Les pléonasmes

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 6884
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » ven. 12 oct. 2018, 9:01

Ah ! Que c'est triste de voir son abreuvoir dont l'alimentation en eau a été coupée par arrêté préfectoral. J'ai eu l'occasion de traverser le Doubs à pied sec du côté de Morteau et Pontarlier ; c'est impressionnant.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

André (G., R.)
Messages : 6460
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » ven. 12 oct. 2018, 9:28

Et moi qui parlais de l'abreuvoir par plaisanterie !
« Personne n'a jamais douté de l'homonymie d'heure et heurt » : celui qui conclut ainsi un échange qu'il a lancé, en parlant sans restriction du « paronyme heurt » d'« heure », MENT et MÉPRISE son interlocuteur.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 6884
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » ven. 12 oct. 2018, 9:46

J'ai sauté sur l'occasion.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

jarnicoton
Messages : 682
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Message par jarnicoton » ven. 12 oct. 2018, 12:51

Et en plus, passer à pied sec à Morteau !

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 6884
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » ven. 12 oct. 2018, 13:45

Bien vu jarnicoton ! :d

Pour information :
Progressivement, au fil des millénaires, les alluvions du Doubs obstruent la partie amont du lac de Chaillexon, à hauteur de Morteau. Ce qui était un lac se transforme progressivement en plate prairie. Le Doubs, dont l'eau est retenue par le barrage naturel, y serpente nonchalamment (d'où l'expression de « morte eau »).
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Koutan
Messages : 434
Inscription : lun. 17 juin 2013, 12:07

Message par Koutan » dim. 14 oct. 2018, 13:29

André (G., R.) a écrit :A-t-on déjà imaginé de sortir à l'intérieur ?
Mais oui, et plus souvent les week-ends, on « sort en boîte ».

André (G., R.)
Messages : 6460
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » dim. 14 oct. 2018, 13:55

Cela m'arrive très rarement ! :lol:
« Personne n'a jamais douté de l'homonymie d'heure et heurt » : celui qui conclut ainsi un échange qu'il a lancé, en parlant sans restriction du « paronyme heurt » d'« heure », MENT et MÉPRISE son interlocuteur.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 6884
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » dim. 14 oct. 2018, 14:15

Moi encore moins ! :lol:
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Koutan
Messages : 434
Inscription : lun. 17 juin 2013, 12:07

Message par Koutan » dim. 14 oct. 2018, 14:19

Moi non plus.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7521
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » lun. 15 oct. 2018, 11:03

Koutan a écrit :
André (G., R.) a écrit :A-t-on déjà imaginé de sortir à l'intérieur ?
Mais oui, et plus souvent les week-ends, on « sort en boîte ».
Et quand t'es plein on te vide.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7521
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » lun. 15 oct. 2018, 11:04

Perkele a écrit :
Koutan a écrit :
André (G., R.) a écrit :A-t-on déjà imaginé de sortir à l'intérieur ?
Mais oui, et plus souvent les week-ends, on « sort en boîte ».
Et quand t'es plein on te vide.
Après tu rentres et ta femme te fais une sortie.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

André (G., R.)
Messages : 6460
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 15 oct. 2018, 11:37

… en guise d'entrée en matière des réjouissances.
« Personne n'a jamais douté de l'homonymie d'heure et heurt » : celui qui conclut ainsi un échange qu'il a lancé, en parlant sans restriction du « paronyme heurt » d'« heure », MENT et MÉPRISE son interlocuteur.

André (G., R.)
Messages : 6460
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » sam. 17 nov. 2018, 8:53

Dans mon journal, une femme politique explique en ces termes que la transition écologique est une nécessité : Le statu quo n'est plus possible.
« Personne n'a jamais douté de l'homonymie d'heure et heurt » : celui qui conclut ainsi un échange qu'il a lancé, en parlant sans restriction du « paronyme heurt » d'« heure », MENT et MÉPRISE son interlocuteur.

Leclerc92
Messages : 1826
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » sam. 17 nov. 2018, 9:17

André (G., R.) a écrit : Le statu quo n'est plus possible.
Je ne suis sans doute pas bien réveillé et prends le risque de me ridiculiser mais je ne vois pas le pléonasme.

André (G., R.)
Messages : 6460
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » sam. 17 nov. 2018, 9:45

Vous devez imaginer ce qu'aurait répondu Jacques à un télépapoteur disant craindre de se ridiculiser ! C'est peut-être moi, alors, qui devrais avoir cette crainte, mais il me semble que « Le statu quo n'est pas possible » suffirait à exprimer l'idée qu'il faut évoluer, l'expression latine ayant une connotation d'immobilité, voire d'immobilisme.
« Personne n'a jamais douté de l'homonymie d'heure et heurt » : celui qui conclut ainsi un échange qu'il a lancé, en parlant sans restriction du « paronyme heurt » d'« heure », MENT et MÉPRISE son interlocuteur.

Répondre