En charge de / chargé de

Pautard
Messages : 142
Inscription : dim. 25 sept. 2011, 18:37
Localisation : Saint-Maur-des-Fossés (France)

En charge de / chargé de

Message par Pautard »

On remarque que l'expression "en charge de" est employée de plus en plus fréquemment au détriment de "chargé de" ou "responsable de". Encore une influence de l'anglais. On entend même des ministres employer "en charge de" (Christine Lagarde notamment). Il faut dire "le ministère chargé de l'agriculture". J'ai envoyé la remarque par courriel à l'Académie française, mais je n'ai pas eu de réponse. Il serait souhaitable qu'ils l'indiquent dans leur site, dans la rubrique "questions de langue".
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4229
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert »

Le sujet a déjà été abordé .
Quand vous écrivez « que l'expression "en charge de" est employée de plus en plus fréquemment » vous voulez sans doute dire qu'on n'entend plus du tout « chargé de ».
Avatar de l’utilisateur
Bernard_M
Messages : 1186
Inscription : sam. 07 févr. 2009, 10:24
Contact :

Re: En charge de / chargé de

Message par Bernard_M »

Pautard a écrit :[...] J'ai envoyé la remarque par courriel à l'Académie française, mais je n'ai pas eu de réponse.
Avez-vous eu la curiosité de regarder dans son dictionnaire en ligne, en utilisant l'expression Stella "en charge de" ?
Vous arriverez probablement à proscrire et vous verrez ce que l'Académie en dit au travers d'un exemple.
Une recherche rapide avec Google livres semble montrer que l'usage de l'expression n'est ni récent ni rare.
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4229
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert »

Effectivement, mais à y regarder de plus près l'expression « en charge de » fait partie, pour la plus grande part, pour ne pas dire presque exclusivement de la locution « prise en charge de » ; les quelques cas de personnes en charge de telle ou telle fonction apparaissent dans des textes du dix-huitième siècle.
Pautard
Messages : 142
Inscription : dim. 25 sept. 2011, 18:37
Localisation : Saint-Maur-des-Fossés (France)

Message par Pautard »

Jacques-André-Albert a écrit :Le sujet a déjà été abordé .
Quand vous écrivez « que l'expression "en charge de" est employée de plus en plus fréquemment » vous voulez sans doute dire qu'on n'entend plus du tout « chargé de ».
Je vous trouve pessimiste. Il arrive quand même que l'on dise "chargé de", ne serait-ce que quand le porte-parole du gouvernement annonce les nominations des ministres lors d'un remaniement ministériel.
Pautard
Messages : 142
Inscription : dim. 25 sept. 2011, 18:37
Localisation : Saint-Maur-des-Fossés (France)

Re: En charge de / chargé de

Message par Pautard »

Bernard_M a écrit :
Pautard a écrit :[...] J'ai envoyé la remarque par courriel à l'Académie française, mais je n'ai pas eu de réponse.
Avez-vous eu la curiosité de regarder dans son dictionnaire en ligne, en utilisant l'expression Stella "en charge de" ?
Vous arriverez probablement à proscrire et vous verrez ce que l'Académie en dit au travers d'un exemple.
Une recherche rapide avec Google livres semble montrer que l'usage de l'expression n'est ni récent ni rare.
Je viens de consulter le dictionnaire de l'Académie, mais je dois dire que j'aurais préféré voir cette indication dans le site de l'Académie française à la page "questions de langue". Les Québécois sont plus explicites, la banque de dépannage linguistique du Québec déconseille "en charge de" : http://66.46.185.79/bdl/gabarit_bdl.asp?id=844
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8902
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele »

La mission de l'OQLF lui attribue une bien plus grande autorité effective que n'en a l'Académie.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
JR
Messages : 1301
Inscription : mer. 29 nov. 2006, 16:35
Localisation : Sénart (décédé le 15 mai 2013)
Contact :

Message par JR »

Nos cousins d'outre-Atlantique sont bien plus avancés que nous !
L’ignorance est mère de tous les maux.
François Rabelais
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8902
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele »

Je trouve néanmoins qu'ils prennent hâtivement certaines positions. Sur la féminisation des mots en EURE, notamment.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Gerard 63
Messages : 41
Inscription : mer. 09 mars 2011, 20:57
Localisation : Auvergne

Message par Gerard 63 »

tout-à-fait d'accord avec Perkele, si le "E" devient une marque essentielle du féminin, alors bonjour les fleures, la douceure, la vigueure, la teneur, etc.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

C'est cette position-là qui m'agace le plus, et sur laquelle j'ai une dent contre l'OQLF, surtout quand il féminise en -eure des mots qui finissent par -teur et doivent se féminiser en -trice.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8902
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele »

Lorsqu'un appareil est "en charge", c'est qu'il n'est pas encore chargé... n'est-ce pas ?
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

On dirait.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8902
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele »

Nos ministres seraient-ils donc en attente de portefeuille ?
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4229
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert »

Je reviens sur cette horreur : « être en charge de... ».
On prend en charge, après quoi on est chargé.
Le pire, c'est que le monde médiatico-politique a résolument banni « chargé » de son vocabulaire.
« En charge » remplace systématiquement et consciencieusement chargé dans le discours des journalistes. On avait eu dans un premier temps « en charge de quelque chose », on a maintenant « en charge de faire quelque chose ». J'ai entendu très récemment dans la bouche d'un journaliste quelque chose sur ce modèle : il est en charge d'intervenir auprès des autorités.
Au secours ! les gens sont devenus c*** !
Je veux que s'élèvent des voix pour le retour de « chargé ».
Vous allez voir qu'on va aussi vous reprendre quand vous utiliserez ce mot, comme lorsque quelqu'un a eu un jour le toupet de me corriger car je parlais d'aller à Paris.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)
Répondre