Mots français dans les autres langues

Avatar de l’utilisateur
Marco
Messages : 990
Inscription : jeu. 09 juin 2005, 23:36

Message par Marco » mar. 06 déc. 2011, 19:34

oliglesias a écrit :Pas sûr que ce soit preuve d'ignorance... Je ne connais pas assez l'italien, mais existe-t-il la nasale d'"impasse" en italien? J'ai du mal à le croire... par conséquent, ils doivent entendre "empasse" (et même prononcer le "m") et l'écrire de la sorte me semble tout à fait normal du coup...
Non, ce son n’existe pas en italien, mais ce n’est pas une bonne raison pour l’écrire faux. Si l’on veut employer des mots étrangers, il faut s’efforcer de les écrire et de les prononcer convenablement. Il suffit de chercher dans un dictionnaire (et les dictionnaires italiens enregistrent le mot impasse).

Petite anecdote : dans la dernière édition du dictionnaire Garzanti on trouve carrément *arrièr-goût au lieu de arrière-goût : c’est bien la preuve de l’ignorance et du manque de professionnalisme. J’ai signalé cette erreur à la rédaction, qui m’en a remercié. :)

oliglesias
Messages : 244
Inscription : jeu. 27 oct. 2011, 17:45

Message par oliglesias » mar. 06 déc. 2011, 21:33

Marco a écrit :Si l’on veut employer des mots étrangers, il faut s’efforcer de les écrire et de les prononcer convenablement.
Tout le monde ne peut pas y arriver... tout le monde n'a pas les mêmes capacités pour pouvoir parler une langue étrangère à l'âge adulte... ce son, ils ne le perçoivent pas, ne l'entendent pas... pour eux ce "in" est un "èn"...

Avatar de l’utilisateur
Marco
Messages : 990
Inscription : jeu. 09 juin 2005, 23:36

Message par Marco » mar. 06 déc. 2011, 21:39

Alors on s’abstient d’user à tort et à travers de mots étrangers : impasse se dit vicolo cieco en italien. ;)

oliglesias
Messages : 244
Inscription : jeu. 27 oct. 2011, 17:45

Message par oliglesias » mar. 06 déc. 2011, 21:43

Marco a écrit :Alors on s’abstient d’user à tort et à travers de mots étrangers : impasse se dit vicolo cieco en italien. ;)
Merci pour le mot!

Par contre, évidemment, quand on utilise un terme d'une langue étrangère, souvent c'est par snobisme, par effet de mode, etc. Là, je pense que tout le monde est d'accord...

Avatar de l’utilisateur
TSOS
Messages : 519
Inscription : ven. 04 févr. 2011, 13:22
Localisation : Duché de Bretagne / Nordrhein Westfalen /S'la,sk

Message par TSOS » ven. 09 déc. 2011, 2:01

Je suis en total accord avec les points avancés ici par Marco, mais pas complètement avec votre idée, oliglesias, lorsque vous citez le snobisme comme raison principale d'utilisation de mots étrangers. Ceci me semble des plus réducteurs, si je peux m'exprimer honnêtement...

oliglesias
Messages : 244
Inscription : jeu. 27 oct. 2011, 17:45

Message par oliglesias » ven. 09 déc. 2011, 11:56

TSOS a écrit :Je suis en total accord avec les points avancés ici par Marco, mais pas complètement avec votre idée, oliglesias, lorsque vous citez le snobisme comme raison principale d'utilisation de mots étrangers. Ceci me semble des plus réducteurs, si je peux m'exprimer honnêtement...
Ce n'est pas moi qui ait avancé cette idée en premier... je la reprenais. Personnellement, j'utilisais snobisme à la place d'imitation d'une langue "à la mode"... sachant qu'une langue peut être à la mode pour plusieurs raisons: rayonnement culturel, économique, politique, militaire, etc.

jarnicoton
Messages : 682
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Message par jarnicoton » mar. 16 oct. 2012, 21:28

Je dispose d'un ouvrage anglais de 1926, A Dictionary of Modern English Usage, qui est une compilation des difficultés de la langue. A l'article French words (mots français), il y a la liste d'environ 900 mots d'usage admis ou du moins employés en anglais.

Je relève : scrutin d'arrondissement, pétroleuse, jeunesse dorée...

Au pied de la lettre et sauter aux yeux sont considérés comme des "abominations".

Et ces quelques conseils :

To say a French word in the middle of an English sentence exactly as it would be said by a Frenchman in a French sentence is a feat demanding an acrobatic mouth ; the muscles have to be suddendly adjusted to a performance of a different nature, & after it has suddendly recalled to the normal state ; it is a feat that should not be attempted ; the greater its success as a tour de force, the greater its failure as a step in conversational progress...

"prononcer un mot français au milieu d'une phrase anglaise exactement comme le ferait un Français dans une phrase française, réclame une bouche capable d'acrobaties ; il faut soudainement faire travailler ses muscles d'une façon tout à fait différente ; après quoi il faut qu'ils reviennent à leur état normal ; il vaut mieux ne pas essayer ; plus réussi sera ce tour de force (expression française usitée en anglais), moins on se comprendra...

On notera l' "état normal" !
Dernière modification par jarnicoton le mar. 16 oct. 2012, 22:55, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » mar. 16 oct. 2012, 21:39

Il est de coutume sur le forum, quand on cite une phrase ou un texte dans une langue étrangère, d'en donner la traduction pour les personnes qui ne comprennent pas la langue. Je vous laisse le soin de vous en acquitter puisque c'est de vous que vient la citation.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

jarnicoton
Messages : 682
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Message par jarnicoton » mar. 16 oct. 2012, 23:04

Voilà qui est fait.

Avatar de l’utilisateur
abgech
Messages : 322
Inscription : lun. 02 oct. 2006, 17:43
Localisation : Genève, Suisse

Message par abgech » mer. 17 oct. 2012, 7:57

jarnicoton a écrit :...
On notera l' "état normal" !...
Il me semble, Jarnicoton, que vous n'êtes pas de ceux qui pensent que, lorsqu'il y a une tempête sur la Manche, le continent est isolé.

jarnicoton
Messages : 682
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Message par jarnicoton » mer. 17 oct. 2012, 20:10

abgech a écrit :
jarnicoton a écrit :...
On notera l' "état normal" !...
Il me semble, Jarnicoton, que vous n'êtes pas de ceux qui pensent que, lorsqu'il y a une tempête sur la Manche, le continent est isolé.
:D

Répondre