Has-been et play-boy

Avatar de l’utilisateur
Dame Vérone
Messages : 566
Inscription : mer. 24 mars 2010, 17:03
Localisation : au bord de la Seille

Message par Dame Vérone » lun. 15 nov. 2010, 7:14

Eh bien, je ne suis pas à la page du tout ! J'ai un niveau très faible en anglais et ai donc parfois du mal à suivre. Vous semblez tous manier cet étrange vocabulaire franglais avec aisance même si c'est à contre cœur. Je remercie tous ceux qui pensent à traduire ce qui est si évident pour eux.
J'hésite à me procurer un dictionnaire (en existe-t-il?) et en faire mon livre de chevet.

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3940
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » lun. 15 nov. 2010, 7:46

Bonjour Dame Vérone,

Si vous cherchez un dictionnaire, il en existe un, franglais-français, qui m'a d'ailleurs servi pour trouver rapidement des mots à donner en exemple : il s'agit de « en vrai français dans le texte », d'Alfred Gilder, Le cherche midi. Je l'ai acheté il y a une dizaine d'années, j'espère que vous le trouverez encore.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » lun. 15 nov. 2010, 8:02

Dame Vérone a écrit :Eh bien, je ne suis pas à la page du tout ! J'ai un niveau très faible en anglais et ai donc parfois du mal à suivre. Vous semblez tous manier cet étrange vocabulaire franglais avec aisance même si c'est à contre cœur.
Détrompez-vous. J'ai eu un niveau d'anglais correct, qui s'est amoindri avec le manque de pratique mais, si j'ai aujourd'hui du mal à m'exprimer, j'ai gardé une compréhension satisfaisante de la langue et, croyez-moi, je suis loin de me sentir à l'aise avec ce charabia dont nous découvrons presque quotidiennement l'intrusion grandissante.
N'ayez pas de complexes à ce sujet.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Dame Vérone
Messages : 566
Inscription : mer. 24 mars 2010, 17:03
Localisation : au bord de la Seille

Message par Dame Vérone » lun. 15 nov. 2010, 8:33

Jacques-André-Albert a écrit :Bonjour Dame Vérone,

Si vous cherchez un dictionnaire, il en existe un, franglais-français, qui m'a d'ailleurs servi pour trouver rapidement des mots à donner en exemple : il s'agit de « en vrai français dans le texte », d'Alfred Gilder, Le cherche midi. Je l'ai acheté il y a une dizaine d'années, j'espère que vous le trouverez encore.
Je vais proposer ce livre au Père Noël ! Merci JAA !

Avatar de l’utilisateur
JR
Messages : 1301
Inscription : mer. 29 nov. 2006, 16:35
Localisation : Sénart (décédé le 15 mai 2013)
Contact :

Message par JR » lun. 15 nov. 2010, 10:40

Jacques a écrit :
Dame Vérone a écrit :Eh bien, je ne suis pas à la page du tout ! J'ai un niveau très faible en anglais et ai donc parfois du mal à suivre. Vous semblez tous manier cet étrange vocabulaire franglais avec aisance même si c'est à contre cœur.
Détrompez-vous. J'ai eu un niveau d'anglais correct, qui s'est amoindri avec le manque de pratique mais, si j'ai aujourd'hui du mal à m'exprimer, j'ai gardé une compréhension satisfaisante de la langue et, croyez-moi, je suis loin de me sentir à l'aise avec ce charabia dont nous découvrons presque quotidiennement l'intrusion grandissante.
N'ayez pas de complexes à ce sujet.
Je peux dire exactement la même chose. Au lycée, j'étais le meilleur élève d'anglais de ma classe.
Mais pour tout dire, il m'arrive de rester perplexe face à des expressions abstruses , alors même que tous les composants en sont strictement français, et j'imagine qu'il en est de même pour les anglophones quand ils rencontrent des expressions dont le sens propre n'a que peu de rapport avec les mots qui la composent.
Dame Vérone a écrit : Vous semblez tous manier cet étrange vocabulaire franglais avec aisance même si c'est à contre cœur. […]
J'hésite à me procurer un dictionnaire (en existe-t-il?) et en faire mon livre de chevet.
Je vous rappelle ce sujet récent :

viewtopic.php?t=2697&postdays=0&postorder=asc&start=0
L’ignorance est mère de tous les maux.
François Rabelais

André (G., R.)
Messages : 6462
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Re: Has-been et play-boy

Message par André (G., R.) » ven. 05 oct. 2018, 10:00

angeloï a écrit :C'est ainsi qu'en lisant le Capitaine Fracasse j'ai découvert […] antiquaille, qu'un petit effort permettrait d'utiliser à la place de has-been, mot qui sert à désigner des personnes dont l"heure de gloire est passée.

ANTIQUAILLE, subst. fém.
--------------------------------------------------------------------------------
Fam. et péj.
2. Vx. [Désignant une pers.] Personne âgée, décrépite :
Je me demande si has been, que le Larousse écrit sans trait d'union, n'est pas lui-même en perte de vitesse.
Mais il me semble aussi qu'angeloï se trompait légèrement : has been ne concerne-t-il pas davantage la notoriété disparue et le fait de ne plus participer aux événements à la mode que l'âge et la décrépitude ? Je crois qu'au moins dans certains domaines, on peut être has been jeune et en pleine santé.
Ne plus être dans le coup ? Être dépassé ? Être passé de mode ? Avoir son avenir derrière soi ? Avoir un train (un métro) de retard ? Être hors circuit ? Ne plus être dans le circuit ?
« Personne n'a jamais douté de l'homonymie d'heure et heurt » : celui qui conclut ainsi un échange qu'il a lancé, en parlant sans restriction du « paronyme heurt » d'« heure », MENT et MÉPRISE son interlocuteur.

Répondre