2+2=4, à l'écrit, ça donne quoi?

Répondre
emzzy

2+2=4, à l'écrit, ça donne quoi?

Message par emzzy »

bonjour à tous...

depuis deux jours, ma meilleure amie m'a posé une colle, et je me torture les neurones à trouver...

en effet, comment écrit-on 2+2=4?

deux plus deux (ça, facile)
- égal quatre.
- égale
-égalent

personnellement je laisserais égal, parce que ce n'est pas selon moi un verbe, mais plus l'abréviation de "l'addition de deux et deux est égale à quatre".



merci de votre aide... :)
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Voilà une question astucieuse, car on s'interroge en effet sur la réponse à donner. J'ai préféré consulter mes livres. Il s'agit d'une locution figée, donc invariable : deux plus deux égale quatre, six multiplié par deux égale douze, deux fois cinq égale dix. L'un d'eux ajoute : « L'opération, envisagée globalement, est considérée comme un singulier. On rencontre parfois l'accord au pluriel, qui n'est pas fautif : deux plus deux égalent quatre (comme on dit deux plus deux font quatre). »
En conclusion, les deux sont bons mais le singulier domine dans l'usage.

Mea culpa : je me suis aperçu que j'avais commis une affreuse répétition que j'ai corrigée.
Dernière modification par Jacques le lun. 03 nov. 2008, 16:18, modifié 1 fois.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
emzzy

Message par emzzy »

un grand merci à vous ^.^

j'ai rouvé la réponse à ma question existentielle, youpi!
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Alors vous pourrez dormir en paix cette nuit !
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
emzzy

Message par emzzy »

heu bien en fait, une amie a relancé le debat, en restant persuadée que c'est égal.

donc pour couper court, j'ai envoyé un email à ma prof de grammaire, et maintenant j'attends sa réponse.



et j'ai une autre question, pourriez-vous me conseiller de bons ouvrages de grammaire comme le Bled mais à un niveau plus poussé, s'il vous plait?
Avatar de l’utilisateur
Marco
Messages : 1036
Inscription : jeu. 09 juin 2005, 23:36

Message par Marco »

Il n’y a point matière à suspicion. Jacques a donné la réponse exacte, et si quelqu’un en doute, renvoyez-le à l’entrée égaler du TLFi :

[Le suj. et l’obj. désignent des grandeurs numériques; abrév. : =] Cinq, multiplié par quatre, égale vingt (Ac.). Celui qui, le premier, exprima par des caractères cette proposition si simple : « deux plus deux égalent quatre » créa les mathématiques (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p. 52). Étant donné que la quantité du goudron qui reste au piquet égale dix centimètres cubes (COLETTE, Cl. école, 1900, p. 46).
Rem. Dans cet emploi, le verbe est au sing. ou au pluriel.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Votre amie confond l'adjectif égal avec la conjugaison du verbe égaler. Il est impensable dans cette construction que l'adjectif puisse trouver sa place ; un adjectif qualifie un nom, et là il n'y a pas de nom à qualifier. Les références que nous donnons, Marco et moi, ne peuvent pas être mises en doute. Les miennes sont Larousse et Bordas.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
emzzy

Message par emzzy »

voici un mail de ma prof de grammaire (je ne pouvais plus attendre, j'ai écrit à tout le monde ^.^



bonjour.

depuis deux jours, ma meilleure amie m'a posé une colle, et je me torture à trouver la réponse...

en effet, comment écrit-on 2+2=4?

deux plus deux (ça, facile)
- égal quatre.
- égale
- égalent

personnellement je laisserais égal, parce que selon moi ce n'est pas un verbe, mais plus l'abréviation de "l'addition de deux et deux est égale à quatre".



merci de votre aide...

Bonjour,

Je suis tout à fait d'accord avec vous, l'interprétation verbale de '2+2 = 4' est en train de disparaitre pour notre génération. Cependant, orthographiquement, tout est toujours plus lent. L'expression n'est pas encore lexicalisée, c'est-à-dire que les dictionnaires continuent à traiter '2+2 = 4' comme sémantiquement équivalent à "deux plus deux égalent quatre" (comme on dirait "Pierre et Paul égalent Michel en gentillesse"). Peut-être que la graphie qui vous semble la plus logique sera tolérée dans quelques années... Mais pour l'instant, elle n'est pas autorisée.
D'autres expressions ont suivi la même évolution, telle que "Vive X" où X peut être pluriel (e.g. "Vive les vacances!" et rarement "Vivent les vacances!"), tournure qui n'est plus interprétée sémantiquement comme une forme verbale de VIVRE, mais comme une exclamation, une interjection.
La grammaticalisation est un phénomène extrêmement fréquent dans les langues du monde et assez amusant à étudier. Quelques exemples :

* ne...pas (ne point) ;
* pissenlit (si si! plante ainsi nommée en raison de ses propriétés diurétiques) ;
* enfin, dans des énoncés tels que "Enfin non, c'est pas ce que je voulais dire" ou le célèbre "m'enfin" de Gaston Lagaff ;
* etc.

Pour appuyer cette explication, un petit tour gratuit dans le TLFi (trésor de la langue française) :
http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/t ... =%82galer;

Pour toute autre recherche dans ce fabuleux dictionnaire :
http://atilf.atilf.fr/tlf.htm
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Je maintiens : égal n'est pas défendable puisque c'est un adjectif. Je ne vois pas comment on peut justifier l'emploi d'un adjectif sans nom à qualifier. Essayez de le mettre au pluriel, vous obtenez deux plus deux égaux quatre. Cela suffit à démontrer l'ineptie de l'emploi. Votre professeur de grammaire se situe donc dans la liste des gens qui renient les avis des grammairiens reconnus.
Marco nous donne l'avis du TLF ; j'ai donné ceux de Bordas et Larousse. J'y ajoute Hanse, qui présente bien cette formule comme fondée sur le verbe égaler. Littré a aussi la même position. Ajoutons Grevisse : « Lorsqu'on doit écrire en toutes lettres le verbe égaler dans une opération mathématique, on laisse généralement égale invariable : trois plus trois égale six. On rencontre parfois le pluriel : Un plus un égalent deux (Aragon)....) »
C'est une mode de nos jours de remettre en cause certains principes. Donc votre professeur réfute Larousse, Bordas, Littré, Hanse, Grevisse et le TLF, sans compter ceux que je n'ai pas consultés. Grand bien lui fasse !
Je voudrais rappeler au passage que Marco est professeur de français, et que son avis vaut bien celui de votre professeur.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
JR
Messages : 1301
Inscription : mer. 29 nov. 2006, 16:35
Localisation : Sénart (décédé le 15 mai 2013)
Contact :

Message par JR »

Jacques a écrit :Je maintiens : égal n'est pas défendable puisque c'est un adjectif.
Bien qu'étant de votre avis, mon esprit de contradiction naturel m'incite à vous signaler que "égal" n'est pas seulement un adjectif : c'est aussi le nom d'un symbole mathématique signifiant qu'il n'existe aucune différence entre ce qui le précède et ce qui le suit. :)
L’ignorance est mère de tous les maux.
François Rabelais
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Vous connaissez mon aversion fondamentale pour les mathématiques !
Je crois quand même que dans le cas que vous évoquez, égal signifie est égal à, ce qui nous ramène à l'inclure dans une expression verbale, en fonction d'attribut.
Vrai ou faux ?
Dernière modification par Jacques le mer. 05 nov. 2008, 7:43, modifié 1 fois.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
JR
Messages : 1301
Inscription : mer. 29 nov. 2006, 16:35
Localisation : Sénart (décédé le 15 mai 2013)
Contact :

Message par JR »

Jacques a écrit : Je crois quand même que dans le cas que vous évoquez, égal signifie est égal à, ce qui nous ramène à la fonction verbale.
Vrai ou faux ?
Vrai, bien sur ! :lol:
J'ai juste voulu vous "titiller" un peu en rappelant qu'une expression mathématique apparait aussi comme une énumération ordonnée de symboles, échappant à ce titre aux règles orthographiques habituelles.
Et tant qu'à vous taquiner (sans méchanceté !), je peux vous demander comment vous écririez, par exemple :
0+0 < 1
9-5 > 6
?
L’ignorance est mère de tous les maux.
François Rabelais
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Là vous réveillez un passé douloureux que je m'efforçais d'oublier : les fonctions, les logarithmes, les math financières, un cauchemar. Allez je tente :
zéro plus zéro plus petit que un
neuf moins cinq plus grand que six (j'ai du mal à suivre puisque 9 – 5 = 4)
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8769
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele »

Deux plus deux égalent quatre parce que deux fois deux font quatre.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 8713
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude »

JR a écrit :...9-5 > 6
:?:
Répondre