« Pour ne pas qu'on l'entende... »

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Islwyn
Messages : 1492
Inscription : sam. 16 févr. 2013, 12:09
Localisation : Royaume-Uni (décédé le 9 mars 2018)

« Pour ne pas qu'on l'entende... »

Message par Islwyn »

« Enfermé 24 heures sur 24, il vivait complètement coupé du monde, avec pour seul [sic] compagnie une télévision branchée sur une chaîne pour enfant. Son père "lui avait appris à parler doucement pour ne pas qu'on l'entende", a précisé le parquet de Mulhouse. »

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers ... [lestitres]

Que pensez-vous de cette manière de s'exprimer ? Chez un représentant du parquet, notons-le.
Y a-t-il pour vous une différence entre cette formule et « pour qu'on ne l'entende pas » ?
Quantum mutatus ab illo
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 10511
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele »

"ne pas que" est un mauvais réflexe de langage, hélas bien trop répandu.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) »

Aucune différence de sens, selon moi, avec « pour qu'on ne l'entende pas ».
Peut-être cette subordonnée conjonctive de but bancale est-elle influencée par la subordonnée infinitive de but correcte du genre « pour ne pas être entendu » dans la phrase « Il parle bas pour ne pas être entendu ».
Avatar de l’utilisateur
Leclerc92
Messages : 4485
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 »

On a encore de la chance dans notre malheur. Le représentant du Parquet a dit "pour ne pas qu'on l'entende" et non le plus commun "pour pas qu'on l'entende".
C'est une tournure populaire très courante, mais le sens est exactement le même que celui de l'expression correcte. Pas de nuance, si ce n'est de registre.
http://www.academie-francaise.fr/pour-p ... que-ne-pas
http://parler-francais.eklablog.com/pou ... e-a3884882
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4507
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert »

Un rappel important pour distinguer français soigné et français populaire.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 2068
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya »

Leclerc92 a écrit :On a encore de la chance dans notre malheur. Le représentant du Parquet a dit "pour ne pas qu'on l'entende" et non le plus commun "pour pas qu'on l'entende".

C'est une tournure populaire très courante, mais le sens est exactement le même que celui de l'expression correcte. Pas de nuance, si ce n'est de registre.
Justement : le bonhomme a rajouté un "ne" pour faire moins populaire sans visiblement être familier du langage soutenu.

En français populaire, "pas" remplace "ne", et ceci parce qu'on peut facilement concevoir une négation préfixée (je ne sais) ou suffixée (je sais pas) mais la perception d'une négation circonfixée est plus difficile
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) »

Yeva Agetuya a écrit :Justement : le bonhomme a rajouté un "ne" pour faire moins populaire sans visiblement être familier du langage soutenu.

En français populaire, "pas" remplace "ne", et ceci parce qu'on peut facilement concevoir une négation préfixée (je ne sais) ou suffixée (je sais pas) mais la perception d'une négation circonfixée est plus difficile
En langage populaire, me semble-t-il, « pour pas que » et « pour ne pas que » sont à peu près à égalité : je ne sais trop s'il y a suppression pour l'un ou ajout pour l'autre.
« Circonfixé » enrichit mon vocabulaire. Il se pourrait que ce soit le cas pour quelques autres inscrits sur ce forum, a fortiori pour ses visiteurs non inscrits. On comprend toutefois que l'adjectif qualifie dans votre exemple une négation qui, à la fois, précède et suit le verbe savoir. Nous ne devons cependant pas oublier que pas, point, goutte... n'ont à l'origine aucune valeur négative.
Avatar de l’utilisateur
Leclerc92
Messages : 4485
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 »

Ça vaut ce que ça vaut, c'est-à-dire pas grand chose en vérité, mais c'est une indication intéressante quand même : dans les livres, on voit que "pour ne pas que" est quand même plus fréquent que "pour pas que" :
https://books.google.com/ngrams/graph?c ... ue%3B%2Cc0
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) »

Mais ce n'est pas sans intérêt ! La prédominance de « pour ne pas que » à l'écrit est nette, peut-être en va-t-il toutefois autrement à l'oral.
Avatar de l’utilisateur
Leclerc92
Messages : 4485
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: « Pour ne pas qu'on l'entende... »

Message par Leclerc92 »

Nouvelle occurrence dans le Parisien : « Le pape François demande aux prêtres de raccourcir les homélies pour ne pas que les fidèles s’endorment. »

Quelques articles parus sur la question depuis 2015 :
https://www.lacsq.org/actualite/pour-ne-pas-que/
https://vitrinelinguistique.oqlf.gouv.q ... que-ne-pas
et même une longue étude publiée par Cambridge University Press :
https://www.cambridge.org/core/journals ... 4089C1B001
Avatar de l’utilisateur
freddy.lombard
Messages : 227
Inscription : sam. 08 juin 2024, 17:07

Re: « Pour ne pas qu'on l'entende... »

Message par freddy.lombard »

Pourquoi ne pas écrire plus simplement « [...] pour que les fidèles ne s’endorment pas » ?
Avatar de l’utilisateur
Leclerc92
Messages : 4485
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: « Pour ne pas qu'on l'entende... »

Message par Leclerc92 »

Eh oui, exactement. La bonne version n'est pas beaucoup plus compliquée que la version dominante, fautive ou même vicieuse pour reprendre les dénominations du XIXe siècle. Mais même ce "pas beaucoup" semble trop à bon nombre de locuteurs. Et puis, reconnaissons-le, l'habitude est malheureusement prise maintenant, et depuis longtemps. Il me semble qu'il sera difficile de renverser la vapeur.
Répondre