Bilanter

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Perkele
Messages : 9712
Inscription : sam. 11 juin 2005, 18:26
Localisation : Deuxième à droite après le feu

Bilanter

Message par Perkele »

Après "candidater" dont l'emploi ne se justifie pas puisque notre langue possède "postuler" (de construction directe), je viens de rencontrer "bilanter" et je m'aperçois que je n'ai aucun verbe à lui opposer. Inventorier ne recouvre pas vraiment le sens de "faire le bilan" ou "faire le point" ou encore "évaluer la situation". Devra-t-on accepter "bilanter" ?
Il faut faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.
Leclerc92
Messages : 3905
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Bilanter

Message par Leclerc92 »

Je ne l'ai encore jamais rencontré. A-t-il un autre sens que "faire le bilan" ? Difficile de l'imaginer sans quelques exemples d'utilisation.
Avatar de l’utilisateur
Bernard_M
Messages : 1282
Inscription : sam. 07 févr. 2009, 10:24
Contact :

Re: Bilanter

Message par Bernard_M »

Sans doute sommes-nous dans le jargon professionnel et plus particulièrement celui des médecins.
Avatar de l’utilisateur
Yeva Agetuya
Messages : 1922
Inscription : lun. 22 juin 2015, 1:43

Re: Bilanter

Message par Yeva Agetuya »

Et pourquoi pas "bilaner" ?
Leclerc92
Messages : 3905
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Bilanter

Message par Leclerc92 »

Les deux constructions sont possibles et courantes : plan/planer, cran/cranter.
La seconde a l'avantage de laisser intacte la prononciation nasale du mot de base et donc de rendre la proximité étymologique plus sensible phonétiquement.
Avatar de l’utilisateur
Jacques-André-Albert
Messages : 4472
Inscription : dim. 01 févr. 2009, 8:57
Localisation : Niort

Re: Bilanter

Message par Jacques-André-Albert »

Leclerc92 a écrit : mer. 28 déc. 2022, 7:47 Les deux constructions sont possibles et courantes : plan/planer, cran/cranter.
La seconde a l'avantage de laisser intacte la prononciation nasale du mot de base et donc de rendre la proximité étymologique plus sensible phonétiquement.
et c'est un procédé courant : chapeauter, terreauter... mais qui ne fonctionne pas avec plan, à cause du mot plant.
Quand bien nous pourrions estre sçavans du sçavoir d'autruy, au moins sages ne pouvons nous estre que de nostre propre sagesse.
(Montaigne - Essais, I, 24)
Leclerc92
Messages : 3905
Inscription : jeu. 29 nov. 2012, 17:06

Re: Bilanter

Message par Leclerc92 »

Oui, le "t" épenthétique est très courant quand il s'agit de former un dérivé sur un mot terminé par une voyelle : piano/pianoter.
La voyelle nasalisée finale "an" peut théoriquement être considérée comme une voyelle et appeler un "t" épenthétique ou être dénasalisée pour récupérer la consonne "n" et faire l'appui avec un suffixe.
Parmi les mots se terminant par "-an",
https://www.listesdemots.net/f/a/2/motsfinissantan.htm
on trouve, me semble-t-il, plus souvent la dérivation sans "t" épenthétique : hauban/haubaner, ruban/rubaner, turban/turbané et les mots déjà cités.
En dehors de cran/cranter déjà cité et faisan/faisander, je ne vois pas beaucoup de "t" (ou "d") épenthétique.
Répondre