Anthropomorphisme

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3997
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » lun. 08 avr. 2013, 13:48

On dit que la vigne pleure, quand on la taille à la fin de l'hiver, et que la plaie de taille laisse exsuder la sève.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Avatar de l’utilisateur
Anne
Messages : 714
Inscription : ven. 23 janv. 2009, 13:41
Localisation : France

Message par Anne » lun. 08 avr. 2013, 14:23

Bien, il faut se lancer, non ? Tentons d'établir cette liste.

Établir une liste des termes qu'on n'emploie que pour parler des humains serait trop long, puisque, comme l'a souligné Klausinski, elle comprendrait tous les termes qui ont trait à la conscience, et il me semble inutile de rappeler aux membres du forum du mouton d'Ouessant ni à quiconque que les animaux ne se remémorent pas, n'imaginent pas, ne se sentent pas coupables et ne pardonnent pas.
(Pourtant un chien, s'il n'a pas conscience du bien et du mal, peut tout de même avoir conscience de ce qui lui est permis ou interdit par son maître, et de là, comprendre les notions de culpabilité et de pardon quand il s'agit de reconquérir l'amour de son maître après avoir fait ses besoins sur le tapis du salon. Et il est manifeste que les animaux éprouvent des émotions, et même des sentiments, pour certains, mais délimiter ce qui est philosophiquement le propre de l'homme n'est pas ce qui nous préoccupe ici).

Tenons-nous en au pratique, au matériel (faut-il un trait d'union entre nous et en ?), et surtout à ce qui peut faire l'objet d'amalgames entre l'humain et l'animal.

Termes employés exclusivement pour l'humain :

Désignation :
homme, mari, femme, enfant, papa, maman, fils, fille, etc. (à compléter).
(Oserai-je ajouter eunuque et castrat comme pendants au mouton et au bœuf ?)

Description :
bouche, visage, fesse (si l'on considère que c'est un attribut gagné par la station debout), jambe (valable aussi pour les chevaux), mollet, etc.

Actions, états :
être enceinte, accoucher, faire l'amour, pleurer, décéder, etc.

Si les administrateurs sont d'accord, on pourrait reporter cette liste, et la mettre à jour au fur et à mesure qu'on la complètera ici, dans un sujet à part et verrouillé. Ce serait l'occasion aussi de proposer un équivalent animal pour chaque mot.

Avatar de l’utilisateur
Klausinski
Messages : 1293
Inscription : mar. 12 déc. 2006, 23:54
Localisation : Aude

Message par Klausinski » lun. 08 avr. 2013, 14:55

Vous nous proposez là un excellent résumé, Anne. Pour ce qui est de la liste, je n'y suis pas opposé, quoiqu'elle risque d'être bien courte. Attendons l'avis des autres administrateurs et des modérateurs.

À partir de votre liste, je propose les équivalents suivants, évoqués dans ce sujet. Ils sont à compléter et à rectifier quand cela est nécessaire.

homme, mari : mâle
femme : femelle
enfant, bébé : petit
papa : géniteur, mâle reproducteur (?)
maman : mère
fils : un petit mâle (+ les noms spécifiques : veau, agneau, poulain)
fille : un petit femelle (?) (+ les noms spécifiques : agnelle)
sœur : une femelle de la même portée (ou de la même mère)
frère : un mâle de la même portée (ou de la même mère)

bouche : gueule, museau, bec (mais : la bouche d'un cheval, d'un âne, d'un mulet)
visage : tête
jambes : pattes (on dit « jambes » pour les chevaux)
Cheveux : laine, pelage, plumage, robe


être enceinte : être pleine
accoucher : mettre bas (+ verbes spécifiques : vêler, agneler, etc.)
pleurer : couiner
décéder : mourir
faire l'amour : couvrir (en parlant d'un animal mâle), s'accoupler, se reproduire, copuler
Dernière modification par Klausinski le mar. 09 avr. 2013, 11:45, modifié 5 fois.
« J’écris autrement que je ne parle, je parle autrement que je ne pense, je pense autrement que je ne devrais penser, et ainsi jusqu’au plus profond de l’obscurité. »
(Kafka, cité par Mauriac)

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7416
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » lun. 08 avr. 2013, 15:16

Pour petit, on pourrait ajouter bébé à enfant ;
Pour bouche, on peut préciser les exceptions que donne l'Académie :
Par ext. Cavité buccale de quelques bêtes de selle, de somme et d'attelage. La bouche d'un cheval, d'un âne, d'un mulet. ÉQUIT. Ce cheval a la bouche dure, n'a point de bouche, il n'obéit pas au mors. En parlant des poissons et de certains animaux, orifice initial du tube digestif. Une bouche de carpe, de saumon, de grenouille.

André (G., R.)
Messages : 7205
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 08 avr. 2013, 15:35

Pour "mourir" on pourrait ajouter "crever". Je crois qu'on est dans un domaine où il ne faut pas avoir peur des mots : "mes" paysans sarthois n'auraient jamais dit d'un animal qu'il était mort.
Pour l'acte sexuel, on dit du mâle qu'il "couvre" la femelle.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7716
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » lun. 08 avr. 2013, 15:38

Klausinski a écrit : papa : géniteur, mâle reproducteur (?)
étalon ?
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7416
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » lun. 08 avr. 2013, 15:42

Tout de suite les grands mots !

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3997
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » lun. 08 avr. 2013, 15:43

Celui d'Achille est resté célèbre.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

André (G., R.)
Messages : 7205
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 08 avr. 2013, 15:47

... et on dit de la femelle, très logiquement, qu'elle est couverte par le mâle. Le verbe "saillir" a le même sens, mais je ne l'imagine guère au présent, sans trop savoir pourquoi.
L'étalon n'est à ma connaissance que le mâle équin.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7716
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » lun. 08 avr. 2013, 15:52

Cheveux, poils = laine
Fille, garçon = agneau, agnelle
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

André (G., R.)
Messages : 7205
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 08 avr. 2013, 16:01

"Mouton" a deux sens : 1) mâle castré ; 2) n'importe quel individu de l'espèce (terme générique).
Il est des éleveurs qui ne parlent que de leurs "brebis" à propose de troupeaux composés de mâles, de mâles castrés et de femelles.

Avatar de l’utilisateur
Klausinski
Messages : 1293
Inscription : mar. 12 déc. 2006, 23:54
Localisation : Aude

Message par Klausinski » lun. 08 avr. 2013, 16:08

Je vous remercie de ces précisions. J'ai fait quelques modifications.
André (Georges, Raymond) a écrit :Pour "mourir" on pourrait ajouter "crever". Je crois qu'on est dans un domaine où il ne faut pas avoir peur des mots : "mes" paysans sarthois n'auraient jamais dit d'un animal qu'il était mort.
Crever ne me semble pas avoir sa place dans cette liste. Tout le monde a le droit de l'employer, bien sûr, mais nous répertorions ici les termes « académiques », si l'on peut dire, les termes neutres.
« J’écris autrement que je ne parle, je parle autrement que je ne pense, je pense autrement que je ne devrais penser, et ainsi jusqu’au plus profond de l’obscurité. »
(Kafka, cité par Mauriac)

André (G., R.)
Messages : 7205
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 08 avr. 2013, 16:08

Ne pas oublier que des béliers rivaux peuvent se "cosser", se donner des coups de cornes. J'ai personnellement été cossé par un bélier à l'âge d'une dizaine d'années, sans gravité. Le verbe s'emploie aussi pour les chèvres et les boucs.

André (G., R.)
Messages : 7205
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 08 avr. 2013, 16:10

Klausinski a écrit :nous répertorions ici les termes « académiques », si l'on peut dire, les termes neutres.
Je comprends tout à fait votre point de vue.

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3997
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » lun. 08 avr. 2013, 16:25

Klausinski a écrit :Crever ne me semble pas avoir sa place dans cette liste. Tout le monde a le droit de l'employer, bien sûr, mais nous répertorions ici les termes « académiques », si l'on peut dire, les termes neutres.
Il est quand même admis par l'Académie, qui l'étiquette « familier ».
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Répondre