foncer au front tête baissée avec ses hommes

Répondre
Carvo
Messages : 42
Inscription : lun. 20 juil. 2020, 20:17

foncer au front tête baissée avec ses hommes

Message par Carvo »

« On a longtemps pensé que le Guerre dont Céline parlait dans ses lettres à Robert Denoël et Eugène Dabit de 19341 était en fait Casse-pipe
– d’autant que dans « L’histoire de Casse-pipe », que Céline raconte en 1957, les soldats fracturent la caisse du régiment, ce qui amène l’adjudant désespéré à foncer au front tête baissée avec ses hommes, ce qui expliquerait qu’ils soient allés, comme on dit, au casse-pipe. »

Bonjour. J'ai du mal à comprendre ces deux extraits:

« ce qui amène l'adjudant désespéré à foncer au front tête baissée avec ses hommes »

et aussi le sens de aller au casse-pipe dans ce cas là.

Quelqu'un peut m'aider ?
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 9444
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: foncer au front tête baissée avec ses hommes

Message par Perkele »

Il fonce "tête baissée" comme un animal doté de cornes fonce sur sa proie, sans s'occuper de quoi que ce soit d'autre. De nos jours j'ai souvent entendu "la tête dans le guidon" (en référence aux coureurs cyclistes) pour décrire l'attitude de celui qui vient avec une seule préoccupation et néglige tout ce qui se passe autour de lui.

Le front (si ce mot aussi vous met en souci), en l'occurrence, n'est pas celui de la tête baissée, mais le lieu où les belligérants se font physiquement face lors d'une guerre.

Il se précipite, donc, sans se préoccuper de quoi que ce soit, vers le théâtre des combats en y entraînant ses troupes.

Quant à "aller au casse-pipes", c'est se mettre dans une situation (ou se rendre à un endroit) où on a de fortes chances de mourrir (la pipe étant la tête dans cette expression-là), en l'occurrence, le front.

On emploi aussi cette expression lorsque le danger est moins grave que de mourir, mais néanmoins très dommageable pour l'avenir de la personne qu'on prévient.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Carvo
Messages : 42
Inscription : lun. 20 juil. 2020, 20:17

Re: foncer au front tête baissée avec ses hommes

Message par Carvo »

Perkele,

Votre explication c'est très clair. Merci beaucoup.

Néanmoins, j'ai encore du mal à comprendre la liaison entre « les soldats fracturent le caisse du regiment » (c'est une vol d'argent qui appartient à tous les militaires, c'est vrai?) et cette precipitation vers le combat. Le résultat d'une situation dans l'autre est-il évident dans cet extrait du texte ?
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 9444
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: foncer au front tête baissée avec ses hommes

Message par Perkele »

Il s'agit peut-être de la caisse qui contenait les munitions ; les soldats n'en disposaient pas à leur guise. Mais il se peut aussi qu'ils aient forcé le coffre contenant leur solde et que de honte l'adjudant soir allé volontairement se faire abattre, je ne connais pas l'épisode dont vous parlez et je ne connais pas la réalité de l'affaire.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Carvo
Messages : 42
Inscription : lun. 20 juil. 2020, 20:17

Re: foncer au front tête baissée avec ses hommes

Message par Carvo »

Merci, Perkele.
Répondre