Le sac à Jean ou le sac de Jean ?

Réponses aux questions de langue fréquemment posées
Avatar de l’utilisateur
Administrateurs
Messages : 30
Inscription : lun. 22 août 2011, 7:55

Le sac à Jean ou le sac de Jean ?

Message par Administrateurs » ven. 01 mars 2013, 12:15

Après un nom, quelle préposition marque l'appartenance ?

La phrase suivante est-elle correcte ? : « Le sac à Jean est posé là-bas. » De nombreuses personnes affirment qu'il faut dire le sac DE Jean et non pas à Jean. L'utilisation du à est-elle un abus de langage ou bien est-elle correcte ? Et si elle ne l'est pas, y a-t-il des cas ou l'emploi du à ne serait pas une faute ?
Jusqu'au début du XXe siècle l'appartenance était marquée avec à : la maison à mon oncle, le sac à ma mère... Cette pratique demeure dans des expression figées : la bande à Bader, le chienchien à sa mémère, et des mots composés comme un fils à papa, une bête à bon Dieu. On la trouvait dans les enseignes des bars ou des bals populaires : le bal à Jo, le bal à Jean, etc. ainsi que dans la chanson La casquette au père Bugeaud, et cette autre chanson enfantine Il pleut il mouille, c'est la fête à la grenouille. Il existe à Paris un quartier appelé La Butte aux cailles. C'est en réalité une altération du nom de la famille Caille, qui était propriétaire jadis de cette petite colline (originellement la butte aux Caille).

De nos jours, si vous employez à pour de c'est une tournure populaire, que l'on considère comme une faute, alors que ce n'est en fait qu'un archaïsme. La mode a changé, et il est devenu obligatoire de marquer l'appartenance avec de : le sac de ma mère, les cousins de Colette, etc. sauf dans ces expressions figées citées plus haut.
La formule c'est la faute à... procède de la même règle grammaticale désormais désuète. Rappelons-nous la chanson de Gavroche :
Je suis tombé par terre,
C'est la faute à Voltaire.
Le nez dans le ruisseau,
C'est la faute à Rousseau.


Quelques sujets en rapport avec cette question :
De ou à ?
Cadeau d'Éric ou bien Cadeau à Éric ?
Ce fut la faute à…

Verrouillé