maudire et bénir

Répondre
Avatar de l’utilisateur
shokin
Messages : 438
Inscription : jeu. 03 janv. 2013, 18:06
Localisation : Suisse
Contact :

maudire et bénir

Message par shokin »

Salut à toutes et à tous,

1. Parmi les verbes en -dire, il me semble y avoir trois groupes :

- ceux, comme dire, qui font -dites au présent de l'indicatif (voix active) à la deuxième personne du pluriel : vous dites, vous redites ;
- ceux, comme interdire, qui font -disez au présent de l'indicatif (voix active) à la deuxième personne du pluriel : vous contredisez, vous dédisez, vous interdisez, vous médisez, vous prédisez ;
- ceux, comme maudire, qui font -dissez au présent de l'indicatif (voix active) à la deuxième personne du pluriel : vous maudissez.

Connaissez-vous d'autres verbes qui se conjuguent comme maudire ? ou est-il le seul dans sa catégorie ?

2. Les verbes du deuxième groupe ont un participe passé en -i, sauf bénir, dont le participe passé féminin peut se voir rajouter un t : de l'eau béni(t)e.

Connaissez-vous d'autres verbes qui ont la même particularité que le verbe bénir ?
Nous sommes libres. Wir sind frei. We are free. Somos libres. Siamo liberi.
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 10411
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele »

1. Je n'en vois pas d'autres et dans la première catégorie je n'en vois pas plus de deux.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Re: maudire et bénir

Message par Jacques »

shokin a écrit :2. Les verbes du deuxième groupe ont un participe passé en -i, sauf bénir, dont le participe passé féminin peut se voir rajouter un t : de l'eau béni(t)e.

Connaissez-vous d'autres verbes qui ont la même particularité que le verbe bénir ?
Bénit(e) n'est pas un participe passé mais un adjectif, et il concerne uniquement les objets qui ont reçu une bénédiction rituelle. Il ne s'applique pas à des êtres vivants ni à des faits. Ainsi une médaille bénite est une médaille qui a été bénie. Le pain bénit est du pain qu'un prêtre a béni.
Mais un mariage est une union bénie (et non bénite), ce n'est pas un objet.

ceux, comme interdire, qui font -disez au préssent de l'indicatif (voix active) à la deuxième personne du pluriel : vous contredisez, vous dédisez, vous interdisez, vous médisez, vous prédisez ;
Selon Bescherelle contredire, dédire, interdire, médire, prédire se conjuguent sur le modèle de dire ; donc vous contredites, etc. Je suis perplexe, car cela semble bizarre, et ce n'est pas ce qui est expliqué sur Internet. Je finis par me demander jusqu'à quel point on peut lui faire confiance, car j'ai déjà trouvé récemment une erreur dans son guide de conjugaison.
Bordas confirme « se conjuguent comme dire sauf à la 2e peronne du pluriel : vous contredisez, etc. »
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
shokin
Messages : 438
Inscription : jeu. 03 janv. 2013, 18:06
Localisation : Suisse
Contact :

Message par shokin »

Merci pour l'eau bénite. Marie est bénie entre toutes les femmes donc. C'est du pain bénit. Le participe passé se décline donc comme celui des autres verbes du deuxième groupe. L'eau que j'ai bénie est pleine de pesticides. La femme que j'ai bénie manque de patience.

Je suis également en porte-à-faux avec les propos du Bescherelle que vous rapportez.
Nous sommes libres. Wir sind frei. We are free. Somos libres. Siamo liberi.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

shokin a écrit :L'eau que j'ai bénie est pleine de pesticides. La femme que j'ai bénie manque de patience.
Décidément vous n'avez pas de chance !
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 9173
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude »

Nous compatissons.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)
Avatar de l’utilisateur
Manni-Gédéon
Messages : 1217
Inscription : lun. 12 avr. 2010, 14:35
Localisation : Genève (CH)

Message par Manni-Gédéon »

Selon Roller, qui est ma référence depuis mon enfance, contredire se conjugue comme interdire, donc contredisez.
Il ajoute dédire, médire, prédire puis confire, ce dernier séparé des autres par un point.
L'erreur ne devient pas vérité parce qu'elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit.
Gandhi, La Jeune Inde
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 2062
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: maudire et bénir

Message par Yeva Agetuya »

Moi qui ai toujours écrit "bénis", je découvre cette trouvaille :

Le verbe bénir, bien que régulier dans ses conjugaisons usuelles, a deux participes passés distincts (tous les deux accordables en genre et en nombre car le verbe est transitif) selon le contexte :
bénit, bénite, bénits, bénites : employé soit avec l’auxiliaire être (à la forme passive), soit en tant qu’adjectif verbal pour qualifier les choses qui ont reçu la bénédiction du prêtre avec les cérémonies prescrites.
béni, bénie, bénis, bénies : employé soit avec l’auxiliaire avoir (à la forme active), soit en tant qu’adjectif verbal pour attribuer les autres significations du verbe et qui s’emploie surtout en parlant des personnes.

https://fr.wiktionary.org/wiki/b%C3%A9nits

Cela mérite une réforme orthographique.
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 10411
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: maudire et bénir

Message par Perkele »

Vous n'avez pas bien suivi votre catéchisme.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Leclerc92
Messages : 4404
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: maudire et bénir

Message par Leclerc92 »

L'émission a investit le Théâtre du Châtelet
Contrairement à dire et parfois bénir, le participe passé d'investir est toujours en -i, pas en -it. Je crois d'ailleurs qu'il n'y a que ce fameux bénir dans les verbes du 3e groupe en -ir qui puisse faire un participe passé en -it.
On trouve plus souvent l'erreur "il a subit", probablement à cause de l'existence de l'adjectif subit, subite et de l'adverbe subitement.
Avatar de l’utilisateur
freddy.lombard
Messages : 134
Inscription : sam. 08 juin 2024, 17:07

Re: maudire et bénir

Message par freddy.lombard »

Ça me rappelle un membre du forum EL qui souhaitait simplifier l'orthographe, la grammaire et le conjugaison. Ces verbes en ir/ire sont un exemple flagrant de ce qu'il aurait aimé changer. Les difficultés font partie du charme du français, notre belle langue.
Avatar de l’utilisateur
Hippocampe
Messages : 1331
Inscription : dim. 17 avr. 2011, 18:15

Re: maudire et bénir

Message par Hippocampe »

Spalding ?
Car le feu s'est éteint, les oiseaux se sont tus et Ceinwen est partie.
Avatar de l’utilisateur
perluète
Messages : 194
Inscription : ven. 10 mai 2024, 18:22

Re: maudire et bénir

Message par perluète »

Connais pas... :(
Avatar de l’utilisateur
freddy.lombard
Messages : 134
Inscription : sam. 08 juin 2024, 17:07

Re: maudire et bénir

Message par freddy.lombard »

Oui, il s'agissait bien de Spalding qui voulait réformer la langue dans un souci de simplification. perluète tu l'as forcément croisé.

Maudire et bénir me font penser à dortoir et réfectoire que j'ai fréquentés toute ma jeunesse. Là aussi, ça laisse songeur, d'autant qu'ils sont masculins tous les deux et souvent employés ensemble.
Avatar de l’utilisateur
Leclerc92
Messages : 4404
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: maudire et bénir

Message par Leclerc92 »

freddy.lombard a écrit : lun. 17 juin 2024, 13:11 Maudire et bénir me font penser à dortoir et réfectoire que j'ai fréquentés toute ma jeunesse. Là aussi, ça laisse songeur, d'autant qu'ils sont masculins tous les deux et souvent employés ensemble.
Eh oui, c'est une des nombreuses inconséquences de notre orthographe. Pourtant, comme le rappelle Raymond Jacquenod :
Image
https://books.google.fr/books?id=S7n_EA ... &q&f=false

De fait, Richelet, dans son dictionnaire, préférait l'orthographe "réfectoir" :
Image
https://books.google.fr/books?id=YXpFAA ... &q&f=false

Mais l'usage en a décidé autrement.
Répondre