Les composés avec racines latines et grecques

Avatar de l’utilisateur
Leclerc92
Messages : 4002
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 »

Oui, c'est une qualification souvent attribuée dans les ouvrages de langue à ces mots métis, qui ne nous choquent pourtant pas quand nous y sommes habitués (télévision).
Guy L
Messages : 1
Inscription : mer. 09 oct. 2019, 22:58

Re: Les composés avec racines latines et grecques

Message par Guy L »

Bonjour,
Je viens de voir votre forum très intéressant et je souhaitais avoir votre avis sur un "monstre"inventé par deux biologistes américains et utilisé à tort et à travers, le néologisme "biodiversité", mélange de grecque et de latin.
Merci d'avance pour vos réactions.
GuyL
Avatar de l’utilisateur
Leclerc92
Messages : 4002
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Les composés avec racines latines et grecques

Message par Leclerc92 »

On peut mélanger du grec et du latin, comme dans télévision, télétravail, télécommande, automobile, hydravion sans que cela soit bien choquant.
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4479
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Re: Les composés avec racines latines et grecques

Message par Jacques-André-Albert »

Et cela d'autant plus que la partie latine de ces mots est intégrée depuis longtemps dans notre vocabulaire et n'est plus ressentie comme telle.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Les composés avec racines latines et grecques

Message par André (G., R.) »

Guy L a écrit : mer. 09 oct. 2019, 23:18 Bonjour,
Je viens de voir votre forum très intéressant et je souhaitais avoir votre avis sur un "monstre"inventé par deux biologistes américains et utilisé à tort et à travers, le néologisme "biodiversité", mélange de grecque et de latin.
Merci d'avance pour vos réactions.
GuyL
Soyez le bienvenu sur Français notre belle langue, Guy L.
La biodiversité est la diversité des êtres vivants. Le mot est à la mode, mais « utilisé à tort et à travers » est peut-être un peu fort.
J'ai exprimé ci-dessus, il y a deux ans, une réticence à l'égard de tels vocables composés de racines grecque et latine, tout en craignant qu'à notre modeste niveau nous n'y puissions pas grand-chose. Nous devons en prendre notre parti, me semble-t-il. D'ailleurs, non moins que le mélange des langues, je déplore l'anglicisme, toutefois probablement inévitable, dont il s'agit.
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1972
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: Les composés avec racines latines et grecques

Message par Yeva Agetuya »

Leclerc92 a écrit : jeu. 10 oct. 2019, 8:07 On peut mélanger du grec et du latin, comme dans télévision, télétravail, télécommande, automobile, hydravion sans que cela soit bien choquant.
Où je découvre, à propos d'hydravion, que l'aquaplane existe :

https://photo980x880.mnstatic.com/72cfb ... entura.jpg
André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Les composés avec racines latines et grecques

Message par André (G., R.) »

Je ne remonterai pas plus loin dans le temps à la recherche de visiteurs décevants.
Avatar de l’utilisateur
Leclerc92
Messages : 4002
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re:

Message par Leclerc92 »

jarnicoton a écrit : mer. 06 sept. 2017, 12:38 Que dire (à part des grossièretés) des composites gréco-français comme la pauvrophobie ou la brulologie (a même pu de chapeau !) ?
Et des assemblages même gréco-grecs d'un préfixe et d'un suffixe : autophobe, homophobe...
Je me suis bien habitué à homophobe et homophobie.
Le 17 mai dernier était la Journée mondiale contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie.
Dans le contexte, j'ai bien compris ce qu'était la biphobie, mais là je trouve qu'on pousse un peu loin le bouchon des constructions composites.
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 9772
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Les composés avec racines latines et grecques

Message par Perkele »

Si je pars du principe qu'un autophobe n'aime pas les automobile, je me dis qu'un biphobe n'aime pas les bicyclettes. J'ai bon M'sieu ?

:jesors3:
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
jarnicoton
Messages : 1150
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Re: Les composés avec racines latines et grecques

Message par jarnicoton »

Non, pour la bicyclette c'est la sidérohippophobie.
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 9772
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Les composés avec racines latines et grecques

Message par Perkele »

ah, ah ! le cheval de fer.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1972
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: Les composés avec racines latines et grecques

Message par Yeva Agetuya »

La peur du cheval de fer, n'est-ce pas la sidérodromophobie ?

https://www.doctissimo.fr/psychologie/p ... e-le-train
jarnicoton
Messages : 1150
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Re: Les composés avec racines latines et grecques

Message par jarnicoton »

Malgré l'opinion des Amérindiens vous admettrez que "cheval de fer" s'applique quand même plus logiquement au vélo qu'au train.
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4479
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Re: Les composés avec racines latines et grecques

Message par Jacques-André-Albert »

Tout dépend du rôle qu'on assigne au cheval, la locomotion ou la traction.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1972
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: Les composés avec racines latines et grecques

Message par Yeva Agetuya »

Dans ce genre de composé, le complément du nom est-il placé avant ou après le nom ?

Un véhicule hippomobile est mû (-mobile) par un cheval (hippo-).

Un télescope sert à voir (-scope) au loin (téle-).

Mais alors un hippopotame est-il un fleuve de cheval ? Et un hippocampe une courbe de cheval ?
Répondre