Anglomanie à fond

gerhec
Messages : 262
Inscription : sam. 01 nov. 2008, 16:33

Black Friday black fric day

Message par gerhec » ven. 24 nov. 2017, 22:23

Black Friday!
Une publicité toutes les deux minutes à la radio!
C'est vraiment un vendredi noir.....

André (G., R.)
Messages : 6961
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » sam. 25 nov. 2017, 8:44

Peut-être n'avez-vous pas lu ce qui a été publié récemment sur un autre fil.

gerhec
Messages : 262
Inscription : sam. 01 nov. 2008, 16:33

Message par gerhec » sam. 25 nov. 2017, 10:42

Non mais j'y vais de ce pas!!!

Je voulais commander un livre sur un site spécialisé.
Evidemment, cet ouvrage n'entre pas dans le domaine des réductions annoncées.
Merci vendredi noir!

Avatar de l’utilisateur
angeloï
Messages : 448
Inscription : jeu. 19 juil. 2007, 8:35

Re: Anglomanie à fond

Message par angeloï » dim. 17 déc. 2017, 9:14

Martine a écrit :Je me suis souvenue d'une discussion que j'ai eue récemment avec un ami autrichien relativement au mot« tendance » qui existe aussi en allemand, à peine déformé : Tendenz. Il m'a affirmé que la « Tendenz » est l'étape précédant le Trend : une tendance se dessine, et si suffisamment de personnes y adhèrent, elle devient un Trend. Ce qui indiquerait que les mots anglo-américains désignent une nuance que ni le français, ni l'allemand ne peuvent exprimer en un mot ou une brève expression. Mais peut-être que l'un ou l'autre parmi nous trouvera une solution ?
Les personnes friandes d'anglicismes croient toujours que leurs mots d'outre-Manche ou d'outre-Atlantique ont des nuances subtiles que ne rendrait pas leur pauvre langue d'origine. Mais quand on leur demande ce que sont précisément ces sens inouïs, elles ne savent en général rien dire d'autre que "c'est difficile à expliquer", quand elles ne se réfugient pas dans l'argument usé de la brièveté. Parfois, elles vont jusqu'à inventer de toutes pièces la nuance, sans se soucier de savoir si qui que ce soit en dehors de leur cercle d'initiés en est conscient.

En réalité, tout se passe dans leur tête et dans le simple fait que le mot anglais est auréolé du double prestige de ce qui est étranger dans une culture qui doute de soi et de ce qui est dominant dans un monde où l'égalité et la diversité ne sont que des feintes.

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7657
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » dim. 17 déc. 2017, 10:12

On pourrait dire la même chose de "un look", mais ce n'est en somme qu'une apparence, une allure, une touche personnelle, un aspect...
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Astragal
Messages : 480
Inscription : dim. 03 avr. 2016, 0:55
Localisation : Près d’un champ de Marguerite

Rouen Normandy Autonomous Lab

Message par Astragal » ven. 16 févr. 2018, 20:23

[indent=40]Rouen Normandy Autonomous Lab

La Métropole Rouen Normandie, la Région Normandie, le groupe Transdev, le Groupe Renault, le groupe Caisse des Dépôts et le Groupe Matmut lancent le projet « Rouen Normandy Autonomous Lab », service de mobilité à la demande sur routes ouvertes avec des véhicules électriques autonomes accessibles au public.
[/indent]
J'ai été surpris et agacé de voir Normandie écrit en anglais. Toutefois, je dois reconnaître que c'est plutôt logique : au lieu de mélanger deux langues, le nom du projet est intégralement en anglais.
Autonomous Lab pourrait se traduire par laboratoire autonome.
C’est très bien. J’aurai tout manqué, même ma mort. (Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac)

André (G., R.)
Messages : 6961
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » ven. 16 févr. 2018, 22:09

Si cela concerne la France, on donne, malheureusement, dans... la prostitution ! Toutefois, toute honte bue, il vaut mieux, ainsi que vous le dites, écrire aussi « Normandy » : pour moi, « Normandie » insisterait sur l'asservissement à la langue anglaise.

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3968
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » sam. 17 févr. 2018, 6:26

Il y a quelques années, j'avais vigoureusement et publiquement protesté contre l'appellation « Angers Loire valley » dont on avait rebaptisé la communauté urbaine du chef-lieu du Maine-et-Loire. Cette dénomination est, depuis, passée à la trappe.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Marc DUPONT
Messages : 4
Inscription : jeu. 09 août 2018, 12:59

Re: Newsletter ; infolettre ; bulletin

Message par Marc DUPONT » jeu. 09 août 2018, 16:56

Astragal a écrit :
Martine a écrit :La « newsletter » m'irrite aussi à chaque fois qu'elle croise mon chemin.
André (G., R.) a écrit :
Martine a écrit :Il ne s'agit pas d'un employeur, mais de nombreux clients en Suisse.
Ma femme reçoit une fois par trimestre une « newsletter » d'un site de créacollage (scrapbooking) auquel elle collabore. Lorsque je découvre le message correspondant sur l'ordinateur, j'annonce que le « bulletin » dudit site est arrivé. Mais, Martine, vous l'avez constaté comme moi : « newsletter » semble inévitable la plupart du temps.
Je viens de découvrir le mot « infolettre ». Pour remplacer « newsletter », je connaissais « lettre d'information » et « bulletin », mais « infolettre » m'était inconnu. C'est peut-être la première fois que je le rencontre, pourtant, une recherche de ce terme dans un moteur de recherche me retourne environ 7 650 000 résultats !
D'après ce que j'ai vu sur la Toile, c'est un mot d'origine québécoise et il fait partie des nouveaux mots du Larousse 2018.
Eh oui, les Québecois sont plus intelligents que nous, ils s'attachent vraiment à défendre la langue française ...

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7657
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » jeu. 09 août 2018, 18:43

Mais ils ont une jobe pour gagner leur vie ; vont s'amuser à un party avec leur gang ; si les gars ont une blonde, les filles ont un chum ; ils payent avec du cash ; les choses qu'on qualifierait d'adorables sont cute et j'en passe.
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7231
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » jeu. 09 août 2018, 18:49

Modestement, j'ajoute que les garçons font parfois des becs aux filles.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 7657
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Message par Perkele » jeu. 09 août 2018, 19:34

Chez les chti aussi, c'est un bécot :croix_rouge:
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

Avatar de l’utilisateur
abgech
Messages : 324
Inscription : lun. 02 oct. 2006, 17:43
Localisation : Genève, Suisse

Message par abgech » ven. 10 août 2018, 10:55

Claude a écrit :Modestement, j'ajoute que les garçons font parfois des becs aux filles.
Pareil pour les Helvètes.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7231
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » ven. 10 août 2018, 12:06

Je l'ignorais et pourtant je suis frontalier. :d
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Avatar de l’utilisateur
abgech
Messages : 324
Inscription : lun. 02 oct. 2006, 17:43
Localisation : Genève, Suisse

Message par abgech » ven. 10 août 2018, 12:09

@Claude,

On parle de bec en tout cas dans les cantons de Genève, Vaud, Fribourg. Pour le canton du Jura, proche du Doubs, je ne sais pas.

Un peu hors sujet, pour un enfant gourmand, on parle aussi de bec à bonbons.

Répondre