Bouheur

Leclerc92
Messages : 3906
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Bouheur

Message par Leclerc92 »

Lu dans un compte rendu de concert sur la Toile:
Dans la salle, plusieurs huées très déterminées et systématiques, pires qu’avec Castorf. Et les réponses de bravo sonores attendues également (pas que moi, hein!), et même quelques explications à la sortie. A la fin du Crépuscule, Theorin offre même un doigt d’honneur aux bouheurs en les pointant du doigt individuellement (et j’ai d’autant plus de mal à la condamner que ces messieurs viennent de s’en prendre à un charmant enfant acteur venu saluer avec elle).
C'est une création à la graphie amusante, forgée sur l'anglais "to boo", huer et le nom correspondant "booer", celui qui hue. Création un peu inutile puisque nous avons chez nous "hueur" que Berlioz utilise :
Hueur, subst. masc.Personne qui pousse des huées. Nous avions, en outre, organisé une bande de siffleurs, de hueurs et de conspueurs (Berlioz, Grotesques mus., Paris, M. Lévy, 1871 [1859], p. 259).
jarnicoton
Messages : 1132
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Re: Bouheur

Message par jarnicoton »

Et puis "les bouheurs" peut causer une confusion.
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 9712
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Bouheur

Message par Perkele »

Une anticlaque en quelque sorte ?
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Leclerc92
Messages : 3906
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Bouheur

Message par Leclerc92 »

Une anticlaque, oui, ce n'est pas mal.
Répondre