Féminisations, encore !

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1862
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: Féminisations, encore !

Message par Yeva Agetuya »

Ce "on" me choque autant.
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1862
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: Féminisations, encore !

Message par Yeva Agetuya »

La ville de Pantin rebaptisée "Pantine" : les réactions très mitigées des internautes

"Pantin s’appellera pendant un an Pantine", en signe de l’engagement de cette ville de Seine-Saint-Denis pour "l’égalité entre les femmes et les hommes". L'annonce du maire socialiste Bertrand Kern sur le compte Twitter de la commune fait le buzz depuis ce midi sur les réseaux sociaux. "J'ai cru à une blague du 1er avril mais les dates ne collent pas", s'amuse un des internautes. "Merci pour cette action révolutionnaire et historique qui va mettre fin aux discriminations", réagit un autre. "Tchao Pantin, bonjour Pantine ", peut-on lire également en référence au film avec Coluche.

https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 86158.html
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4453
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Re: Féminisations, encore !

Message par Jacques-André-Albert »

Dans ce cas, il faut suggérer de changer Lourdes en Lourds et de féminiser les nombreux Saint-Léger.
L'idéologie côtoie souvent la bêtise.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1862
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: Féminisations, encore !

Message par Yeva Agetuya »

A la suite de ce Pantine, on a suggéré Noisy-la-sèche, Maconne, Bordelle, Macroupe, et Jeanne-les-Pines.
Leclerc92
Messages : 3833
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Féminisations, encore !

Message par Leclerc92 »

On pourrait aussi ne plus écrire Poutine, car c'est un nom de fille ! Poutin, c'est bien mieux.
Avatar de l’utilisateur
abgech
Messages : 550
Inscription : lun. 02 oct. 2006, 17:43
Localisation : Genève, Suisse

Re: Féminisations, encore !

Message par abgech »

Oh, Yeva Agetuya, cachez ces noms que je ne saurais voir.
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1862
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: Féminisations, encore !

Message par Yeva Agetuya »

Une élue à propos de la pérennité d'un spectacle l'année prochaine : Je ne suis pas devine.

J'aurais dit "devineresse."
Leclerc92
Messages : 3833
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Féminisations, encore !

Message par Leclerc92 »

Elle a peut-être un petit coup de Saint-Émilion dans le nez !
https://vins-saint-emilion.com/chateau/ ... la-devine/
Plus sérieusement, on rencontre de temps en temps cette "devine", par exemple ici : « -Devine : la narratrice est la fille d'une devine -féminin de devin. » Juste retour des choses, puisque le TLFi nous apprend que ce fut bien l'ancien féminin : « À l'origine fém. de devineur* (suff. -eresse*), devineresse a été supplanté par devineuse, puis a servi de fém. à devin, supplantant ainsi à son tour devine, ancien fém. de ce dernier (cf. Dupré 1972). »

Il est évident que dans la phrase litigieuse, qui est négative, le plus simple était de laisser le masculin/neutre "devin". "Devineresse" ne s'emploie plus beaucoup et donne surtout l'impression de désigner une fonction permanente.
cacophone
Messages : 29
Inscription : dim. 27 sept. 2020, 14:54
Localisation : Au fond à gauche

Re: Féminisations, encore !

Message par cacophone »

On: pas de iel possible.
Un on, une onne?
jarnicoton
Messages : 1116
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Re: Féminisations, encore !

Message par jarnicoton »

cacophone a écrit : dim. 20 août 2023, 11:32 une onne?
C'est délicat... On pensera tout de suite "une bonne", "une donne", "une nonne", "une tonne"...
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 9664
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Féminisations, encore !

Message par Perkele »

Les féminins en "esse" sont pourtant si élégants... :rantanplan:
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
abgech
Messages : 550
Inscription : lun. 02 oct. 2006, 17:43
Localisation : Genève, Suisse

Re: Féminisations, encore !

Message par abgech »

Doctoresse, élégant ?

Je crois que je préfèrerais que l'on suive la logique et que l'on parle de doctrice.
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4453
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Re: Féminisations, encore !

Message par Jacques-André-Albert »

abgech a écrit : lun. 21 août 2023, 11:16 Doctoresse, élégant ?

Je crois que je préfèrerais que l'on suive la logique et que l'on parle de doctrice.
C'est pourtant entré dans l'usage depuis la fin du XIXe siècle.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 9664
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Féminisations, encore !

Message par Perkele »

J'ai déjà eu l'occasion de dire ici que je trouvais élégants les féminins en esse comme demanderesse, recevresse professoresse, doctoresse, chasseresse, acquéresse, chanoinesse, abbesse, comtesse, poétesse, contremaîtresse, diablesse, devineresse, ivrognessse ;)
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4453
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Re: Féminisations, encore !

Message par Jacques-André-Albert »

Peut-être à cause du sens positif associé à certains mots courants finissant par esse : déesse, caresse, finesse, jeunesse, noblesse, sagesse, délicatesse, gentillesse, etc.
Mais on me rétorquera : ogresse, paresse, rudesse, bassesse, détresse, mollesse, tigresse, vieillesse, impolitesse, etc.
C'est bien subjectif, tout ça :lol:
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)
Répondre