Monsieur

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3951
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Monsieur

Message par Jacques-André-Albert » mar. 23 déc. 2014, 8:07

Je suis très étonné d'entendre, dans la bouche des participants à une émission sur la 5, le mot « monsieur » à propos d'un terroriste (ou djihadiste, ou déséquilibré, allez savoir). Il me semble que « monsieur » ne peut être utilisé que pour une personne tout à fait honorable, et que dans le cas contraire, il faudrait plutôt parler d'un individu ou plus trivialement d'un type. Mais peut-être s'agit-il de la pénétration dans les esprits du sacro-saint principe de la présomption d'innocence que la bienpensance médiatico-politique a érigé en vertu cardinale, et qui fait d'un fou sanguinaire un « terroriste présumé » ?
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » mar. 23 déc. 2014, 8:18

J'ai déjà fait le même constat, et j'ai été aussi choqué que vous.
Je relève dans le dictionnaire de l'Académie deux définitions :
– Titre d'honneur qu'on donne à un homme, en lui parlant ou en parlant de lui.
– Précédé d'un article, d'un déterminant. Tout homme adulte dont on parle avec civilité. Un monsieur vous demande.
L'entrée est largement développée, ce sont donc des citations succinctes, mais elles suffisent à démontrer qu'il y a de la politesse et de la considération dans le mot, qualités que l'on ne peut attribuer à un terroriste, un assassin sans morale. On ne peut employer que des mots méprisants envers les individus de cet acabit.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

André (G., R.)
Messages : 6797
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mar. 23 déc. 2014, 10:15

On dispose aussi des mots homme et femme si l'on veut rester neutre dans la manière de parler d'une personne. « Monsieur » m'étonne comme vous dans la circonstance que vous rapportez, JAA.
Je souhaite cependant rester très prudent en ce qui concerne la présomption d'innocence. Comme tout le monde, sans doute, j'éprouve un malaise lorsque j'entends des expressions comme « l'agresseur présumé » quand il s'agit d'un homme que des dizaines de témoins ont vu s'en prendre à autrui. Mais nous ne devons jamais oublier que des innocents ont été condamnés, y compris à mort. Tout récemment encore un Américain a été innocenté après avoir passé des années en prison.

Avatar de l’utilisateur
abgech
Messages : 320
Inscription : lun. 02 oct. 2006, 17:43
Localisation : Genève, Suisse

Message par abgech » mar. 23 déc. 2014, 11:45

Lorsque j'étais gamin, il y a longtemps, nous étions mis en garde contre les "vilains messieurs" (la pédophilie n'est pas récente).

Lorsque l'un de ces individus était arrêté, la presse parlait de "triste sire".

Avatar de l’utilisateur
Islwyn
Messages : 1492
Inscription : sam. 16 févr. 2013, 12:09
Localisation : Royaume-Uni (décédé le 9 mars 2018)

Message par Islwyn » mar. 23 déc. 2014, 14:13

Est-ce que cet emploi de « monsieur » était un peu sarcastique ? Nous dirions de même en anglais gentleman, mais le ton dont on le dit indique tout au moins une certaine ironie.
Quantum mutatus ab illo

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3951
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » mar. 23 déc. 2014, 14:58

Non, les intervenants utilisaient « monsieur » d'une façon neutre pour désigner le terroriste.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 3951
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Message par Jacques-André-Albert » mer. 24 déc. 2014, 7:27

Aujourd'hui, dans le journal, je constate que des personnalités ont qualifié à juste titre Jacques Chancel de « monsieur ».
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)

André (G., R.)
Messages : 6797
Inscription : dim. 17 févr. 2013, 14:22

Message par André (G., R.) » mer. 24 déc. 2014, 7:42

En outre, Jacques CHANCEL méritait ce titre du fait de son âge : sieur, sire, seigneur sont issus du latin senior, plus âgé.

Avatar de l’utilisateur
Jacques
Messages : 14475
Inscription : sam. 11 juin 2005, 8:07
Localisation : Champagne (décédé le 29 mai 2015)

Message par Jacques » mer. 24 déc. 2014, 7:59

Jacques-André-Albert a écrit :Aujourd'hui, dans le journal, je constate que des personnalités ont qualifié à juste titre Jacques Chancel de « monsieur ».
C'est un emploi qui marque bien la considération, voire la déférence, qu'on peut mettre dans ce titre. Raison de plus pour ne pas le galvauder.
Si haut qu'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son $$$ (MONTAIGNE).

Avatar de l’utilisateur
Claude
Messages : 7110
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 8:38
Localisation : Doubs (près de l'abreuvoir)

Message par Claude » mer. 24 déc. 2014, 8:10

L'expression « Jacques Chancel, c'était un monsieur » marque encore davantage la considération me semble-t-il.
Avatar : petit Gaulois agité (dixit Perkele)

André79
Messages : 470
Inscription : mar. 31 juil. 2007, 23:04
Localisation : Poitou

Message par André79 » mer. 24 déc. 2014, 9:35

"Une grande dame de la chanson française" bien connue notamment du côté d'Avignon a pour coutume de dire en parlant d'un chanteur, qu'il soit disparu ou pas : " C'est un grand monsieur de la chanson française" Bon, il n'y a rien à ajouter !

Répondre