Amphibologies

Répondre
André (G., R.)
Messages : 6980
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 26 nov. 2018, 9:03

Rappel : le gouvernement veut supprimer des aides fiscales pour loger les SDF.

Qui ne connaît pas le contexte, modifiera ainsi l'ordre des mots de la phrase : • Pour loger les SDF, le gouvernement veut supprimer des aides fiscales.

Cela signifie que de l'argent utilisé jusqu'à maintenant pour l'aide à certains contribuables ne sera plus consacré à cette aide, mais au logement des SDF.
Or il ne s'agit pas de cela, le groupe COD de « supprimer » n'est pas seulement « des aides fiscales », mais « des aides fiscales pour loger les SDF ». Il faut comprendre : • Des aides fiscales pour loger les SDF vont être supprimées par le gouvernement.

Ces deux sens possibles de la phrase la rendent amphibologique, me semble-t-il.

Par ailleurs, le COD complet pourrait se présenter ainsi : des aides fiscales qu'obtiennent certains pour loger les SDF. Cette anacoluthe est toutefois acceptée, nous en avons peut-être parlé récemment sur un autre fil. N'empêche, c'est elle qui cause l'ambiguïté !

Leclerc92
Messages : 1980
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » lun. 26 nov. 2018, 9:34

Cette phrase est terriblement amphibologique, pour les raisons que vous avez exposées.
Elle est d'ailleurs aussi très réductrice, même dans la version corrigée par vous.
Il ne s'agit pas en effet "des aides fiscales qu'obtiennent certains pour loger les SDF" mais des "des aides fiscales que pourraient obtenir certains pour loger les SDF" si la loi actuellement en discussion devant le parlement était votée en l'état.

André (G., R.)
Messages : 6980
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 26 nov. 2018, 11:17

La loi a été votée le 17 octobre dernier par l'Assemblée nationale, mais les aides qu'elle propose n'ont encore, effectivement, bénéficié à personne et pourraient rester lettre morte.

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1040
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » lun. 26 nov. 2018, 11:26

Les aides pourraient rester lettre morte ?

Je chipote mais vu que nous critiquons les mêmes trouvailles glanées sur la Toile...

Leclerc92
Messages : 1980
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » lun. 26 nov. 2018, 11:34

Si j'ai bien suivi, la loi n'a pas été votée le 17 octobre, mais simplement le projet de loi de finances pour 2019, adopté par l'Assemblée nationale, et ce projet doit maintenant passer devant le Sénat.

André (G., R.)
Messages : 6980
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 26 nov. 2018, 14:05

Sous le lien que j'ai fourni hier, on lit qu'il s'agit de « mesures votées par l’Assemblée nationale ». Vous pensez sans doute, Yeva Agetuya, que j'aurais plutôt dû parler d'une loi qui pourrait rester lettre morte ?

André (G., R.)
Messages : 6980
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 26 nov. 2018, 14:32

Leclerc92 a écrit :Cette phrase est terriblement amphibologique, pour les raisons que vous avez exposées.
Elle est d'ailleurs aussi très réductrice, même dans la version corrigée par vous.
(mots mis en gras par moi)

Vous lisant une première fois, je me suis demandé si vous n'y étiez pas allé un peu fort avec « terriblement ». Puis je me suis ravisé, me disant que les deux interprétations possibles de « le gouvernement veut supprimer des aides fiscales pour loger les SDF » sont véritablement antagonistes.

Lorsque j'ajoute ce qui me paraît manquer pour qu'une anacoluthe disparaisse, j'ai comme premier souci de mettre la rupture de construction en relief : je n'étais, de ce fait, pas tout à fait content de mon « qu'obtiennent certains ». Je préférerais peut-être, si l'on me demandait de corriger la phrase, quelque chose comme : le gouvernement veut supprimer des aides fiscales en faveur du logement des SDF.

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1040
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » lun. 26 nov. 2018, 14:39

André (G., R.) a écrit :Vous pensez sans doute, Yeva Agetuya, que j'aurais plutôt dû parler d'une loi qui pourrait rester lettre morte ?
C'est cela.

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1040
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » mer. 02 janv. 2019, 15:20

[indent=40]
- J'ai couché avec ta copine.
- Moi aussi.

[/indent]

André (G., R.)
Messages : 6980
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mer. 02 janv. 2019, 18:16

:lol:

Avec « J'ai couru ! – Moi aussi ! », il n'y aurait pas d'amphibologie !
Tout est dans ce que vaut « aussi ». Pour l'échange que vous proposez, j'imagine plus facilement ce mot suivi de « avec elle » que de « avec la tienne ».

André (G., R.)
Messages : 6980
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Amphibologies

Message par André (G., R.) » mar. 09 avr. 2019, 9:24

Dans mon journal :

Il* se promenait sur les bords de Loire lorsqu'il a aperçu un cadavre à demi immergé sur la berge. Il a aussitôt appelé les pompiers, qui ont constaté son décès.

Crise cardiaque de l'étudiant à l'arrivée des pompiers ? En tout état de cause, constater le décès d'une personne dont on a trouvé le cadavre a quelque chose de pléonastique !

* Un étudiant.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7238
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Re: Amphibologies

Message par Claude » mar. 09 avr. 2019, 9:32

Je pensais tout d'abord, pour éviter le pléonasme, à parler de corps au lieu de cadavre, mais quelque chose me dit que corps, dans ce contexte, exprime déjà une idée de décès.
Qu'en pensez-vous ?
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

André (G., R.)
Messages : 6980
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Amphibologies

Message par André (G., R.) » mar. 09 avr. 2019, 21:03

L'évocation du décès me paraîtrait moins nette si « corps » était utilisé : vous êtes bien vivant et prenez soin de votre corps, j'en suis persuadé !

André (G., R.)
Messages : 6980
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Amphibologies

Message par André (G., R.) » mer. 10 avr. 2019, 8:23

André (G., R.) a écrit :
mar. 09 avr. 2019, 9:24
Dans mon journal :
Il se promenait sur les bords de Loire lorsqu'il a aperçu un cadavre à demi immergé sur la berge. Il a aussitôt appelé les pompiers, qui ont constaté son décès.
Sans rapport avec les amphibologies mais toujours à propos de vocabulaire, je m'interroge quant à « sur les bords de Loire » et « sur la berge ». Pour le premier, j'aurais plutôt écrit « au bord de la Loire ».
Il me semble normal de parler des deux rives ou des deux berges d'un cours d'eau. Il me viendrait moins facilement à l'idée d'évoquer ses deux bords. « Sur les bords de Loire » signifie alors peut-être, pour l'auteur de l'article, que la rive concernée du fleuve présente des aspects variés lorsqu'on la parcourt.
« Sur la berge » peut paraître inutile. Toutefois, je crois que la scène se déroule dans une zone urbanisée, où l'on marche « au bord de la Loire » sans se trouver ni à proximité immédiate ni au niveau de l'eau.
Que proposer ? Il* se promenait au bord de la Loire lorsqu'il a aperçu, à la limite de l'eau, un cadavre à demi immergé ?

* J'aime beaucoup la nouvelle distinction graphique claire entre le I majuscule et le l minuscule ! « Il » ne se confond plus avec « II ».

André (G., R.)
Messages : 6980
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Amphibologies

Message par André (G., R.) » dim. 28 juil. 2019, 9:55

Un festival alsacien de reggae a installé ces toilettes réservées aux femmes en plein air ! (vu sur la Toile, à propos d'urinoirs féminins)

Répondre