Féminisation des noms de profession

Invité

Message par Invité » dim. 07 juin 2009, 19:38

En parcourant la liste des noms de titres et de fonctions à féminiser sur le site de nos amis belges: http://www2.cfwb.be/franca/femini/feminin.htm
je remarque que, pour un certain nombre d'entre eux dont le féminin se formerait en -euse ou en -ière, l'homologue femme entre en concurrence avec l'objet utilisé dans l'activité correspondant. C'est le cas pour agrafeuse, batteuse, dévisseuse, perceuse, tronçonneuse... dont le nom est en principe dédié à la machine.
On imagine les quiproquos qu'un auteur de comédie (homme ou femme) pourrait tirer de cette coïncidence.
Par exemple, dans un dialogue entre voisins :
M.X - J'ai une bonne cuisinière à la maison.
M.Y - Tu pourrais me la prêter pour la soirée? La mienne est en panne et j'ai invité des amis à dîner. :)
Ce n'est sans doute pas du comique très fin. Cela dit, la volonté affichée de mettre à égalité les hommes et les femmes pourrait bien aboutir dans de tels cas à une assimilation plutôt déplaisante pour la gent (et non la jante :lol: ) féminine.
Quant à recommander l'emploi de Pédégère :roll: , pour une femme PDG, c'est juste ce qu'il faut pour discréditer la fonction (commère, mégère, t'exagères !) :D .

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » dim. 07 juin 2009, 20:34

J'admire la justesse de vos analyses, et l'humour avec lequel vous les présentez. Tourner la bêtise en dérision et en faire un sujet comique, c'est un excellent moyen de la combattre.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7521
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » dim. 07 juin 2009, 21:07

Néanmoins, la "cuisinière" appareil à bois, à charbon, à gaz, à électricité... existe parallèlement à la "cuisinière" femme qui cuisine ; comme le "secrétaire" assistant détenteur de secrets existe parallèlement au meuble du même nom, sans que cela prête à confusion...
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » dim. 07 juin 2009, 21:42

N'oublions pas la patronne du bistrot, la cafetière.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Invité

Message par Invité » dim. 07 juin 2009, 22:31

Perkele a écrit : Néanmoins, la "cuisinière" appareil à bois, à charbon, à gaz, à électricité... existe parallèlement à la "cuisinière" femme qui cuisine ; comme le "secrétaire" assistant détenteur de secrets existe parallèlement au meuble du même nom, sans que cela prête à confusion...
C'est une objection qui mérite réflexion. L'usage a créé la polysémie de tels mots. C'est même souvent une richesse de la langue quand on découvre leurs significations multiples, mais ... :wink: (à suivre)

Invité

Message par Invité » lun. 08 juin 2009, 10:20

mais... la polysémie est également source d'ambiguïté. Elle constitue un inconvénient, surtout si on se fixe pour objectif l'usage raisonné du langage.
Jacques a raison de ramener la cafetière sur le coup de 10 heures :) Si on l'attribue à la femme qui tient un bistrot ou qui est l'épouse du tenancier, le mot prend, qu'on le veuille ou on, une connotation péjorative.

Leclerc92
Messages : 1826
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » mer. 06 mars 2019, 18:38

Jacques a écrit :
MELIKOR a écrit :Mais doit-on vraiment dire aujourd'hui Madame la Censeure ? :roll:
Les gens qui disent ou écrivent la censeure, (je flaire le calembour), la procureure, la proviseure adoptent malheureusement une règle posée par l'Office québécois de la langue française qui féminise en -eure tous les masculins en -eur. Mais ici nous ne sommes pas au Québec, et les grands spécialistes européens suivent l'Académie française qui condamne cette pratique, et n'admet que cinq mots qui soient dans ce cas : majeur, mineur, inférieur, supérieur, prieur.
Voir aussi
viewtopic.php?p=8250#p8250

Mais le temps à fait son oeuvre. L'Académie a revu sa copie. Comme l'écrit Cerquiglini dans le Monde :
A son âge vénérable, la vieille dame du quai de Conti épouse enfin son siècle, nous offrant au passage un salto arrière dont la virtuosité force l’admiration. Qu’on en juge : les formes « professeure », « auteure », « docteure », « agente », « cheffe », « maîtresse de conférence », « écrivaine », « autrice », « une ministre », qualifiées avec une hautaine constance depuis trente ans et, hier encore, d’« aberrations lexicales », de « barbarismes », d’atteintes « à l’oreille comme à l’intelligence grammaticale », sont benoîtement admises par le rapport qu’elle a récemment adopté sur la féminisation. Clé de voûte du dogme puriste, la notion de « masculin neutre, ou non marqué », répétée ad nauseam pour refuser d’inscrire l’identité féminine dans le nom du métier, n’est plus évoquée : le discours d’autorité grammairienne le cède à l’humble constat de l’usage. Un usage qu’en France l’Académie était la dernière à ne pas suivre.
https://www.lemonde.fr/idees/article/20 ... _3232.html

Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1004
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Message par Yeva Agetuya » dim. 17 mars 2019, 0:31

C'est tragique.

jarnicoton
Messages : 682
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Message par jarnicoton » ven. 22 mars 2019, 0:56

L' Académie ou bien défend le patrimoine linguistique avec la vigueur que mettait son fondateur à gouverner, ou bien peut fermer boutique.
Dernière modification par jarnicoton le ven. 22 mars 2019, 0:59, modifié 1 fois.

jarnicoton
Messages : 682
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Message par jarnicoton » ven. 22 mars 2019, 0:57

Les fonctionnaires n'étant pas licenciables, il est impossible de renvoyer la censeure.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 6884
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » ven. 22 mars 2019, 6:44

:lol: :lol: :lol:. Cela fait du bien de sourire sur ce forum.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Jean-Luc
Messages : 272
Inscription : sam. 19 janv. 2019, 18:05

Message par Jean-Luc » ven. 22 mars 2019, 9:04

Cher Claude, j'ai lu tous les articles postés par Diberis qu'a été viré et je ne trouve aucun manque de respect envers les autres, par contre Leclerc92 et André, ils s'insultent continuellement et ils ont fait de FNBL un site pathétique. C'est bien les blagues saines mais pas ce qu'ils font là. J'ai remarqué que tous les deux ont bien contribué pour que Diberis ait été viré, donc, je demande que si ces messieurs ne changent pas de comportement, ils doivent être banis. Nous en avons assez, nous sommes ici pour apprendre et profiter d'une ambiance agréable. Je suis sûr que Jacques au moins ne critiquerait pas ce que je viens de poster. On doit être juste dans la vie. Tout ce que Jacques a fait pour ce site ne doit pas être dégradé par aucune personne. Les gens qui ne sont pas bien dans leur peau, doivent quitter ce site sacré !! Pour moi Jacques devrait être une boussole pour nous tous.

Avatar de l’utilisateur
Astragal
Messages : 472
Inscription : dim. 03 avr. 2016, 0:55
Localisation : Près d’un champ de Marguerite

Message par Astragal » lun. 25 mars 2019, 0:53

Certes, Diberis n'a pas manqué de respect aux autres télépapoteurs, mais il a édité 281 de ses 287 ses messages pour en supprimer le contenu. Il remplaçait le contenu de ses messages par des points (« ... »), comme le montre cette capture d'écran. C'est pour cette raison que je l'ai banni.
Presque tous ses messages ont été restaurés. Il n'y a que ceux de ce fil qui ne l'ont pas été.
C’est très bien. J’aurai tout manqué, même ma mort. (Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac)

Jean-Luc
Messages : 272
Inscription : sam. 19 janv. 2019, 18:05

Message par Jean-Luc » lun. 25 mars 2019, 12:46

On ne saura jamais les raisons des points... Peut-être, il essayait de tout enregistrer ailleurs et le remettre à posteriori ? Quand on n'est pas fort dans l'informatique... https://tse2.mm.bing.net/th?id=OGC.4b69 ... RLBZO0YKrg

André (G., R.)
Messages : 6460
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 25 mars 2019, 14:34

:lol: :lol: :lol:
« Personne n'a jamais douté de l'homonymie d'heure et heurt » : celui qui conclut ainsi un échange qu'il a lancé, en parlant sans restriction du « paronyme heurt » d'« heure », MENT et MÉPRISE son interlocuteur.

Répondre