Thriller

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 10066
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Thriller

Message par Perkele »

Je ne me souviens pas qu'on ait cherché, ici, un succédané à "thriller".

Le GDT donne "roman à mystère", "roman à énigme" irait bien aussi, mais c'est trop long pour la mode langagière du XXIe siècle.

Je me vois mal entrer dans la librairie et demander : "Bonjour, je voudrais un mystère" ; on m'enverrait aussitôt à la pâtisserie.

Auriez-vous quelque chose à suggérer ?
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Bernard_M
Messages : 1293
Inscription : sam. 07 févr. 2009, 10:24
Contact :

Re: Thriller

Message par Bernard_M »

Perkele a écrit : sam. 20 avr. 2024, 11:03Je ne me souviens pas qu'on ait cherché, ici, un succédané à "thriller".[...]
Ici, mais sans succès... :wink:
Avatar de l’utilisateur
Leclerc92
Messages : 4219
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Thriller

Message par Leclerc92 »

Alfred Gilder, dans son "En vrai français dans le texte", n'a pas été trop inspiré pour trouver des remplaçants à "thriller", mais je citerais quand même "frileur" et "frousseur" qui ne sont pas trop mal mais n'ont pas pris.
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 10066
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Thriller

Message par Perkele »

"Frousseur" au masculin me plaît bien.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Avatar de l’utilisateur
Uranie
Messages : 220
Inscription : lun. 29 avr. 2024, 12:35
Localisation : Au XVIIIe siècle
Contact :

Re: Thriller

Message par Uranie »

Bonsoir,
Il faudrait peut-être arrêter d'utiliser l'anglais. Vœux pieux, évidemment.

Signification du verbe to thrill
"Les exceptions à la règle sont la féerie de l'existence." (Marcel Proust)
"Connaître sert beaucoup pour inventer." (Mme de Staël)
Avatar de l’utilisateur
Leclerc92
Messages : 4219
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Thriller

Message par Leclerc92 »

Ce qui est désagréable avec l'emploi en français d'un mot anglais comme thriller, c'est sa prononciation qui est soit à l'anglaise, mais cela n'est pas dans notre phonétique habituelle, soit à la française friller ou sriller, ce qui me choque tout autant.
Avatar de l’utilisateur
Uranie
Messages : 220
Inscription : lun. 29 avr. 2024, 12:35
Localisation : Au XVIIIe siècle
Contact :

Re: Thriller

Message par Uranie »

Nous savons bien que les Français sont mauvais en anglais (et dans toutes les langues étrangères).

Je suppose que tu as lu Etiemble et son Franglais (j'ai oublié le titre exact). Il avait raison, bien avant l'heure.

Nous savons :
1/ que l'anglais est la langue du commerce (je me débrouille)
2/ que le français est la langue de la littérature (c'est mon job actuel)
3/ que l'allemand est la langue de la philosophie (c'était mon job).

Tu sais comme moi que "l'universalité de la langue française" (Rivarol, 1784) est passée de mode.

Je ne réponds certes pas à ta question mais, encore une fois, je suis catastrophée.

Toutefois, je fais un effort : thriller = un roman à suspense.
"Les exceptions à la règle sont la féerie de l'existence." (Marcel Proust)
"Connaître sert beaucoup pour inventer." (Mme de Staël)
jarnicoton
Messages : 1163
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Re: Thriller

Message par jarnicoton »

Uranie a écrit : ven. 03 mai 2024, 18:43 Je suppose que tu as lu Etiemble et son Franglais (j'ai oublié le titre exact).


Nous savons :
1/ que l'anglais est la langue du commerce (je me débrouille)
Parlez-vous franglais ?
idées nrf, 1964

Langue du commerce, assurément quand les jolis alizés deviennent les tristement prosaïques trade winds.
Avatar de l’utilisateur
Uranie
Messages : 220
Inscription : lun. 29 avr. 2024, 12:35
Localisation : Au XVIIIe siècle
Contact :

Re: Thriller

Message par Uranie »

jarnicoton a écrit : sam. 04 mai 2024, 19:49
Langue du commerce, assurément quand les jolis alizés deviennent les tristement prosaïques trade winds.
Une bien belle phrase...
Et merci pour les références.
"Les exceptions à la règle sont la féerie de l'existence." (Marcel Proust)
"Connaître sert beaucoup pour inventer." (Mme de Staël)
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 10066
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Thriller

Message par Perkele »

Leclerc92 a écrit : ven. 03 mai 2024, 18:01 Ce qui est désagréable avec l'emploi en français d'un mot anglais comme thriller, c'est sa prononciation qui est soit à l'anglaise, mais cela n'est pas dans notre phonétique habituelle, soit à la française friller ou sriller, ce qui me choque tout autant.
On peut ignorer le H et prononcer trileur.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
freddy.lombard
Messages : 32
Inscription : sam. 08 juin 2024, 17:07

Re: Thriller

Message par freddy.lombard »

Puisque l'on parle de thriller...

Les romans policiers du style de la série Hercule Poirot par Agatha Christie sont qualifiés de Who dun'it ? parce que le déroulé est toujours le même : au début il y a un crime, puis le détective passe en revue et interroge tous les suspects potentiels, pour enfin s'attacher à démontrer que les suspects ne sont pas coupables sauf l'assassin qui est confondu. Who dun'it, ce serait un peu Qui a fait le coup ?.

Quels termes pourraient qualifier ce type de roman policier ? Chez le libraire j'en suis moi aussi réduit aux périphrases.
Avatar de l’utilisateur
Leclerc92
Messages : 4219
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Thriller

Message par Leclerc92 »

Ah oui, je ne crois pas que nous ayons un terme reconnu du même genre. Je verrais bien un kilafè, ou un cékikilafè !
freddy.lombard
Messages : 32
Inscription : sam. 08 juin 2024, 17:07

Re: Thriller

Message par freddy.lombard »

Joli barbarisme qui rappelle le Cékoidonc ? :d
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 10066
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Re: Thriller

Message par Perkele »

Leclerc92 a écrit : jeu. 13 juin 2024, 11:58 Ah oui, je ne crois pas que nous ayons un terme reconnu du même genre. Je verrais bien un kilafè, ou un cékikilafè !
Pourtant nous aurions matière, puisque nous avons les frères Musso qui emploient, chacun de son côté, un même plan.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Répondre