Voyelles parasites

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3970
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Voyelles parasites

Message par Jacques-André-Albert » dim. 27 janv. 2013, 9:47

Je suis excédé par un tic qui se répand chez les présentateurs de la télévision, qui consiste à placer des é, des a, des hein, des heu, juste avant les consonnes initiales de certains mots. Chez certains que je ne nommerai pas, on croit entendre la préposition à ajoutée de façon incongrue, et précédée d'une brève pause :
« Ils veulent... à trouver des solutions »
« Le président... à propose de les recevoir ».
Je ne sais pas si certains d'entre vous l'ont remarqué. Pour moi, c'est un grossier défaut d'élocution, impardonnable chez des gens dont la profession consiste à parler.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » dim. 27 janv. 2013, 10:10

Oh que oui je l'ai remarqué, notamment chez les présentateurs et trices d'Antenne 2. Je ne le supporte pas, et ce depuis fort longtemps. Ajoutons-y les eh bien : Nous allons voir eh bien ce qu'il est devenuLa cérémonie se déroulera eh bien à NiceElle a obtenu eh bien le troisième prix... Et puis il y a ceux qui répètent les mots d'une syllabe (L.D. aux infos du soir et P. de C. par exemple, et aussi celui qui présente Des Racines et des ailes) : Ce, ce troisième congrès aura lieu à, à Lille – Elle a obtenu une médaile de, de bronze – Cette cité médiévale qui a gardé son, son cachet...
Et il y a ce que les linguistes nomment le chva, cet E ajouté à la fin des mots devant une consonne : un ourse blanc, un parque de loisirs, un filme comique – l'Arque de triomphe...
Et pendant que nous y sommes, ajoutons ceux qui font claquer leurs lèvres avant de reprendre la parole (D. P. aux infos encore).
Quant tous ces tics s'additionnent, la séance des informations est un supplice.
Que d'impolitesses et d'irrespect envers les téléspectateurs ! Où sont-ils les Pierre Tchernia, les Georges de Caune, les Léon Zitrone de jadis ? Ils avaient de la classe, eux ! Ce n'étaient pas des baveux ni des massacreurs de français.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Hippocampe
Messages : 752
Inscription : dim. 17 avr. 2011, 18:15

Message par Hippocampe » dim. 27 janv. 2013, 11:44

"Et il y a ce que les linguistes nomment le chva, cet E ajouté à la fin des mots devant une consonne : un ourse blanc, un parque de loisirs, un filme comique – l'Arque de triomphe... "

Bien d'accord.

Pourquoi le "chva"?

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7664
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » dim. 27 janv. 2013, 12:45

Un présentateur dont j'aime pourtant bien l'esprit ne termine pas ses phrases et dit "voilà".

Ça m'agaaaace ! :roll:
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » dim. 27 janv. 2013, 12:47

Hippocampe a écrit :"Et il y a ce que les linguistes nomment le chva, cet E ajouté à la fin des mots devant une consonne : un ourse blanc, un parque de loisirs, un filme comique – l'Arque de triomphe... "

Bien d'accord.

Pourquoi le "chva"?
Je l'ignore, c'est le terme utilisé par les linguistes et je ne sais pas d'où il sort.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3970
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » dim. 27 janv. 2013, 12:51

Orth. Orth. chva et schwa : cf. Mar. Lex. 1933 et 1951, J. Dubois, Dict. de ling., Paris, Larousse, 1972. Orth. schwa v. supra. Étymol. et Hist. 1. 1838 schéva terme de gramm. hébr. (Ac. Compl. 1842); 1929 chva (Lar. 20e); 2. 1929 chva terme de gramm. i.-e. (ibid.). Empr. à l'hébr. rabbinique š əva, altération (d'apr. NED, s.v. sheva) du subst. hébr. biblique šāv' « rien, vide; vain », nom donné vers le ixes. par les massorètes tibériens à la voyelle [ə] ou à l'absence de voyelle (P. Kahle ds H. Bauer, P. Leander, Historische Gramm. der hebräischen Sprache des Alten Testaments, Hildesheim, 1962 [Halle, 1922], p. 109). Au sens 2, angl. sheva en 1888 ds NED.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » dim. 27 janv. 2013, 12:54

Perkele a écrit :Un présentateur dont j'aime pourtant bien l'esprit ne termine pas ses phrases et dit "voilà".

Ça m'agaaaace ! :roll:
Nous avons oublié quelque chose : entre guillemets dont d'aucuns usent généreusement. C'est encore le truc de ce D.P. qui fait claquer ses lèvres : les policiers ont rattrapé le voleur entre guillemets ou les policiers on arrêté entre guillemets le voleur. Le délinquant entre guiollemets en est à sa quatrième interpellation. L'automobiliste avait grillé entre guillemets un feu rouge. Le président de la République a reconnu qu'il y a un problème entre guillemets...
Il y a aussi : un homme a été pris sur le fait en train de poignarder sa voisine. le présumé meurtrier (?) a reconnu son crime entre guillemets. Présumé ?
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

jarnicoton
Messages : 683
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Message par jarnicoton » dim. 27 janv. 2013, 22:36

On peut invoquer le respect de la présomption d'innocence, jusqu'à condamnation définitive... Faut bien !

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » lun. 28 janv. 2013, 8:13

jarnicoton a écrit :On peut invoquer le respect de la présomption d'innocence, jusqu'à condamnation définitive... Faut bien !
Pas quand le fautif a été pris sur le fait et a signé des aveux.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7664
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » lun. 28 janv. 2013, 11:23

jarnicoton a écrit :On peut invoquer le respect de la présomption d'innocence, jusqu'à condamnation définitive... Faut bien !
Et il est alors présumé innocent, pas présumé coupable.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

GB-91
Messages : 254
Inscription : mer. 07 nov. 2012, 19:59
Localisation : Sur la ligne D du RER

Message par GB-91 » lun. 28 janv. 2013, 19:57

Sans oublier le parqueu des Princes.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » lun. 28 janv. 2013, 21:35

GB-91 a écrit :Sans oublier le parqueu des Princes.
Exact, là où on peut aller pour voir un matcheu de foot.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Répondre