Vive les vacances

Répondre
Frédounet

Vive les vacances

Message par Frédounet »

Nous écrivons : "Que vivent tous ces animaux ! Ils sont la beauté et l'avenir du monde."
Pourquoi alors écrivons-nous "Vive les vacances !", et non pas "Vivent les vacances !" ?
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8953
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele »

Quand j'étais à l'école primaire, j'ai appris que les deux versions étaient possibles.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Les deux sont en effet possibles. À l'origine, nous avons un subjonctif en fonction d'impératif ; l'impératif n'étant possible qu'avec trois pronoms, tu, vous, nous, on lui substitue ce subjonctif pour les autres. Logiquement, avec la forme conjuguée, vive(nt) ne doit s'employer que pour des êtres vivants : Vive le roi ! Vivent les souverains ! Toutefois, cette formule lancée en acclamation peut être considérée aussi comme une interjection et, comme nous le savons, les interjections sont des mots invariables. Il est aujourd'hui admis qu'on l'emploie au sujet d'une chose, d'une idée, d'une abstraction : Vive les vacances ! Dans ce cas il est préférable de ne pas accorder afin de garder une certaine logique, bien que l'accord ne soit pas considéré comme fautif.
Perkele a eu plus de chance que moi : à l'école, nous étions obligés d'accorder.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8953
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele »

jac a écrit :Perkele a eu plus de chance que moi : à l'école, nous étions obligés d'accorder.
Le privilège de la jeunesse, Jacques ! 8)
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Perkele a écrit :
jac a écrit :Perkele a eu plus de chance que moi : à l'école, nous étions obligés d'accorder.
Le privilège de la jeunesse, Jacques ! 8)
Mais à l'époque j'étais jeune !
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8953
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele »

jac a écrit :
Perkele a écrit :
jac a écrit :Perkele a eu plus de chance que moi : à l'école, nous étions obligés d'accorder.
Le privilège de la jeunesse, Jacques ! 8)
Mais à l'époque j'étais jeune !
Oui, mais un peu plus tôt ! :D
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Frédounet

Message par Frédounet »

Merci. Il est vrai que des vacances ne vivent pas, mais "se vivent".
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Frédounet a écrit :Merci. Il est vrai que des vacances ne vivent pas, mais "se vivent".
Se vivent intensément !
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
Madame de Sévigné
Messages : 687
Inscription : ven. 09 oct. 2009, 22:50
Localisation : Nantes

Message par Madame de Sévigné »

Je remercie tous les participants car je viens d'écrire " Vive les vacances !" et je me fais remettre en place de la belle manière, mais gentiment tout de même.
Dans mon souvenir, l'accord n'était pas obligatoire, alors je suis allée au plus simple, au plus naturel !
NB : Cliquez sur rechercher, c'est magique !
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Vous pouvez, tout aussi gentiment, citer à la personne la réponse de Difficultés et pièges du français (Larousse éd. 2004) :
Devant un nom pluriel, l'accord peut se faire ou non selon que l'on considère le mot comme une interjection ou comme la forme conjuguée du verbe : vive les vacances ! ou vivent les vacances ! Les deux orthographes sont admises, mais vive est le plus souvent aujourd'hui considéré comme une interjection invariable.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 8861
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude »

Si l'on accorde, je crois qu'instinctivement on sous-entend [Que] vivent les vacances ! n'est-ce pas ?
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

PARFAITEMENT. Il y a d'autres cas de subjonctif où la conjonction QUE est sous-entendue : Advienne que pourra ! Fasse le Ciel qu'il en soit ainsi ! Vogue la galère ! Qui m'aime me suive ! et bien davantage.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
Madame de Sévigné
Messages : 687
Inscription : ven. 09 oct. 2009, 22:50
Localisation : Nantes

Message par Madame de Sévigné »

Difficultés et pièges du français (Larousse éd. 2004) :
Merci Jacques, me voilà en mesure d'argumenter mon choix !
Le Dictionnaire des difficultés de la langue française, ed Larousse 2007, confirme.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Tous les autres ouvrages sur les difficultés du français itou : Bordas, Grevisse, Robert, et ce dernier va plus loin, il laisse l'invariabilité devant deux ou plusieurs noms et donne cet exemple : Vive Venceslas et la Pologne !
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Répondre