Au plan de

Répondre
Pautard
Messages : 142
Inscription : dim. 25 sept. 2011, 18:37
Localisation : Saint-Maur-des-Fossés (France)

Au plan de

Message par Pautard » lun. 28 oct. 2013, 14:28

L'Académie française remarque que la locution « au plan de » a tendance à remplacer « sur le plan de ».
http://www.academie-francaise.fr/dire-n ... Rechercher

Il doit y avoir une influence des expressions « au point de vue de », mais aussi de « au niveau de ». On rencontre par exemple fréquemment « au plan international », à la place de « au niveau international ».
La véritable école du commandement est la culture générale (Charles de Gaulle).

André (G., R.)
Messages : 6538
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 04 nov. 2013, 7:36

Merci, Pautard, de m'instruire. J'acceptais facilement "au plan de".
Votre lien ouvre un site où je vois quelqu'un relever à juste titre la bizarrerie de l'expression "grève de la faim", à propos de laquelle j'apprends, comme trop souvent, qu'elle serait d'origine anglaise et, qui plus est, qu'elle constitue une erreur de traduction. "Strike hunger" signifie probablement "faim par la grève". "Jeûne de protestation" aurait bien convenu, mais sa longueur lui a sans doute nui, quel dommage !

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » lun. 04 nov. 2013, 7:44

Je ne m'étais jamais interrogé sur cette expression « grève de la faim », c'est donc pour moi une découverte. Si on essaye de l'analyser, je crois que cela signifierait qu'on s'interdit d'avoir faim ; une grève des transports, par exemple, aboutit à une absence de moyens de transport. À la rigueur, ce serait plutôt comme dit si bien André un jeûne de protestation, je ne vois pas de meilleure formule.
Par ailleurs, l'expression au plan de m'agace depuis longtemps, je crois qu'elle est copiée sur cette scie dont on nous rebat les oreilles à longueur de journée avec les « au niveau de ceci et de cela ».
Dernière modification par Jacques le lun. 04 nov. 2013, 10:19, modifié 1 fois.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3940
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » lun. 04 nov. 2013, 9:59

Jacques a écrit :Je ne m'étais jamais interrogé sur cette expression « grève de la faim », c'est donc pour moi une découverte. Si on essaye de l'analyser, je crois que cela signifierait qu'on s'interdit d'avoir faim ; une grève des transports, par exemple, aboutit à une absence de moyens de transport. À la rigueur, ce serait plutôt comme dit si bien André un jeûne de protestation, je ne vois pas de meilleure formule.
La grève du zèle est du même tonneau.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

André (G., R.)
Messages : 6538
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 04 nov. 2013, 10:05

Une syllabe de moins que "jeûne de protestation" : "jeûne protestataire" !
Et, comme vous le dites, JAA, "grève du zèle" est du même tonneau ! Mais cela me paraît plus difficile à remplacer.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » lun. 04 nov. 2013, 10:21

Juste remarque, cela veut littéralement dire qu'on s'interdit de faire du zèle.
Peut-être zèle protestataire ?
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

André (G., R.)
Messages : 6538
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 04 nov. 2013, 10:49

Jacques a écrit :Peut-être zèle protestataire ?
Comment ai-je pu ne pas y penser ? Il reste à populariser ces expressions !

Avatar de l’utilisateur
Islwyn
Messages : 1492
Inscription : sam. 16 févr. 2013, 12:09
Localisation : Royaume-Uni (décédé le 9 mars 2018)

Message par Islwyn » lun. 04 nov. 2013, 10:54

« Zèle protestataire » implique quand même que l'on travaille avec du zèle, tout en protestant.
Quantum mutatus ab illo

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » lun. 04 nov. 2013, 10:54

André (Georges, Raymond) a écrit :
Jacques a écrit :Peut-être zèle protestataire ?
Comment ai-je pu ne pas y penser ? Il reste à populariser ces expressions !
Mais pas à contribuer à la généralisation de la pratique.:D
Votre intervention sur ces histoires me donne une idée : j'en ferai peut-être un article pour ma rubrique permanente dans la revue de l'association Défense de la langue française.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

André (G., R.)
Messages : 6538
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 04 nov. 2013, 13:21

Les choses se compliquent : en pensant à l'allemand "der Hungerstreik", décalque du français, je viens de faire une recherche sur les différentes manières de dire "grève de la faim" dans quelques autres langues et je constate qu'on y trouve systématiquement ce décalque de l'expression française, y compris en anglais ! Apparemment "strike hunger", que j'ai trouvé sur le site que vous proposiez, Pautard, y figurerait par erreur, au détriment de "hunger strike". En néerlandais on dit "hongerstaking", en italien "sciopero della fame" et en espagnol "huelga del hambre" ("Hunger", "honger", "fame" et "hambre" signifient "faim" ; "Streik", "skating", "sciopero" et "huelga" sont les mots normaux pour désigner la grève).
Cela ne rend pas plus satisfaisante l'expression française, mais l'explique sans doute au moins partiellement.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » lun. 04 nov. 2013, 13:50

Islwyn a écrit :« Zèle protestataire » implique quand même que l'on travaille avec du zèle, tout en protestant.
Mais c'est exactement cela. C'est le procédé appliqué par des fonctionnaires qui n'ont pas le droit de faire grève. Je suis revenu un jour d'Israël et j'ai eu affaire à une « grève du zèle » des douaniers, elle consistait à appliquer le règlement à la lettre, à tout fouiller, à demander des comptes sur tout. Ce procédé pénalise le public et retarde considérablement les choses. Par exemple, le douanier à qui j'ai eu affaire me cherchait des ennuis parce que sur mon appareil à photos il y avait l'écusson de la Savoie ; c'était un Savoyflex, fabriqué en France, et cet âne prétendait que c'était l'écusson de la Suisse. Heureusement, j'avais pris soin de garder dans mon portefeuille la facture d'achat dans une boutique de Paris.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Répondre