Métis

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 9712
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Métis

Message par Perkele »

Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques »

Je parie qu'il s'agit encore de ce culte absurde du politiquement correct qui trouve sale d'appeler un nègre celui qui travaille pour un autre, lequel recevra les lauriers et la gloire, de même que de nos jours les immigrés sont très improprement appelés des migrants, alors qu'un migrant est un voyageur en cours de déplacement et non encore fixé. Celui qui fait que les aveugles deviennent non-voyants, et ainsi de suite.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 9712
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele »

Eh bien j'ai appris qu'un nègre, ce que nous connaissions tous écrit un livre à la place de quelqu'un d'autre qui a un nom et ne sait pas écrire ou a perdu son inspiration.

Un métis fait la même chose, mais son nom figure, un peu comme celui d'un traducteur, les gens qui réfléchissent un peu se doutant bien que cette personne, très qualifiée pour son métier, ne l'est pas pour écrire de la sorte.

Et par la même occasion, j'ai appris qu'il existait depuis très longtemps dans l'édition des "teinturiers" personnes qui font l'exercice que je vous ai appelé ailleurs "traduction français-français". Elles reprennent la forme, la grammaire, le style de personnes qui ont des connaissances sur le fond de leurs écrits et une logique d'écriture indéniable.

En somme j'ai souvent servi de teinturier à mes collègues et je continue avec mes amis.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Invité

Message par Invité »

Perkele a écrit :
Et par la même occasion, j'ai appris qu'il existait depuis très longtemps dans l'édition des "teinturiers" personnes qui font l'exercice que je vous ai appelé ailleurs "traduction français-français". Elles reprennent la forme, la grammaire, le style de personnes qui ont des connaissances sur le fond de leurs écrits et une logique d'écriture indéniable.

En somme j'ai souvent servi de teinturier à mes collègues et je continue avec mes amis.
:D C'est le nom que se donnait le chevalier dont-le-nom-m'échappe, effectivement chargé de toiletter les écrits du bon roi Stanislas !
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 9712
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele »

Boufflers ?
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Leclerc92
Messages : 3906
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Métis

Message par Leclerc92 »

Si l'on revient au sens traditionnel du nom et de l'adjectif "métis", on voit que cet article en ignore l'orthographe au masculin :
Invitée dans l'émission Un monde un regard de Public Sénat, Pascal Légitimus est revenu sur sa carrière et notamment sur le racisme dont il est victime depuis son plus jeune âge. Français métisse d'origine arménienne et antillaise, l'humoriste des Inconnus, s'est alors confié sur ces actes qui l'ont "profondément blessé". [...]
Et de conclure: "Comment peut-on reprocher à quelqu'un ce qu'il n'a pas choisi d'être. On ne choisit pas d'être arabe, noir, juif, aveugle, handicapé. Je n’ai pas choisi d'être métisse, pourquoi on me le reproche ?"
Répondre