Dictée moderne

Répondre
jarnicoton
Messages : 1022
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Dictée moderne

Message par jarnicoton »

Je ne sais plus si nous avons déjà parlé de ceci :

http://www.huffingtonpost.fr/2017/01/19 ... ictee-fem/
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) »

Il est difficile de contester un certain sexisme de la langue française (et de beaucoup d'autres). Une dictée « féministe » est forcément utopiste, mais si elle peut aider à la prise de conscience de traits langagiers sexistes, pourquoi pas ?

Or, forcément aussi, cet exercice de style place l'amoureux (l'amoureuse !) de la langue française devant un dilemme, car il (elle !) l'aime telle qu'elle est et voit même une grande partie de son charme dans les bizarreries, les difficultés, les exceptions aux règles, les prononciations étonnantes (les poules du couvent couvent) et... quelque sexisme !

Quel dommage que, sous le lien, le premier mot de la première phrase après le titre soit mal orthographié (Énoncée par Audrey Pulvar, le texte est rédigé en écriture inclusive) ! On regrette aussi que les épicènes ne soient définis que comme des « mots dont la forme ne varie pas entre le masculin et le féminin », alors que ce sont d'abord des vocables d'un seul genre grammatical (girafe, souris, fourmilier, marin, médecin...) malgré les deux sexes des individus qu'ils peuvent désigner.

Et je lis : Deux ans plus tard, la revue lesbienne Well Well Well avait fait paraître un numéro écrit totalement en grammaire égalitaire, mettant en lumière la règle de proximité. Si le mot le plus proche d'un adjectif est féminin, alors ledit adjectif s'accorde au féminin. Exemple: "Des hommes et des femmes conséquentes"; "les pigeons et les tourterelles sont belles".
L'auteur de ce passage a-t-il pensé à comparer ses propositions à « des hommes et des femmes enceintes », « des garçons et des filles vêtues de jupes », « des adolescents et des adolescentes confrontées à leurs premières règles »... ? Il faudrait alors que les hommes s'apprêtent à accoucher, que les garçons soient vêtus de jupes (d'accord, ce n'est pas inenvisageable !), que les jeunes garçons découvrent leurs menstrues !
Leclerc92
Messages : 3416
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 »

André (G., R.) a écrit :Et je lis : Deux ans plus tard, la revue lesbienne Well Well Well avait fait paraître un numéro écrit totalement en grammaire égalitaire, mettant en lumière la règle de proximité. Si le mot le plus proche d'un adjectif est féminin, alors ledit adjectif s'accorde au féminin. Exemple: "Des hommes et des femmes conséquentes"; "les pigeons et les tourterelles sont belles".
L'auteur de ce passage a-t-il pensé à comparer ses propositions à « des hommes et des femmes enceintes », « des garçons et des filles vêtues de jupes », « des adolescents et des adolescentes confrontées à leurs premières règles »... ? Il faudrait alors que les hommes s'apprêtent à accoucher, que les garçons soient vêtus de jupes (d'accord, ce n'est pas inenvisageable !), que les jeunes garçons découvrent leurs menstrues !
Sentiment tout personnel, je trouve que vos derniers exemples paraissent peu réalistes et les phrases ne sont pas équilibrées. Il nous faudrait peut-être des exemples réels pour mieux apprécier.
Mais de toute façon, la question se pose bel et bien malgré tout déjà avec la règle traditionnelle du masculin qui l'emporte.
Si j'écris « des femmes et des hommes préoccupés », je ne peux pas savoir si seuls les hommes sont préoccupés ou si les femmes et les hommes le sont.
La règle de proximité suggérée (et d'ailleurs qui est déjà parfois employée, même chez les écrivains classiques) ne crée pas plus de cas douteux que la règle actuelle.
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) »

Loin de moi l'idée que la règle du masculin qui l'emporte serait une panacée. J'ai simplement voulu montrer que ce qu'on nous propose en remplacement est tout aussi éloigné de la panacée ! Si « la règle de proximité suggérée... ne crée pas plus de cas douteux que la règle actuelle », elle n'en crée apparemment pas moins non plus. Et un autre sexisme se substitue alors à celui d'origine : si vous acceptez « les pigeons et les tourterelles sont belles », vous ne pouvez pas refuser « les dix hommes et la femme que nous avions invitées étaient attentives ». N'est-il pas plus logique que l'accord du participe et de l'adjectif soit indépendant de l'ordre dans lequel apparaissent les noms « hommes » et « femme » ?
Je ne trouve pas si irréalistes les trois phrases que j'ai proposées dans mon intervention précédente, mais sur ce point je suis à la fois juge et partie !
Leclerc92
Messages : 3416
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 »

André (G., R.) a écrit :Loin de moi l'idée que la règle du masculin qui l'emporte serait une panacée. J'ai simplement voulu montrer que ce qu'on nous propose en remplacement est tout aussi éloigné de la panacée ! Si « la règle de proximité suggérée... ne crée pas plus de cas douteux que la règle actuelle », elle n'en crée apparemment pas moins non plus.
Absolument. Ce n'est pas son but, semble-t-il. Elle s'intéresse plus à l'égalité entre les sexes qu'à la grammaire, en fait !
Et un autre sexisme se substitue alors à celui d'origine : si vous acceptez « les pigeons et les tourterelles sont belles », vous ne pouvez pas refuser « les dix hommes et la femme que nous avions invitées étaient attentives ».
Attention, là, on franchit un pas supplémentaire, car la proximité n'est plus immédiate et on greffe la question des pluriels. J'accepte (si je peux dire, car on ne me demande pas mon avis) "les pigeons et les tourterelles joyeuses", par proximité immédiate, mais « les pigeons et les tourterelles sont belles » me gêne déjà plus.
N'est-il pas plus logique que l'accord du participe et de l'adjectif soit indépendant de l'ordre dans lequel apparaissent les noms « hommes » et « femme » ?
Si. Mais là encore, il faut choisir entre le masculin (usage actuel) et le féminin. Les femmes seraient en droit de réclamer qu'on adopte maintenant le féminin à titre de "neutre" ! Ça existe d'ailleurs dans certaines langues où une pluralité de choses masculines et/ou féminines s'accorde ... au féminin singulier. Question de convention !
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) »

Leclerc92 a écrit :Les femmes seraient en droit de réclamer qu'on adopte maintenant le féminin à titre de "neutre" ! Ça existe d'ailleurs dans certaines langues où une pluralité de choses masculines et/ou féminines s'accorde ... au féminin singulier. Question de convention !
Pour ce qui est de la langue française, je ne connais aucune femme demandant que l'on dise « elle faut manger pour vivre », « demain elle fera moins froid qu'aujourd'hui », « peut-être tout (toute ?) n'a-t-elle pas été bien expliqué (-e ?) »... !
Leclerc92
Messages : 3416
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 »

Ça en dit peut-être plus long que vous le croyez sur vos fréquentations ! :wink:
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1588
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya »

On remplace "masculin" par "consonantique" et "féminin" par "vocalique."

On énonce : "Le consonantique tient le rôle du neutre."

Et tout le monde est content.
Avatar de l’utilisateur
abgech
Messages : 500
Inscription : lun. 02 oct. 2006, 17:43
Localisation : Genève, Suisse

Message par abgech »

Quel dommage qu'il n'y ait pas de neutre en français, un neutre logique, appliqué aux choses et aux concepts.

Je suis peut-être de la vieille école, mais pour moi, Madame la générale, c'est l'épouse d'un général ; Madame le général, c'est une femme qui occupe la fonction de général.

Tout comme Madame la Maire c'est l'épouse du Maire, Madame le Maire est une femme qui a été élue pour occuper la fonction de Maire.
Quant à l'abominable Mairesse ...


Je parlais de neutre plus haut, mais les langues qui connaissent le neutre, l'allemand par exemple, sont loin de l'appliquer de façon systématique et logique.
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) »

abgech a écrit : les langues qui connaissent le neutre, l'allemand par exemple, sont loin de l'appliquer de façon systématique et logique.
Das Mädchen wartet auf seine Mutter pour certains, Das Mädchen wartet auf ihre Mutter pour d'autres ! (La fille attend sa mère)
Eine Königin unter den Bieren ! (Une reine parmi les bières)
Mädchen et Bier sont neutres, Königin est féminin.
Leclerc92
Messages : 3416
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 »

André (G., R.) a écrit :Pour ce qui est de la langue française, je ne connais aucune femme demandant que l'on dise « elle faut manger pour vivre », « demain elle fera moins froid qu'aujourd'hui », « peut-être tout (toute ?) n'a-t-elle pas été bien expliqué (-e ?) »... !
Elle faut fréquenter les rencontres féministes :
Parce qu'elle faut nourrir le corps autant que l'esprit, elle y aura évidemment plein de temps libre entre deux, et surtout des ateliers créatifs, artistiques, de loisir, des scènes ouvertes (et même une fiesta!!) en fin d'après midi et le soir.
http://ici-grenoble.org/agenda/evenement.php?id=2099
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) »

Voilà qui enrichit ma culture.
J'aime beaucoup le pronom « noues » ! Mais je regrette de ne pas comprendre pourquoi il redevient « nous » dans certains passages !
Dans les premières semaines où je fréquentais FNBL j'avais parlé d'un mouvement comparable dans les pays germanophones.
jarnicoton
Messages : 1022
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Message par jarnicoton »

André (G., R.) a écrit : j'avais parlé d'un mouvement comparable dans les pays germanophones.
Ganz komisch :

http://forum.wordreference.com/threads/ ... n.1713828/
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) »

Les intervenants insistent sur le côté soit humoristique, soit militant de frau et sur sa rareté. Je ne l'ai jamais rencontré dans mes lectures en allemand depuis ce que j'écrivais en février 2013.
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1588
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya »

abgech a écrit :Quant à l'abominable Mairesse ...
"Mairesse", c'est très bien. Cela emploie un suffixe féminisant ancien :

Un maître, une maîtresse ; un chasseur, une chasseresse;

abbesse, comtesse, duchesse, princesse

Donc une mairesse, une ministresse, etc
Répondre