Courriel

Pautard
Messages : 142
Inscription : dim. 25 sept. 2011, 18:37
Localisation : Saint-Maur-des-Fossés (France)

Courriel

Message par Pautard » mar. 27 sept. 2011, 21:09

Dans l'article "Administration électronique en France" d'une encyclopédie en ligne très fréquentée (que je ne nommerai pas), j'ai remplacé récemment l'anglicisme "mail" par le mot "courriel", recommandé par la commission de terminologie. Un contributeur a annulé ma modification en m'accusant de militantisme. Certes, le décret de 1996 sur l'enrichissement de la langue française ne s'applique pas obligatoirement dans cette encyclopédie, mais j'aurais pensé qu'il était légitime d'employer les mots recommandés dans un article qui concerne l'administration française, qui se doit d'appliquer ce décret. Il est vrai que le mot "courriel" n'est pas encore vraiment passé dans l'usage, surtout à l'oral. Mais on le voit malgré tout quelquefois dans les médias. Je le préfère à "mail", faux anglicisme qui ne respecte ni la phonologie ni la morphologie des mots français. Qu'en pensez-vous ?

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » mar. 27 sept. 2011, 21:55

Détrompez-vous, le mot est maintenant largement utilisé. Il a détrôné mél, qui voulait se substituer à l'anglicisme mail.
Ainsi donc, vous feriez du militantisme parce que vous demandez qu'on respecte la langue française ? C'est le monde à l'envers. Le mot courriel figure officiellement dans le Petit Robert ainsi que dans le Petit Larousse. Je crois qu'il a été recommandé par la commission de terminologie.
Je peux vous dire, en tout cas, qu'une circulaire ministérielle avait, il y a quelques années, demandé à tous les fonctionnaires de la République de bannir le mot mail ou e-mail des documents administratifs, que le ministre en question était intervenu pour rappeler à l'ordre un préfet qui n'avait pas appliqué la consigne, et que cette intervention avait été provoquée par l'association Défense de la langue française dont je suis membre.
Dernière modification par Jacques le jeu. 29 sept. 2011, 7:54, modifié 1 fois.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Bernard_M
Messages : 857
Inscription : sam. 07 févr. 2009, 10:24
Contact :

Message par Bernard_M » mar. 27 sept. 2011, 22:04

Courriel est indiqué dans le Journal Officiel du 20 juin 2003.
Si on considère le J.O. comme une référence, le terme paraît acceptable.
Maintenant le J.O. peut-il être, à lui seul, la référence ? C'est une autre question.

Avatar de l’utilisateur
Anne
Messages : 714
Inscription : ven. 23 janv. 2009, 13:41
Localisation : France

Message par Anne » mar. 27 sept. 2011, 22:24

Je me suis amusée à faire à mon tour la modification. On verra quel effet ça produira.

Avatar de l’utilisateur
TSOS
Messages : 519
Inscription : ven. 04 févr. 2011, 13:22
Localisation : Duché de Bretagne / Nordrhein Westfalen /S'la,sk

Message par TSOS » mer. 28 sept. 2011, 7:43

J'ai fait de même.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » mer. 28 sept. 2011, 8:02

Bernard_M a écrit :Courriel est indiqué dans le Journal Officiel du 20 juin 2003.
Si on considère le J.O. comme une référence, le terme paraît acceptable.
Maintenant le J.O. peut-il être, à lui seul, la référence ? C'est une autre question.
Oui, c'est une référence, et c'est à partir de sa publication au J.O. le 6 décembre 1990 que la liste des régularisation orthographiques a pris effet.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » mer. 28 sept. 2011, 8:39

Je pense que l’un d’entre nous ne tardera pas à constater que l’anglicisme E-mail figure, hélas ! sur notre forum, notamment dans les fiches d’inscription. Il y en a peut-être d’autres (je crois que Claude en a détecté un). C’est bien ce qui nous chagrine, et je dirai même que cela m’agace. Un jour, un visiteur de passage sur le site de l’association Défense de la langue française en a fait la remarque avec fiel : « Vous donnez sur votre page d’accueil un lien vers un forum où on utilise des anglicismes. Quand on veut donner des leçons, il faut commencer par balayer devant sa porte ».
Nous ne sommes pas à l’origine de cette anomalie : l’administrateur technique utilise un logiciel multilingue, et dans la version française sont inclus ces anglicismes. Nous n’y pouvons rien. Chacun fait avec les outils dont il dispose et, comme je l’ai répondu à ce personnage arrogant, la plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu’elle a.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Manni-Gédéon
Messages : 1217
Inscription : lun. 12 avr. 2010, 14:35
Localisation : Genève (CH)

Message par Manni-Gédéon » mer. 28 sept. 2011, 9:28

Il y a des gens qui se vexent quand on relève leurs fautes de langage. S'ils ne veulent pas être pris en défaut, qu'ils progressent ! :D
L'erreur ne devient pas vérité parce qu'elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit.
Gandhi, La Jeune Inde

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » mer. 28 sept. 2011, 9:45

manni-gedeon a écrit :Il y a des gens qui se vexent quand on relève leurs fautes de langage. S'ils ne veulent pas être pris en défaut, qu'ils progressent ! :D
C'est une excellente maxime.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Pautard
Messages : 142
Inscription : dim. 25 sept. 2011, 18:37
Localisation : Saint-Maur-des-Fossés (France)

Courriel

Message par Pautard » mer. 28 sept. 2011, 21:56

Concernant cette encyclopédie, la règle est de documenter les modifications qui sont faites. De plus, il faut éviter toute correction intempestive susceptible de provoquer des guerres d'édition.

Avatar de l’utilisateur
TSOS
Messages : 519
Inscription : ven. 04 févr. 2011, 13:22
Localisation : Duché de Bretagne / Nordrhein Westfalen /S'la,sk

Message par TSOS » mer. 28 sept. 2011, 23:28

Vrai.

Pautard
Messages : 142
Inscription : dim. 25 sept. 2011, 18:37
Localisation : Saint-Maur-des-Fossés (France)

Courriel

Message par Pautard » jeu. 29 sept. 2011, 6:41

J'ai informé par courtoisie la personne qui a révoqué mes modifications dans l'article que je lançais une discussion dans ce forum, en lui exposant les raisons pour lesquelles je préférais lancer en parallèle cette discussion. Le mot "militantisme" doit-il être interprété péjorativement ? Après tout, on peut militer pour une bonne cause. La question porte sur la méthode à employer. Evitons la polémique.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » jeu. 29 sept. 2011, 7:53

Militantisme est parfois compris en bonne part, mais plus souvent dans un sens péjoratif. Tout dépend du contexte.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7590
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » jeu. 29 sept. 2011, 10:24

C'est comme pour a priori.

Partir avec un a priori est presque toujours compris comme partir avec une opinion négative préconçue.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

codrila

Message par codrila » jeu. 29 sept. 2011, 20:01

Je n'en suis pas convaincue, Perkele. Disons que l'expression partir avec un a priori a une connotation plutôt négative, que l'a priori lui-même soit positif ou négatif. C'est, au fond,devenu synonyme oui, d'idée préconçue,de préjugé comme s'il n'était pas utile de passer nos idées au crible de l'expérience, comme s'il n'était plus nécessaire de démontrer ou de remettre en question.

Même si l'a priori est positif.

Par exemple, nous qui aimons la langue française, si nous affirmions qu'elle est la plus belle de toutes, ce serait un a priori positif :)

Répondre