Construction de verbe bancale

Répondre
Leclerc92
Messages : 3558
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Construction de verbe bancale

Message par Leclerc92 »

On remarque trop souvent dans la presse et plus encore sur Internet les nombreuses fautes de construction des verbes, avec des constructions indirectes quand elles devraient être directes, ou inversement, et des confusions de préposition. On a souvent signalé ici la construction du verbe "enjoindre". Voici que je trouve dans cet article la phrase suivante :
La SANEF a supplié aux conducteurs circulant depuis Lille, de « sortir de l’A1 à l’échangeur avec l’A29 dans la Somme, direction Amiens pour emprunter l’A16 afin de rejoindre Paris ».
La construction normale est évidemment "a supplié les conducteurs de...". L'auteur a peut-être confondu avec la construction de "demander" : "a demandé aux conducteurs de...".
jarnicoton
Messages : 1064
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Re: Construction de verbe bancale

Message par jarnicoton »

C'est devenu très courant. Cela simplifie la construction sans altérer la compréhension, donc on agit ainsi avec d'autant plus d'enthousiasme que ça calque mieux la construction anglaise du verbe similaire.

"substituer" en revanche a carrément vu son sens inversé !
OttoGleichner
Messages : 4
Inscription : jeu. 03 nov. 2022, 9:11

Re: Construction de verbe bancale

Message par OttoGleichner »

C'est maintenant assez typique. Nous nous comportons de cette manière avec encore plus d'excitation car cela ressemble plus étroitement à la structure anglaise du verbe apparenté. Cela simplifie la construction sans affecter la compréhension.
D'un autre côté, "substitut" fait maintenant référence à quelque chose de différent ! geometry dash
Leclerc92
Messages : 3558
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Construction de verbe bancale

Message par Leclerc92 »

La construction de "enjoindre" est trop souvent malmenée. Elle a été maintes fois évoquée ici, par exemple :
viewtopic.php?p=99991#p99991
Nouvel exemple tiré de cet article :
Certains supporteurs les avaient enjoints à boycotter la Coupe du Monde au Qatar.
C'est une double faute. Il aurait fallu :
Certains supporteurs leur avaient enjoint de boycotter la Coupe du Monde au Qatar.
Leclerc92
Messages : 3558
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Construction de verbe bancale

Message par Leclerc92 »

Titre étrange dans la dernière page du numéro L13400-764 de Challenges : Jean-Christophe Cambadélis se ravit de la mue de François Ruffin.
C'est un croisement entre "se réjouit" et "est ravi de", mais à ma connaissance on n'utilise pas "se ravir de" dans ce sens. Il y a bien une phrase de Racine que cite Littré : « "Ô mon fils, cher espoir que je me suis ravi !" Racine, Phèdre, V, 6. », mais là, c'est la construction normale "se ravir à soi-même".
jarnicoton
Messages : 1064
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Re: Construction de verbe bancale

Message par jarnicoton »

En revanche la construction "persuader à" a disparu depuis deux cents ans.
Fait-on une faute depuis ou faisait-on une faute avant ?
Leclerc92
Messages : 3558
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Construction de verbe bancale

Message par Leclerc92 »

Non, bien sûr, ce n'était pas une faute mais l'usage d'antan. On le trouve encore parfois au XXe siècle :

Il sut si bien s'imposer à elle qu'il lui persuada de quitter son foyer pour le suivre.
https://books.google.fr/books?id=d1xxEA ... &q&f=false
Au prix d'un partage de pouvoir, il lui persuada de se débarrasser d'Héraclès.
https://books.google.fr/books?id=27A7bw ... &q&f=false
Bref, il entreprit si bien Tiburce qu'il lui persuada de renouer avec sa famille, c'est-à-dire avec moi,
https://books.google.fr/books?id=aNv5Dw ... &q&f=false

Employer ces tournures aujourd'hui n'est pas une faute mais un archaïsme qui risque d'être considéré comme une faute par ceux qui ignorent l'évolution de l'usage.
Leclerc92
Messages : 3558
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Construction de verbe bancale

Message par Leclerc92 »

Aujourd'hui, c'est de fautes de conjugaison plus que de construction qu'il s'agit.
Un sympathique magasin de pianos près de chez moi m'informe que « Notre équipe vous accueil tous les jours »! Bigre, j'espère que l'accord des pianos est mieux réalisé que celui des verbes !
Image
D'ailleurs, pas de chance avec la musique aujourd'hui. Sur le livret d'un joli petit disque de piano à quatre mains, la pianiste principale écrit : « Ces valses suscitèrent un tel intérêt que le "duo Liszt- Saint-Saëns", excusé du peu, les donneront en concert en 1876 à Weimar !!! » Heureusement, ces valses de Marie Jaëll sont bien jouées et charmantes.
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4367
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Re: Construction de verbe bancale

Message par Jacques-André-Albert »

Il fallait lire, bien sûr : Le Duault, Liszt, Saint-Saëns, Excuse et Dupeux les donneront en concert. :lol:
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1687
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: Construction de verbe bancale

Message par Yeva Agetuya »

Cela fait assez désordre pour un produit destiné à un public cultivé.
Leclerc92
Messages : 3558
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Construction de verbe bancale

Message par Leclerc92 »

De cet article :
Le leader de LFI a répliqué après les critiques de la députée insoumise sur la "nouvelle coordination" choisie pour mener cette formation politique. Le chef n'a que très peu goûté à la sortie de Clémentine Autain.
Ne pas savoir la différence entre goûter quelque chose et goûter à quelque chose est affligeant.
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4367
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Re: Construction de verbe bancale

Message par Jacques-André-Albert »

Eh bien oui, Clémentine Autain avait organisé une sortie, avec un goûter à la fin, mais le chef de file de LFI n'avait plus faim. :lol:
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)
Répondre