y a une redondance bizarre d'une façon sous-entendue.

Ça y est la longue correction de mon fils. :lol:
Dernière modification par Jean-Luc le mer. 13 mars 2019, 15:17, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7595
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » mer. 13 mars 2019, 14:21

Il n'y a pas de différence de sens seulement un emploi plus moderne "s'attendre à" et un emploi désuet "s'attendre que".

Et quand on emploie une expression qui commande la présence de à, pour la joindre à une proposition commençant par "que", il faut articuler la phrase avec un "ce".
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Jean-Luc

Message par Jean-Luc » mer. 13 mars 2019, 14:46

Ma très chère Perkele, peu importe les raisons pour lesquelles on ajoute le mot "ce", je les ignore, mais il est indéniable que c'est
"ce" nous renvoi d'une façon même si ce n'est pas claire à "les syndicats réagissent vivement"
Dernière modification par Jean-Luc le mer. 13 mars 2019, 15:05, modifié 1 fois.

Leclerc92
Messages : 1932
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » mer. 13 mars 2019, 15:02

Perkele a écrit :Il n'y a pas de différence de sens seulement un emploi plus moderne "s'attendre à" et un emploi désuet "s'attendre que".
J'avoue aimer et pratiquer la désuétude ! :oops:


Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7595
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » mer. 13 mars 2019, 15:19

Leclerc92 a écrit :
Perkele a écrit :Il n'y a pas de différence de sens seulement un emploi plus moderne "s'attendre à" et un emploi désuet "s'attendre que".
J'avoue aimer et pratiquer la désuétude ! :oops:
Moi aussi
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Jean-Luc

Message par Jean-Luc » mer. 13 mars 2019, 15:31

Ah oui ? 🤔 Bon si c'est comme ça https://tse2.mm.bing.net/th?id=OGC.2793 ... Mb6a1H4uTw

N. B :
Dialogue :
Antoine :
Marie est-ce que tu rêves de devenir un jour une musicienne ?

Marie :
C'est "ce" que je veux.

Bien que le mot "ce" est égal à "devenir un jour une musicienne" . On ne peut pas le supprimer comme dans le cas antérieur car dans le mot "ce" on y ajoute un sentiment de souhait par Marie. Il ne s'agit pas d'une redondance au sens propre :wink:

André (G., R.)
Messages : 6807
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: "à ce que" et "que"

Message par André (G., R.) » lun. 18 mars 2019, 16:33

Jean-Luc a écrit :a) Le gouvernement s'attend "à ce que" les syndicats réagissent vivement.
b) Le gouvernement s'attend que le syndicats réagissent vivement.

Partagez-vous avec moi que dans la phrase a) "à ce" sans le "que" est égal à "les syndicats réagissent vivement"?
**Je n'aime pas la phrase a) car il y a une redondance bizarre d'une façon sous-entendue.
« Ce » annonce effectivement « que les syndicats réagissent vivement ». Mais je ne suis pas certain de la redondance. Ou alors il faudrait en voir une aussi dans « Je sais ce que tu veux », quand bien même « que » y est pronom relatif, tandis qu'une conjonction de subordination se trouve dans « On s'attend à ce que les syndicats... ».

« Attendre » est transitif, on attend quelqu'un ou quelque chose.
Mais il n'en va pas de même pour « s'attendre », dont le complément, qu'il soit un nom, un pronom ou une infinitive est amené par la préposition « à » : Pierre s'attendait à de meilleurs résultats, Paul s'attendait à voir ses parents. Je trouve bien normal que s'ensuive une formulation comme « Il s'attendait à ce que ses résultats soient (fussent) meilleurs ». De nos jours, « Il s'attendait que ses résultats soient (fussent) meilleurs » n'est contesté par personne, à ma connaissance, parce que plus bref, parfaitement compréhensible et usité. Je ne sais pas ce qu'il en est, statistiquement, de l'évolution la plus récente. Simplement, refuser la formulation avec « à ce que » ne me viendrait pas à l'esprit.

Jean-Luc

Message par Jean-Luc » lun. 18 mars 2019, 17:03

:!:
Dernière modification par Jean-Luc le jeu. 21 mars 2019, 13:41, modifié 1 fois.

André (G., R.)
Messages : 6807
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 18 mars 2019, 18:41

:lol: :lol: :lol:

Répondre