Prononciation de "lh"

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques » jeu. 08 mars 2012, 9:15

Marc81 a écrit : Oui, j'en suis sûr.

La prononciation des consonnes finales est très aléatoire ici : les Tarnais disent qu'ils vont chez le toubi (ça fait bizarre, la première fois qu'on vous sort ça pour parler du médecin...)
Le mot toubib (qu'on prononce comme il s'écrit, en faisant entendre le B final), est un terme d'argot emprunté à l'arabe d'Algérie, à l'époque de la colonisation.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8190
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » jeu. 08 mars 2012, 9:16

Oui, mais les Franc-Comtois écrivent aussi au miniss' quand ils ont à se plaindre du fonctionnement de ses services. :wink:
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8190
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » jeu. 08 mars 2012, 9:19

Marc81 a écrit :
Perkele a écrit :Et vous êtes sûrs que le T final ne se prononce pas ?
Oui, j'en suis sûr.

La prononciation des consonnes finales est très aléatoire ici : les Tarnais disent qu'ils vont chez le toubi (ça fait bizarre, la première fois qu'on vous sort ça pour parler du médecin...) mais la rivière Agout se prononce agoutte alors que la rivière Tarn se prononce tar'. Allez comprendre !...
Je me souviens aussi avoir cherché une amie qui passait ses vacances dans un hameau qui s'appelait Le Grès. J'ai donc demandé ma route en prononçant comme le nom de la roche jusqu'à ce qu'un autochtone réalise : "Ah ! Le graisse !"

(Ce n'est aucunement de la moquerie. Ce n'est qu'un constat.)
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Marc81
Messages : 204
Inscription : lun. 06 févr. 2012, 8:03

Message par Marc81 » jeu. 08 mars 2012, 9:37

Jacques a écrit :Le mot toubib (qu'on prononce comme il s'écrit, en faisant entendre le B final), est un terme d'argot emprunté à l'arabe d'Algérie, à l'époque de la colonisation.
Tout à fait. Ce qui m'a surpris, c'est juste qu'ils disent toubi au lieu de toubib. Et moi qui réfléchissais à toute allure en me demandant de quoi il relevait (le contexte n'était pas suffisamment précis), envisageant le fameux to be or not to be... On en rit bien, après !

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques » jeu. 08 mars 2012, 9:48

Mon père aussi prononçait toubi. Il était ardennais, élevé dans les Ardennes, je ne sais pas si c'est dû à l'accent de là-bas.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8190
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » jeu. 08 mars 2012, 9:57

Je crois que oui, Jacques, je l'ai entendu aussi par là-bas, de même qu'en Moselle (où on parle de miniss' aussi). :D
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Décédé le 29 mai 2015, il était l'âme du forum

Message par Jacques » jeu. 08 mars 2012, 10:09

L'accent de la Moselle a une parenté avec celui des Ardennes. La première fois que j'ai entendu un Mosellan parler, j'ai cru qu'il était ardennais (c'était à Paris, donc je n'avais pas de référence).
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul (MONTAIGNE).

GB-91
Messages : 254
Inscription : mer. 07 nov. 2012, 19:59
Localisation : Sur la ligne D du RER

Message par GB-91 » lun. 21 janv. 2013, 20:12

Mon ami Albert Galhaut prononce son nom Galo. Lorsque je l'ai questionné sur l'usage et la pononciation du lh, il m'a répondu qu'il s'agissait d'une fantaisie méridionale.

jarnicoton
Messages : 736
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Message par jarnicoton » lun. 21 janv. 2013, 20:53

- Voulez-vous m'indiquer la route de Châlus, mon brave ?
- On ne dit pas la route de Châlusse ; on dit la route de Châlus. Eh bien ! Puisque c'est comme ça, trouvez-la vous-même !

(dialogue entre un automobiliste égaré et un autochtone, cité dans ses "perles" par le regretté Jean-Charles).

Et Sainte-Ménehould ?

André (G., R.)
Messages : 7437
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mar. 26 févr. 2013, 23:25

En région nantaise plusieurs localités ont des noms en -et que l’on prononce -ette, par exemple Vallet. Issu d’une famille où l’on prononçait -et comme É, j’ai aussi été regardé bizarrement par mon interlocuteur quand, peu après mon arrivée en région nantaise, j’ai parlé d’aller à « Vallé ».
Dans la Sarthe j’ai entendu jadis « toubib » prononcé sans son B final. Aujourd’hui je n’entends plus jamais cette prononciation, que j’inclinerais à lier à une époque, davantage qu’à une région.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8190
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » mer. 27 févr. 2013, 11:17

J'ai entendu aussi "toubi", toujours dans le nord-est de la France.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Snegol
Messages : 15
Inscription : sam. 12 mai 2018, 15:32

Prononcer lh (ou ill) en français

Message par Snegol » sam. 12 mai 2018, 15:44

Claude a écrit :Je répondais à J2A : Et moi les Gardians. (Ben oui, la Camargue n'est pas loin)

Mon sens de l'ouïe voudrait bien savoir à quoi ressemble un L mouillé.
Réponse:
Dans les prononciations utilisées en italien (groupe gli) et en portugais (groupe lh), vous trouverez celle qui est symbolisée par un lambda.
En consultant les enregistrements sur Wikipedia (Alphabet phonétique international) vous pourrez entendre la prononciation de cette consonne.
J'ai eu la chance de rencontrer des locuteurs distinguant les trois mots :
«caliez», «caillé» et «cahier».

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7965
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » sam. 12 mai 2018, 20:28

Bonjour et bienvenue Snegol !

Je décompose ces trois mots tels que je les entends et prononce :
1) caliez = ca-li-é
2) cailler = ca-yé
3) cahier = ca-yé

Je ne constate donc pas de différence entre le 2 et le 3. :?:
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 8190
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » dim. 13 mai 2018, 7:08

jarnicoton a écrit :- Voulez-vous m'indiquer la route de Châlus, mon brave ?
- On ne dit pas la route de Châlusse ; on dit la route de Châlus. Eh bien ! Puisque c'est comme ça, trouvez-la vous-même !

(dialogue entre un automobiliste égaré et un autochtone, cité dans ses "perles" par le regretté Jean-Charles).

Et Sainte-Ménehould ?
À Verdun, Sainte-Ménéhould se dit "Meunou" (du moins dans les années 1970). Nous y allions manger des pieds de cochon.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Merle-moqueur
Messages : 37
Inscription : ven. 01 sept. 2017, 13:14
Localisation : Dans l'bec du Tarn.

Message par Merle-moqueur » dim. 13 mai 2018, 10:15

Gaillac, la ville tarnaise de mon enfance, s'écrivait Galhac (en occitan, selon toute vraisemblance) ; aussi, au fil des années, je me suis beaucoup amusé de la prononciation tarnaise de la syllabe "en", qui se retrouve dans bien des noms de villages, et est prononcée "ein" (,hein ?) : Rabastens, Cadalen etc.
"Or, s'élançant vers de meilleures eaux,
la nef de mon esprit lève ses voiles,
laissant au loin une mer si cruelle."

Répondre