Amphibologies

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 9712
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Amphibologies

Message par Perkele »

Dans le film Mort sur le Nil de Kenneth Branagh je viens d'entendre : "Savez-vous que les épouses des pharaons qui mourraient étaient enterrées vivantes."

L'amphibologie s'effondre lorsqu'on s'aperçoit de l'absurdité que représente l'enterrement en vie de personnes décédées ou qu'on écoute les deux mots suivants de la réplique : "avec eux".

Mais ceci m'a amusé tout en me faisant penser à une devinette qui se posait à l'école : "Est-ce que la femme d'un veuf peut se remarier ?"
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1918
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: Amphibologies

Message par Yeva Agetuya »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeanne_(roman)

Le journal, alors dirigé par Louis-Désiré Véron, offre des contrats avantageux pour des romans-feuilletons à plusieurs auteurs,
dont Eugène Sue et Honoré de Balzac.


Je dois avoir l'esprit tordu, lisant "à plusieurs auteurs" comme "à quatre mains".

Mais la mention de deux auteurs élimine cette ambiguïté.
Leclerc92
Messages : 3902
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Amphibologies

Message par Leclerc92 »

C'est un petit janotisme. Ce serait peut-être plus clair dans cet ordre :
Le journal, alors dirigé par Louis-Désiré Véron, offre à plusieurs auteurs, dont Eugène Sue et Honoré de Balzac, des contrats avantageux pour des romans-feuilletons.
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1918
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: Amphibologies

Message par Yeva Agetuya »

C'est en anglais mais l'ambiguïté serait la même en français.

Image
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4471
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Re: Amphibologies

Message par Jacques-André-Albert »

Surtout aux Etats-Unis, où on a recours à la chaise électrique.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 9712
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Amphibologies

Message par Perkele »

Les sèche-cheveux s'échappent facilement des mains à proximité des baignoires.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1918
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: Amphibologies

Message par Yeva Agetuya »

Lu sur Wikipédia :

1er novembre 1970 : formation à Göteborg en Suède du quatuor musical et chantant pop ABBA par deux couples hétérosexuels d'amoureux dont ce sont là les initiales des prénoms (Anëfriede et Benny, Björn et Agneta).

J'aime bien la précision "hétérosexuels".... Question d'époque, sans doute.
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1918
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: Amphibologies

Message par Yeva Agetuya »

La Couronne britannique louait Frogmore House à la famille Gwynn.

Il m'a fallu lire la suite de l'article pour savoir que les Gwynn étaient les propriétaires.

Le législateur distingue pertinemment le bailleur du loueur.

Le langage courant est plus ambigu.
Leclerc92
Messages : 3902
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Amphibologies

Message par Leclerc92 »

Oui, voilà un verbe bien ambigu, au même titre que le substantif "hôte".
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1918
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: Amphibologies

Message par Yeva Agetuya »

Nous allons tous venir.

C'est "nous" qui sommes au complet.

Nous allons tous vous massacrer.

Ici, on ne sait si c'est "nous" ou "vous".

Nous allons vous massacrer tous.

Ici c'est moins ambigu et il semble que c'est "vous" qui est complet.
Répondre