Prolepse et anacoluthe

Répondre
André (G., R.)
Messages : 6961
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » lun. 05 mars 2018, 16:58

Je suppose que vous avez cliqué sur Lire. Il se pourrait bien, en effet, qu'il faille être abonné (ce qui est mon cas) pour accéder aux pages intérieures. Mais je me disais que l'accès était éventuellement donné à tout le monde le lendemain de la publication sur papier.

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7231
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » lun. 05 mars 2018, 17:27

Oui ! « Lire » invite à inscrire ses identifiants pour se connecter ou à s'abonner.
J'essaierai demain, voire un autre jour.
Si les conditions sont identiques à celles de l'édition numérique de l'Est républicain, quelques jours après sur internet et avec les mots-clefs qui conviennent on peut consulter des articles.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7231
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » ven. 09 mars 2018, 9:03

Mêmes constatations aujourd'hui, quatre jours après.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

Avatar de l’utilisateur
Bernard_M
Messages : 862
Inscription : sam. 07 févr. 2009, 10:24
Contact :

Tirer à balles réelles

Message par Bernard_M » ven. 09 mars 2018, 21:22

Au passage, n'y aurait-il pas un pléonasme dans l'expression "tirer à balles réelles" ?
Si on pratique le tir à balles, elles ne peuvent être que réelles, de différents types certes, mais toujours réelles. C'est là encore une mauvaise habitude de langage.
Peut être la personne qui parle de tels tirs, veut-elle les distinguer des tirs de "balles à blanc" comme on l'entend parfois. Ce qui, là aussi, est une aberration, car il n'y a pas de balles à blanc. Dans ce cas on parlera de "tir à blanc" ou mieux de "cartouches à blanc". Dans la chambre d'un fusil on met toujours une cartouche, avec ou sans balle. Mais un tir à balles est obligatoirement à balles réelles !
Repos !

Leclerc92
Messages : 1974
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » ven. 09 mars 2018, 21:56

Vous avez sûrement raison, mais il semble que les mauvaises habitudes aient été prises depuis longtemps. On se rappelle l'accident à Carcassonne, en 2008, où « L'auteur des tirs, un sergent du groupe de commandos parachutistes (GCP), bien noté par sa hiérarchie et qui venait de rentrer d'opérations extérieures, a fait feu à balles réelles au lieu de balles à blanc en présence d'une foule nombreuse. »
http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... ercice.php
Par ailleurs, je me demande si "à balles réelles" n'est pas employé parfois par opposition à "à balles de caoutchouc". Comment faudrait-il dire ? À balles tueuses ? C'est probablement la crudité/cruauté de cette expression qui fait préférer "à balles réelles".

André (G., R.)
Messages : 6961
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » ven. 09 mars 2018, 23:34

Les forces de l'ordre de la République Démocratique du Congo utilisent-elles des cartouches à blanc ou des balles en caoutchouc quand elles n'ont pas recours à des balles destinées à tuer ? Je n'en sais rien. Toutefois, dans l'hypothèse de l'inutilité de l'adjectif « réel », je ne pense pas que l'on puisse considérer comme pléonastique l'expression « à balles réelles ». Il me semble qu'un pléonasme n'est avéré que lorsque les champs sémantiques des deux mots concernés se recoupent au moins partiellement. Dans « s'associer à plusieurs », « plusieurs » ne veut certes pas dire « s'associer », mais « s'associer » suppose une action « à plusieurs ». Rien de tel dans « à balles réelles », où l'on peut voir la superfluité de « réelles », peut-être un peu plus, mais pour quoi je ne parlerais pas de pléonasme.

André (G., R.)
Messages : 6961
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mer. 14 mars 2018, 9:34

X et Y ont la tristesse de vous faire part du décès de Madame Z, survenu le 13 mars 2018, à l'âge de 81 ans.
Certains avis d'obsèques sont formulés ainsi. Un décès âgé de 81 ans ?

jarnicoton
Messages : 682
Inscription : mar. 11 sept. 2012, 9:16

Message par jarnicoton » mer. 14 mars 2018, 9:46

Je ne crois pas que la formulation présente le défaut que vous lui attribuez.

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3965
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » mer. 14 mars 2018, 9:49

« À l'âge de 81 ans » est mis pour « alors qu'elle était âgée de 81 ans ». Est-ce une anacoluthe ?
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

André (G., R.)
Messages : 6961
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mer. 14 mars 2018, 10:44

Non, je ne vois pas davantage d'anacoluthe dans « à l'âge de 81 ans » que dans « au moins quinze personnes avaient été tuées », si l'on se souvient de la phrase que j'avais citée l'autre jour (Tirant à balles réelles sur les manifestants désarmés, au moins quinze personnes avaient été tuées... ).

Les anacoluthes viennent de l'absence de liens grammaticalement corrects entre ces éléments intrinsèquement corrects eux-mêmes et leur environnement : stricto sensu, dans le passage concernant le Congo, ce sont les quinze personnes tuées qui tirent sur les manifestants. Dans l'avis d'obsèques, de la même manière, c'est le « sujet » de « survenu », « décès », qui a 81 ans.
Cette anacoluthe m'est toutefois plus supportable que d'autres mentionnées sur ce fil : l'intelligibilité n'est pas du tout en cause, seule la grammaire est contestable.

André (G., R.)
Messages : 6961
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mer. 14 mars 2018, 11:51

jarnicoton a écrit :Je ne crois pas que la formulation présente le défaut que vous lui attribuez.
Une autre formulation me vient à l'esprit : X et Y ont la tristesse de vous faire part du décès de Madame Z, âgée de 81 ans, survenu le 13 mars 2018.
Puis-je vous demander ce que vous en pensez ?

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7231
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » mer. 14 mars 2018, 12:03

Avec cette dernière proposition il n'y a plus de doute possible ; c'est bien le décès qui est survenu puisqu'on peut supprimer ce qui est entre virgules, et c'est bien Madame Z qui est âgée de 81 ans puisque la mise entre virgules de l'âge est accolée à Madame Z.
Me suis-je bien fait comprendre ? :cry:
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

André (G., R.)
Messages : 6961
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mer. 14 mars 2018, 13:02

Oui !
Je dois admettre toutefois m'être facilité la tâche, en remplaçant « à l'âge de 81 ans » par « âgée de 81 ans » !

Leclerc92
Messages : 1974
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Message par Leclerc92 » mer. 14 mars 2018, 14:23

X et Y ont la tristesse de vous faire part du décès de Madame Z, survenu le 13 mars 2018, à l'âge de 81 ans.
La formulation est assez habituelle, et je n'y vois rien de blâmable, même si je comprends ce que vous voulez dire. On trouve même souvent "Son décès est survenu à l'âge de ... ans".

On pouvait dire aussi :
X et Y ont la tristesse de vous faire part du décès, survenu le 13 mars 2018, de Madame Z, âgée de 81 ans.

André (G., R.)
Messages : 6961
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mar. 20 mars 2018, 20:55

Une grande chaîne de télévision française propose ce soir une émission intitulée Tout le monde joue avec la langue française. Peut-être le magazine spécialisé que j'achète a-t-il voulu indiquer qu'il serait question d'anacoluthes dans cette émission. Il termine son commentaire ainsi : Une application gratuite peut d'ailleurs être téléchargée pour profiter au mieux des jeux proposés. Il aurait été si simple d'écrire : On peut d'ailleurs télécharger une application gratuite pour profiter...

Répondre