Janotisme et impropriété

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4228
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Janotisme et impropriété

Message par Jacques-André-Albert »

Trouvé sur ce site :
les généraux américains Eisenhower et Patton examinent des œuvres d'art volées dans une mine Nazie
Il eût fallu écrire : les généraux américains Eisenhower et Patton examinent, dans une mine allemande, des œuvres d'art volées par les Nazis,
ou les généraux américains Eisenhower et Patton, dans une mine allemande, examinent des œuvres d'art volées par les Nazis.
En outre, il est évident que la mine n'est pas plus nazie que bismarckienne, et nazi, en tant qu'adjectif, prend une minuscule.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Janotisme et impropriété

Message par André (G., R.) »

Jacques-André-Albert a écrit :Trouvé sur ce site :
les généraux américains Eisenhower et Patton examinent des œuvres d'art volées dans une mine Nazie
Il eût fallu écrire : les généraux américains Eisenhower et Patton examinent, dans une mine allemande, des œuvres d'art volées par les Nazis,
ou les généraux américains Eisenhower et Patton, dans une mine allemande, examinent des œuvres d'art volées par les Nazis.
En outre, il est évident que la mine n'est pas plus nazie que bismarckienne, et nazi, en tant qu'adjectif, prend une minuscule.
Vous avez tout dit, je crois. Et je ne suis même pas certain de devoir mettre un N au substantif « nazi » !
Je vois parfois des janotismes dans mes lectures, mais souvent, alors, le mot ne me revient pas. Bis repetita placent. Merci.
Avatar de l’utilisateur
Astragal
Messages : 481
Inscription : dim. 03 avr. 2016, 0:55
Localisation : Près d’un champ de Marguerite

Message par Astragal »

À la page 5 : « 5. Le véhicule criblé de balles de Bonnie et Clyde ».
Si je ne me trompe pas, Bonnie et Clyde est complément du nom balles. Cela me semble illogique, puisque c'est leur véhicule mais ce ne sont pas leurs balles.
C’est très bien. J’aurai tout manqué, même ma mort. (Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac)
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) »

À la première lecture de cette phrase, j'imagine tout de même davantage qu'il s'agit du véhicule de Bonnie et Clyde... et qu'il est criblé de balles. Peut-être la possibilité qu'on aurait de parler d'un « véhicule criblé des balles de Bonnie et Clyde » rend-elle le janotisme moins frappant.
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4228
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert »

Encore un janotisme dans un titre de journal : « Cédric Herrou, l’agriculteur qui aidait les migrants en rétention ». Il aurait suffi d'insérer le verbe.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)
Leclerc92
Messages : 3089
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 »

ou même une virgule : « Cédric Herrou, l’agriculteur qui aidait les migrants, en rétention ».
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) »

D'ailleurs, dans l'hypothèse de la présence du verbe, la virgule s'imposerait aussi ! Pour marquer l'apposition.
Avatar de l’utilisateur
LMMRM
Messages : 101
Inscription : jeu. 30 nov. 2017, 18:24
Localisation : Paris

Message par LMMRM »

Bonjour à tous,

Repéré il y a quelques jours un janotisme dans les propos de Leïla Slimani, nommée Mme Francophonie par un certain Emmanuel Macron qui affirme que la culture française n'existe pas:
«En Chine, on ne peut pas imaginer le nombre d’apprenants de la langue française [...]», s’enthousiasme la jeune femme [Leïla Slimani] au flot de paroles vif*.
N. B. Je suis en train de lire Une chanson douce de la même Leïla Slimani prix Goncourt 2016 pour les besoins de la cause de la langue française, et c'est, comment dire, euh... Par où commencerai-je? par son style tâtonnant? par l'imprécision de ses mots?
Je me suis promis de lire le livre en entier et d'en faire un compte rendu. Je me fais peur, je crains de ne pas être câlin.


* Sources:
https://www.ladepeche.fr/article/2018/0 ... ncais.html

et

http://www.lefigaro.fr/langue-francaise ... -monde.php

Cordialement.
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) »

LMMRM a écrit :
«En Chine, on ne peut pas imaginer le nombre d’apprenants de la langue française [...]»
Je ressens le janotisme de cette phrase comme un peu différent des autres de ce fil. Peut-être est-ce dû au fait qu'il est aussi net dans sa version orale qu'à l'écrit, à la différence de Cédric Herrou, l’agriculteur qui aidait les migrants en rétention, une phrase pour laquelle une pause avant « en rétention » lève l'ambiguïté en langage parlé. Et puis je me demande si madame SLIMANI avait à l'esprit « on ne peut pas imaginer... » lorsqu'elle a dit « En Chine » : on peut éventuellement se dire qu'en prononçant ces premiers mots, elle aurait pensé les faire suivre immédiatement de « le nombre d'apprenants... », avant de changer d'avis.
Avatar de l’utilisateur
LMMRM
Messages : 101
Inscription : jeu. 30 nov. 2017, 18:24
Localisation : Paris

Message par LMMRM »

@ André (G., R.)

L'exemple de Herrou est intéressant. Il ressemble à «Il est mort naturellement»/«Il est mort, naturellement».
On peut trouver des excuses à Leïla Slimani, c'était un interview, elle n'a peut-être rien préparé, etc.
Ce qui m'intéresse, c'est son prix Goncourt et sa fonction de Mme Francophonie. Ses propos m'ont mis la puce à l'oreille.
J'ai lu il y a peu d'années un mauvais Goncourt, mais un comme celui de Leïla Slimani...

A signaler aussi cette déclaration de Leïla Slimani le même jour...
«Pour beaucoup de gens, la langue française est considérée comme une langue de boudoir, de lettrés mais pas comme une langue pragmatique, qui sert à trouver du travail.»
... qui signifie:

«Par beaucoup de gens, la langue française est considérée comme une langue de boudoir» ou, mieux, «La langue française est considérée comme une langue de boudoir par beaucoup de gens» ou «Pour beaucoup de gens, la langue française est une langue de boudoir».

Bonne nuit.
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) »

Vous avez relevé à juste titre, je crois, la tournure plus ou moins pléonastique « Pour beaucoup de gens, la langue française est considérée comme une langue de boudoir... », où « Pour » et « est considérée » expriment à peu près la même idée.

Quant au fond, il me semble que la représentante du président de la République pour la francophonie nuance ses propos en ajoutant : « Il faut dire que non : c'est aussi une langue de l'entreprise, du travail. Le français, c'est cool... ».
Je n'ai pas lu Une chanson douce.
Avatar de l’utilisateur
LMMRM
Messages : 101
Inscription : jeu. 30 nov. 2017, 18:24
Localisation : Paris

Message par LMMRM »

Bonjour,
«Pour» et «est considérée» expriment à peu près la même idée.
Exactement, André (G., R.).
Je n'ai pas lu Une chanson douce.
— Vous avez économisé 12 (format numérique) ou 18 euros (sur papier) et vous vous êtes épargné des soupirs accablés.

— Le prix Goncourt va devenir comme le bac aujourd'hui ou la Légion d'honneur, il faudra faire une demande explicite pour ne pas l'avoir.
Si un auteur ne manifeste pas sa volonté explicitement et publiquement de n'en pas vouloir, il prend le risque qu'on lui colle le Goncourt sur le dos comme un poisson d'avril. C'est le mistigri, et seuls les moins malins se font prendre.

— Inadéquation, impropriété de terme:
Leïla Slimani: «Villers-Cotterêts doit incarner la vivacité de la francophonie».
Elle voulait dire «vigueur» ou «bonne santé», je suppose.
Source: http://bit.ly/2mIpunO
«Le français, c'est cool.»
C'est tellement cool que le français n'a que le mot cool pour le dire.

Cordialement.
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) »

LMMRM a écrit :— Le prix Goncourt va devenir comme le bac aujourd'hui ou la Légion d'honneur, il faudra faire une demande explicite pour ne pas l'avoir.
Si un auteur ne manifeste pas sa volonté explicitement et publiquement de n'en pas vouloir, il prend le risque qu'on lui colle le Goncourt sur le dos comme un poisson d'avril. C'est le mistigri, et seuls les moins malins se font prendre.
Ne forcez-vous pas un peu la note ?
Avatar de l’utilisateur
LMMRM
Messages : 101
Inscription : jeu. 30 nov. 2017, 18:24
Localisation : Paris

Message par LMMRM »

Ne forcez-vous pas un peu la note ?
J'ai l'air, mais lisez entre autres la cuvée 2016 et demandez-vous ce que vaut depuis quelques années ce Goncourt, appelé encore en 2018 la «plus prestigieuse récompense littéraire française»*.

* http://bit.ly/2rmJ4uI

Tiens, les notifications fonctionnent, c'est cool, comme dirait l'autre.

P.-S. On vit sur des préjugés comme «les Champs-Elysées la plus belle avenue au monde». Si j'avais le temps et si je croyais la chose utile, j'en ferais une liste.
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) »

LMMRM a écrit :
Ne forcez-vous pas un peu la note ?
J'ai l'air, mais lisez entre autres la cuvée 2016 et demandez-vous ce que vaut depuis quelques années ce Goncourt, appelé encore en 2018 la «plus prestigieuse récompense littéraire française»*.

* http://bit.ly/2rmJ4uI

Tiens, les notifications fonctionnent, c'est cool, comme dirait l'autre.

P.-S. On vit sur des préjugés comme «les Champs-Elysées la plus belle avenue au monde». Si j'avais le temps et si je croyais la chose utile, j'en ferais une liste.
Depuis des années, je fais effectivement observer à ma famille que « la plus belle avenue du monde » n'est employé qu'en France à propos des Champs-Élysées.
Mais quel prix littéraire français vous paraît-il plus prestigieux que le Goncourt ?
J'ai repris ci-dessus votre titre Une chanson douce du roman de Leïla SLIMANI, mais il semble qu'il s'agisse simplement de Chanson douce.
Répondre